Lire la suite
Prix poêle à bois

Quel est le prix des poêles à bois ?

Il existe différents systèmes de poêle de chauffage sur le marché. Ils émettent très peu de CO2. Le poêle à bois peut être une très bonne alternative pour une rénovation. On vous explique tout ce qu’il faut savoir sur le prix des poêles à bois.

Tout savoir sur le prix des poêles à bois

Le prix d’un poêle à bois hors installation varie en fonction de son mode de fonctionnement et de sa puissance. Voici les principaux modèles présents sur le marché ainsi que le prix des poêles à bois en moyenne :

  • Poêle à bûche : il est généralement utilisé comme chauffage d’appoint. Le prix de ce poêle à bûche est en moyenne de 3 000 € sans installation.
  • Poêle à granulés : c’est un appareil de chauffage plus autonome, car doté d’une alimentation automatique en combustible. Le prix de ce poêle varie entre 3 000 € et 6 000 €.
  • Poêle de masse : il possède une forte inertie thermique et peut chauffer votre logement pour une durée de 24 h. Le prix d’un poêle de masse est le plus élevé en raison de sa taille et de son poids. Le tarif débute à 3 000 € et peut aller jusqu’à 15 000 €. Ce type de poêle est généralement installé en construction neuve et n’est donc pas éligible aux aides financières liée à la rénovation énergétique.

Il faut compter en plus du prix d’un poêle à bois, le coût d’installation. Il dépend de la complexité des travaux et du modèle de votre poêle de chauffage. Le prix d’installation de votre poêle à bois est de 900 €.

À noter qu’il est important d’entretenir votre poêle à bois afin de prolonger sa durée de vie. Le prix de l’entretien annuel de votre poêle à bois est en moyenne de 80 € à 200 €. Il faut aussi compter le ramonage. Il est conseillé de le réaliser 2 fois par an et le tarif pour une prestation de ramonage est entre 50 € et 80 €.

Comment fonctionne un poêle à bois ?

Le fonctionnement d’un poêle de chauffage s’apparente à une cheminée à la différence qu’il possède un foyer fermé. Il suffit de mettre du bois à l’intérieur et l’appareil se charge de brûler le combustible. La chaleur est par la suite diffusée dans la pièce où il est installé. Les fumées générées par la combustion s’évacuent par le conduit de fumée.

Il existe différents types de poêles qui utilisent différents combustibles tels que la bûche ou le granulé. Vous pouvez aussi utiliser du bois compressé qui délivre plus de chaleur que le bois classique. C’est une solution moins polluante et de ce fait plus respectueuse de l’environnement.

Quel poêle à bois choisir pour votre bâtiment ?

Souvent couplé par un autre système de chauffage central, le poêle à bois est généralement un chauffage d’appoint.

Le poêle de masse, spécifique aux constructions neuves, peut être utilisé comme chauffage principal et vous permettra de chauffer votre logement en émettant très peu de CO2 et vous offrira un très bon rendement.

De son côté, le poêle à bois à double combustion produit moins de résidus. Contrairement aux poêles à bois classique, le gaz de la première combustion est détruit à 90 %. La poêle à bois à double combustion possède une deuxième arrivée d’air frais qui apporte du dioxygène. L’énergie créée par cette combustion réchauffe une deuxième arrivée d’air.

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir votre appareil indépendant de chauffage au bois ?

En plus de prendre en compte le prix d’un poêle à bois, le choix se fait sur la base de plusieurs critères. Pour bien choisir votre poêle, il faut déterminer la puissance de chauffage. Il y a deux indicateurs de puissance à prendre en compte :

  • La plage de puissance : elle permet de connaître la capacité de puissance de votre poêle à bois.
  • La puissance nominale : cet indicateur vous permettra de connaître la puissance atteinte dans des conditions dites normales d’utilisation. Cette donnée est importante, car c’est elle qui vous permettra de faire le choix de votre poêle à bois.

La puissance adaptée à votre logement se calcule de la manière suivante :

Puissance = Volume à chauffé en m3 x la performance thermique du bâtiment x (température de consigne à atteindre – température extérieure)

Afin d’amortir le prix de votre poêle à bois et de son installation, vous pouvez faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il vous permet aussi de bien connaître la puissance de votre chauffage au bois et d’éviter tout inconfort dans votre logement ou toute surconsommation de bois.

À savoir que si votre habitation est mal isolée, vous subirez des déperditions thermiques, source de surconsommation. La puissance nécessaire à votre poêle pour bénéficier d’un confort thermique équivalent à celui d’une maison bien isolée devra en effet être plus élevée.

Quel professionnel pour installer un poêle à bois ?

Absence de matière inflammable à proximité, installation à bonne distance du mur, taille du conduit… Autant de normes de sécurité à prendre en compte pour installer votre poêle à bois.

En faisant appel à un professionnel, ce dernier pourra vous conseiller afin d’assurer le bon fonctionnement du dispositif. Des travaux en hauteur notamment sur la toiture sont à prendre en compte pour pouvoir installer le conduit de cheminée. Vous rapprochez d’un artisan RGE pour la pose de votre poêle à bois vous permettra par ailleurs de bénéficier d’aides à la rénovation énergétique.

Quelles sont les aides pour installer un poêle à bois ?

Étant donné que l’installation d’un poêle à bois est considérée comme une action d’amélioration de votre performance énergétique, vous pouvez alléger le prix du poêle à bois et de son installation en ayant accès à différentes subventions mises en place par l’État.

  • Si vous faites installer votre poêle à bois par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) vous pourrez bénéficier de la prime Certificat d’économie d’énergie  ainsi que le prime coup de pouce chauffage en vous rapprochant de votre fournisseur en énergie.
  • Vous pourrez bénéficier de l’éco-PTZ.
  • Sur le prix de votre poêle à bois , vous pourrez avoir accès à la TVA réduite à 5,5 % A condition que la construction de votre logement soit terminée depuis plus de 2 ans.
  • La subvention MaPrimeRénov, peut être cumulée avec les aides présente.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ) Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en cliquant sur le lien de désabonnement contenu dans les emails. Pour en savoir plus sur vos droits, consultez notre notre politique de confidentialité .