Lire la suite
Accueil > Vos travaux de rénovation énergétique > Le prix de vos travaux de rénovation > Quel est le coût de l’isolation des combles perdus ?
Prix isolation combles perdus

Quel est le coût de l’isolation des combles perdus ?

Le coût de l’isolation des combles perdus peut être amorti grâce aux aides à la rénovation énergétique mises en place par l’Etat.

Quel prix pour isoler des combles perdus ?

Le coût de l’isolation des combles perdus dépend du prix du matériau choisi, de la surface à isoler, ainsi que de la main d’œuvre utilisée pour réaliser les travaux. Il faut compter en moyenne 29 euros par m² pour le prix des matériaux, et en moyenne 13 euros par m² pour la main d’œuvre. C’est donc en moyenne un prix global de 42 euros par m² pour isoler des combles perdus.

Pourquoi isoler des combles perdus ?

Isoler des combles perdus permet de limiter considérablement les déperditions thermiques. En effet, l’Ademe (agence de la transition écologique) explique qu’entre 25 et 30% des pertes de chaleur ont lieu au niveau de la toiture d’un bâtiment, qu’il soit d’usage résidentiel ou tertiaire. De là découlent un certain nombre d’avantages à l’isolation des combles perdus :

  • Moins de déperditions de chaleur, c’est un chauffage moins sollicité pour un confort thermique égal, sinon supérieur.
  • De fait, on réalise des économies d’énergie qui font diminuer le montant des factures énergétiques.
  • Moins solliciter son système de chauffage permet de limiter ses émissions de gaz à effet de serre et donc de réduire l’empreinte environnementale du bâtiment.
  • Des combles bien isolé font prendre de la valeur au bâtiment sur le marché de l’immobilier.
  • Grâce à l’amélioration de la performance thermique du bâti découlant de l’isolation des combles perdus, il est possible de bénéficier d’un certain nombre d’aides à la rénovation énergétique.

Qu’est-ce que l’isolation par soufflage ?

L’isolation par soufflage est la technique la plus répandue pour isoler des combles non aménageables. Or, c’est la technique et l’isolant utilisé qui déterminent en grande partie le coût de l’isolation des combles perdus. L’isolation par soufflage du plancher de combles non aménagés consiste à injecter une mousse isolante sous pression, au niveau du sol du grenier. Au préalable, on installe un film pare-vapeur sur la surface du sol. Le prix de l’isolation par soufflage varie en fonction du matériau isolant employé.

Quel matériau isolant pour l’isolation par soufflage ?

L’un des matériaux isolants les plus répandus pour l’isolation par soufflage est la mousse de polyuréthane projetée en flocons. Mais d’autres isolants, plus naturels contrairement à la conception synthétique du polyuréthane, peuvent être utilisés pour isoler des combles non aménageables. C’est le cas de la laine de verre, de la laine de roche, du liège ou encore de la ouate de cellulose.

Quelle différence entre laine de verre et ouate de cellulose ?

La laine de verre est une laine minérale, tandis que la ouate de cellulose est un isolant d’origine biosourcée et végétale. Ces différences font varier le coût de l’isolation des combles perdus.

Concrètement, la laine de verre est conçue sur la base de verre recyclé ou de sale, tandis que la ouate de cellulose provient en majeure partie de papier recyclé. Alors que la laine de verre peut être vendue sous forme de panneaux, de rouleaux ou en vrac, la ouate de cellulose ne peut être fournie qu’en vrac ou sous forme de panneaux isolants.

Quelle épaisseur pour l’isolation soufflée ?

Il est généralement recommandé d’opter pour une épaisseur d’environ 30 cm pour l’isolation soufflée. Environ 28 cm au minimum sont dans tous les cas nécessaires pour assurer un certain niveau de résistance thermique. L’épaisseur de l’isolant intervient dans le coût de l’isolation des combles perdus.

Quel artisan pour isoler des combles perdus ?

Chacun des matériaux isolants et chacune des techniques de mise en œuvre présentent leur lot d’avantages et d’inconvénients, ainsi que des coûts divers. Pour être sûr de faire le meilleur choix possible en accord avec vos besoins et votre budget, vous pouvez vous fier à une entreprise ou à un artisan RGE (reconnus garants de l’environnement).

Quelles conditions pour bénéficier de l’isolation des combles à 1 euro ?

Il n’est plus possible de bénéficier de l’isolation des combles à 1 euro pour assumer le coût de l’isolation des combles perdus. Le prix de l’isolation des combles perdus ne peut donc plus être réduit à cet euro symbolique.

En effet, face à la prolifération des arnaques à 1 euro, le gouvernement a décidé de mettre fin à ce dispositif. Néanmoins, il est toujours possible de bénéficier de certains Coups de pouce pour vos travaux de rénovation énergétique, dans le cadre du dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie).

Quelles sont les aides pour l’isolation de combles perdus ?

Afin d’amortir le coût de l’isolation de vos combles perdus, il existe un certain nombres d’aides financières :

  • Prime énergie : cette subvention s’inscrit dans le dispositif des CEE. Elle est versée par les obligés du dispositif, à savoir les fournisseurs d’énergie. Vous pouvez la recevoir sous différentes formes selon l’obligé, allant du chèque à encaisser à la somme reçue sur une carte de fidélité.
  • MaPrimeRénov’ : le dispositif ayant remplacé le programme Habiter Mieux Agilité et le CITE (crédit d’impôt transition énergétique).
  • MaPrimeRénov’ Sérénité : l’aide supplémentaire qui remplace le programme Habiter Mieux Sérénité et pouvant permettre d’amortir le coût de l’isolation des combles perdus.
  • Eco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) : vous pouvez emprunter jusqu’à 50 000 euros remboursables sur une période allant jusqu’à 20 ans. Les intérêts sont pris en charge par l’Etat.
  • TVA à taux réduit de 5,5% : la taxe sur la valeur ajoutée à 5,5% s’applique sur un certain nombre de travaux de rénovation énergétique.
  • Aides locales : renseignez-vous auprès de votre collectivité territoriale pour savoir si elle vous propose des aides à la rénovation énergétique.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).