Lire la suite
Déperditions thermiques

Tout savoir sur les déperditions thermiques

Augmentation des factures d'énergie, courants d'air, inconfort… Economie d'Energie vous en dit plus sur les conséquences des déperditions thermiques dans votre logement.

Qu’est-ce que la déperdition thermique ?

Une déperdition thermique se traduit par la présence de perte de chaleur dans un logement. En d’autres termes, la chaleur issue de votre système de chauffage s’échappe à l’extérieur au lieu d’être maintenu à l’intérieur.

La déperdition thermique peut être causée par une mauvaise ventilation, en effet, il est primordial pour un logement de posséder un système de ventilation, tel qu’une VMC pour ainsi permettre à l’air de se renouveler. En plus d’être bénéfique pour la santé, en réduisant la pollution intérieure ; la ventilation joue aussi un rôle sur le taux d’humidité présent dans une pièce ou un logement.

Cependant, les déperditions thermiques sont souvent provoquées par une mauvaise isolation. Plusieurs endroits dans votre habitation sont donc à surveiller pour assurer votre bien-être.

Comment calculer les déperditions thermiques ?

Le diagnostic thermique est une étape essentielle pour faire un état des lieux du logement et déterminer ainsi toutes les zones du logement nécessitant des travaux d’isolation et ainsi éliminer les déperditions de chaleur. Le diagnostic thermique doit être réalisé par un professionnel certifié RGE. Après une étude du logement, le professionnel pourra vous indiquer les travaux à réaliser et vous apporter des conseils sur les systèmes de chauffage les mieux adaptés à la situation du logement.

Attention, la réalisation d’un diagnostic thermique ne vous oblige pas à la réalisation de travaux avec le professionnel. En effet, le diagnostic est réalisé à titre informatif pour vous orienter dans le choix de vos travaux.

Quelles sont les zones de déperditions de chaleur dans une habitation ?

Plusieurs endroits de votre logement peuvent faire l’objet de déperdition thermique :

  • La toiture et les combles sont en général les zones les plus sensibles d’un logement. En effet, on estime que près de 30% de la chaleur peut s’y échapper. L’isolation des combles ou de la toiture est donc généralement une opération prioritaire.
  • Les murs représentent eux une source de déperdition comprise entre 20% et 25%. Des travaux d’isolation peuvent être effectués par l’intérieur ou par l’extérieur.
  • Les fenêtres sont responsables en moyenne de 10 à 15% des déperditions de chaleur.
  • Le sol et le plancher  sont des zones moins critiques mais elles peuvent permettre entre 7% et 10% de déperdition de chaleur.
  • Les ponts thermiques : il s’agit d’une rupture d’isolation présente en général au niveau d’un mur, du sol, d’un plancher ou des ouvertures. Les ponts thermiques peuvent laisser passer jusqu’à 5% de la chaleur.

Quelles sont les conséquences des déperditions thermiques ?

Une maison mal isolée représente de nombreux inconvénients pour ses occupants. En effet, le froid, les courants d’air et l’humidité sont une source d’inconfort majeure. À cela s’ajoute une augmentation des factures d’énergie. Et pour cause, un logement qui ne permet pas de retenir la chaleur, lors de températures basses entraîne souvent une surconsommation d’énergie. Certains particuliers vont avoir tendance à augmenter la température de leur chauffage pour compenser la sensation de froid. Cela signifie donc que vous consommer d’avantage d’énergie et que vos factures d’énergie vont augmenter.

Questions fréquentes au sujet de la déperdition thermique :

Quelles solutions pour éviter les déperditions thermiques ?

La solution la plus efficace est de réaliser des travaux de rénovation énergétique et plus précisément des travaux d’isolation. La réalisation d’un diagnostic thermique permet de définir les travaux prioritaires à effectuer, voir même dans certains cas à réaliser une rénovation globale, pour plus d’efficacité.

Quelles sont les aides aux rénovations de travaux énergétiques ?

Ces travaux sont éligibles à de nombreux financements, tels que :

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).