Lire la suite
Isolation des combles

Tout savoir sur l’isolation des combles

L’isolation des combles permet de limiter les déperditions thermiques là où elles sont importantes au sein de la maison. Ces travaux sont éligibles à des aides à la rénovation énergétique, ce qui vous permet de les financer au moins en partie.

Pourquoi isoler des combles ?

Isoler les combles d’une maison permet de maintenir la chaleur produite par votre système de chauffage à l’intérieur de votre domicile. Selon l’Ademe, l’isolation des combles et de la toiture fait même partie des travaux de rénovation énergétique les plus rentables.

Comme il s’agit de la zone de la maison où les déperditions thermiques sont les plus importantes, bien isoler le toit présente bien des avantages. En effet, un toit mal isolé est responsable de jusqu’à 30% des déperditions de chaleur au sein d’une habitation. Plus concrètement, l’air chaud s’élève et va se placer principalement au niveau de la toiture et des combles. C’est par là qu’il s’échappe si le logement est mal isolé.

Un bon travail d’isolation thermique des combles permet donc de limiter ces pertes de chaleur et de moins solliciter les équipements de chauffage au sien du logement. A la clé, de véritables économies d’énergie et une réduction importante des factures énergétique !

Mais tout comme d’autres travaux tels que l’isolation des murs, l’isolation des planchers bas ou des parois vitrées, l’isolation des combles n’est pas seulement utile en hiver face aux déperditions de chaleur. Elle est aussi très importante en été afin de conserver de bonnes températures à l’intérieur. On limite alors les changements de température face à l’extérieur, lorsque le mercure grimpe.

Notez que l’isolation des combles peut entraîner un déséquilibre hygrothermique. L’hygrothermie est une mesure qui définit le confort d’une maison en prenant en compte à la fois la température et le taux d’humidité dans l’air. Ce déséquilibre peut être à la source de problèmes de santé pour les occupants, ainsi que d’un inconfort thermique, mais il existe une solution : la mise en place d’un pare-vapeur.

Grâce à une membrane pare-vapeur posée sur la face intérieure du logement (la partie chauffée), vous limitez le risque de condensation dans les charpente et de dégradation du bâtiment.

Comment se fait l’isolation des combles ?

Les travaux d’isolation thermique à effectuer dépendent de l’utilisation qui est faite des combles dans la maison : il peut s’agir de combles aménagés, ou bien de combles perdus.

Isolation des combles aménageables

Les combles aménageables disposent d’une surface habitable, qu’il est donc possible d’aménager. Quelques critères à observer pour qu’ils soient considérés comme tels :

  • Hauteur sous plafond d’au moins 1m80
  • Charpente permettant la pose d’un plancher porteur
  • Pente de toit au-delà de 35%

Par extension, les combles aménagés sont donc des combles dont la surface habitable a été utilisée pour en faire un lieu de vie ! L’isolation des combles aménageables peut passer par diverses techniques : par l’intérieur (panneaux isolants au sol ou sous la toiture, panneaux semi-rigides ou rouleaux sous les chevrons…) ou par l’extérieur (sarking, panneaux autoportants…).

Isolation des combles perdus

On parle de combles perdus lorsque les trois conditions précédentes ne sont pas remplies : l’espace est alors inhabitable. L’isolation des combles perdus est différente de l’isolation des combles aménagés. On procède généralement par soufflage de l’isolant. Il s’agit de la méthode la plus simple et la plus rapide à mettre en œuvre. Il est également possible d’effectuer une isolation sous rampants de toiture, à proximité du sol pour se rapprocher du niveau inférieur chauffé.

Quels matériaux isolants pour isoler vos combles ?

Il existe de nombreux types de matériaux isolants sur le marché, chaque famille ayant ses forces et ses faiblesses. Voici les différentes options qui s’offrent à vous pour isoler vos combles :

  • Les isolants minéraux tels que la laine de verre ou la laine de roche
  • Les isolants naturels d’origine animale (laine de mouton, plume de canard…) ou végétale (ouate de cellulose, laine de chanvre, laine de lin, laine de bois, liège…)
  • Les isolants synthétiques tels que le polyuréthane, le polystyrène expansé ou le polystyrène extrudé

Quelles sont les aides à la rénovation énergétique pour isoler des combles ?

Engager des travaux d’isolation des combles, c’est s’ouvrir le droit aux aides à la rénovation énergétique suivantes :

Notez qu’il n’est plus possible de bénéficier du CITE en 2021 pour isoler vos combles. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est totalement remplacé par le dispositif MaPrimeRénov’.

Questions fréquentes au sujet de l’isolation des combles

Quelle est la meilleure isolation des combles ?

L’isolant le plus utilisé dans le contexte de travaux visant à isoler les combles d’une habitation est la laine de verre. Près des trois quarts des combles français sont isolés avec de la laine de verre. Cela ne signifie pas, toutefois, qu’il s’agit du meilleur isolant thermique pour votre projet. Faites confiance à votre artisan RGE pour vous aider à choisir le matériau isolant au rapport qualité-prix le plus adapté à vos besoins.

Quelles sont les conditions de revenus pour l’isolation à 1 euro ?

Il n’est plus possible de bénéficier de l’isolation à 1 euro depuis le 1er juillet 2021. Avant cette date, le revenu fiscal du foyer ne devait pas excéder certains seuils définis selon l’emplacement géographique et la composition du foyer.

Plafonds revenus modestes

Quel coût pour isoler les combles de votre habitation ?

Voici un tableau récapitulant le coût moyen des matériaux, de la main d’œuvre et des travaux globaux en matière d’isolation des combles :

Prix isolation des combles

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).