Lire la suite
Calorifugeage

Tout savoir sur le calorifugeage

Le calorifugeage, c’est l’isolation thermique de la tuyauterie ! Cette opération parfois méconnue demeure indispensable et peut être financée grâce à des aides à la rénovation énergétique.

Pourquoi calorifuger ?

L’isolation calorifuge des tuyaux est important à mettre en œuvre pour améliorer les performances d’un système de chauffage central. Le calorifugeage thermique consiste à isoler le circuit de distribution d’eau de chauffage et d’eau chaude sanitaire au sein des pièces et locaux non chauffés. Cela peut être le cas d’un sous-sol, par exemple, ou bien d’un faux-plafond.

Le calorifugeage des canalisations permet de limiter les pertes de chaleur du liquide caloporteur au cours de son acheminement entre une chaudière ou une pompe à chaleur et les émetteurs de chaleur, par exemple un plancher chauffant ou des radiateurs. C’est également le cas pour les tuyaux d’eau chaude sanitaire.

Par ailleurs, cette technique doit être effectuée non seulement sur la tuyauterie d’eau chaude, mais également pour l’eau froide afin de limiter les risques de condensation. Et en hiver, l’isolation calorifuge évite à l’installation de geler, donc aux différents systèmes de s’arrêter de fonctionner, et aux tuyaux de se déformer ou d’être à l’origine de fuites d’eau.

En résumé, le calorifugeage est d’autant plus intéressant pour les installations dont l’appareil de production de chaleur est éloigné de ses diffuseurs. L’opération concerne les éléments suivants :

  • La tuyauterie
  • Les canalisations d’eau chaude et d’eau froide
  • Les appareils au sein desquels circulent un fluide caloporteur (chaudière, pompe à chaleur)
  • Les contenants (citerne, réservoir)

Comment faire un calorifugeage ?

Pour faire un calorifugeage, il faut dans un premier choisir l’isolant thermique adapté, notamment en fonction de son coefficient de conductivité thermique λ. Moins sa conductivité thermique est élevée, meilleur est son pouvoir isolant. Des isolants minéraux tels que la laine de verre, des isolants biosourcés tels que le liège ou encore des isolants synthétiques tels que le polystyrène sont couramment utilisés lors d’un calorifugeage de tuyauterie.

Il faut ensuite considérer le diamètre des tuyaux : plus ce diamètre est important, plus le risque de perte de chaleur l’est également car la surface de déperdition va de pair.

Le principe de l’isolation calorifuge repose sur la pose d’un manchon isolant sur le tuyau ou la canalisation : il s’agit d’y poser des coquilles ou « bourrelets ». La présence de cette gaine isolante permet ainsi de prévenir les déperditions thermiques.

placeholder image

N’hésitez pas à faire appel à un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement) pourque votre opération de calorifugeage soit effectuée en bonne et due forme, ainsi que pour bénéficier d’aides à la rénovation énergétique.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’isolation calorifuge ?

L’avantage premier de l’isolation calorifuge est de compléter l’isolation thermique, après avoir effectué l’isolation des combles ou l’isolation de la toiture, l’isolation des murs, l’isolation du plancher bas et l’isolation des fenêtres (par ordre de priorité). Les atouts qui découlent de cette meilleure isolation sont les suivants :

  • Vous optimisez votre consommation d’énergie et réduisez le montant de vos factures énergétiques.
  • Vous valorisez votre bien sur le marché de l’immobilier.
  • Vous faites un geste en faveur de l’environnement en sollicitant moins vos équipements de chaleur et de production d’eau chaude sanitaire potentiellement émetteurs de gaz à effet de serre.
  • Vous vous ouvrez le droit à des aides à la rénovation énergétique pour financer vos travaux.

L’inconvénient principal de l’isolation calorifuge est de priver les pièces et locaux non chauffés de la chaleur en provenance des canalisations et tuyaux concernés.

Quel prix pour le calorifugeage de tuyauterie ?

Le prix d’un calorifugeage de tuyauterie oscille en moyenne entre 5 et 10 euros par mètre linéaire. Le coût total de cette isolation des canalisations varie donc en fonction de la longueur de l’installation, et dépend notamment des matériaux utilisés. Il existe toutefois des aides pour les travaux dans une maison ou un local professionnel qui permettent d’en améliorer la performance énergétique, tels que le calorifugeage.

Quelles sont les aides financières pour une isolation de la tuyauterie ?

Petit tour d’horizon des aides pour l’isolation thermique de la tuyauterie :

  • Prime énergie : les grands distributeurs et fournisseurs d’énergie sont les « obligés » de l’Etat dans le cadre du dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie). Ils vous versent cette prime CEE sous différentes formes.
  • MaPrimeRénov’ : une aide à destination des ménages à revenus intermédiaires et supérieurs, qui remplace le CITE (crédit d’impôt transition énergétique) ainsi que les aides financières Habiter Mieux Agilité de l’Anah (agence nationale de l’habitat).
  • MaPrimeRénov’ Sérénité : ce dispositif prend la suite du programme Habiter Mieux Sérénité pour les ménages à revenus modestes et très modestes à compter du 1er janvier 2022.
  • TVA 5,5% : la taxe sur la valeur ajoutée bénéficie d’un taux réduit pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique.
  • Eco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) : empruntez entre 10 000 et 50 000 euros selon le nombre d’actions de rénovation engagées, sans intérêts à payer et dont la durée de remboursement peut s’étaler jusqu’à 20 ans.
  • Aides locales : il est possible que votre collectivité territoriale (commune, département, région), propose également des aides financières, n’hésitez donc pas à vous en rapprocher.

On l’aura compris, l’isolation calorifuge fait partie intégrante des travaux de rénovation énergétique à mettre en œuvre afin d’améliorer les performance d’un logement ou d’un local professionnel.

Questions fréquentes au sujet du calorifugeage de tuyauterie

Comment isoler les tuyaux de chauffage ?

Pour isoler les tuyaux de chauffage, il importe de faire attention à ce que la totalité des buses soit recouverte par le manchon.

Quel calorifugeage choisir ?

Vous pouvez choisir un calorifugeage via pose de manchon isolant en caoutchouc cellulaire, mais il existe aussi d’autres méthodes : la pose de coquilles en aluminium ou en PVC, ou encore la projection d’une mousse polyuréthane ou polyéthylène.

Comment fonctionne le calorifugeage ?

Le calorifugeage fonctionne en isolant la tuyauterie et les canalisations afin de limiter les pertes de chaleur lors de l’acheminement du liquide caloporteur ou de l’eau chaude sanitaire.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).