Lire la suite
Accueil > Vos travaux de rénovation énergétique > Vos travaux d’isolation thermique
Vos travaux d’isolation thermique

Vos travaux d’isolation thermique

Isolation des combles, des planchers bas, des murs… Retrouvez toutes les informations clés sur l’isolation thermique de votre logement, une étape essentielle dans vos travaux de rénovation énergétique.

Qu’est-ce que l’isolation thermique d’une maison ?

Pour votre confort intérieur et la maîtrise de votre facture énergétique, l’isolation de votre logement joue un rôle essentiel. Elle permet en effet de garder la chaleur l’hiver tout en privilégiant la fraîcheur l’été.

Lutter contre les déperditions thermiques

On parle de déperditions thermiques pour désigner la perte de chaleur au sein d’une habitation. La raison première des déperditions de chaleur est une mauvaise isolation de la maison. Les logements mal isolés imposent à leurs occupants de solliciter davantage leur système de chauffage et donc de réaliser davantage de dépenses énergétiques.

A l’inverse, une maison bien isolée permet de conserver la chaleur à l’intérieur. Cette chaleur conservée permet de moins recourir à son système de chauffage, et donc de faire des économies d’énergie.

Les déperditions de chaleur viennent pour l’essentiel des toits, des murs et des fenêtres. Selon l’Ademe (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les ponts thermiques se répartissent de la manière qui suit pour une maison ancienne et mal isolée :

  • Sol et Planchers bas : entre 7 et 10%
  • Fenêtres : entre 10 et 15%
  • Murs : entre 20 et 25%
  • Toit : entre 25 et 30%
placeholder image

Les travaux d’isolation sont donc les premiers à réaliser pour optimiser le confort thermique son habitation. Ils permettent également d’éviter les condensations à l’origine de détérioration sur les peintures, les murs, les fenêtres. A noter qu’en été, les zones de déperdition de chaleur sont aussi celles qui laissent passer l’air chaud en provenance de l’extérieur. Une maison bien isolée, c’est donc l’assurance d’un confort toute l’année !

Quelles sont les deux grandes techniques d’isolation thermique ?

On distingue généralement deux grandes méthodes d’isolation, à savoir l’isolation par l’intérieur, et l’isolation par l’extérieur :

  • Isolation thermique par l’intérieur (ITI) : la méthode d’isolation la plus utilisée dans l’Hexagone. L’isolation par l’intérieur est rapide et facile à mettre en œuvre, ce qui en fait une solution économique. Il s’agit de la pose d’un isolant thermique sur la face intérieure de la zone concernée (sols, murs, combles…).  Outre les travaux de rénovation énergétique, l’isolation par l’intérieur est aussi utilisée en construction neuve, notamment pour les bâtiments basse consommation (BBC).
  • Isolation thermique par l’extérieur (ITE) : cette méthode consiste à poser une couche de matériau isolant sur la face externe du bâtiment. On applique ensuit par-dessus une couche de finition ou un enduit isolant.

Plus méconnue, l’isolation thermique répartie (ITR) consiste à utiliser des matériaux isolants intégrés dans les matériaux de construction. Ces matériaux de haute performance thermique ne nécessitent pas d’ajouter une couche d’isolant supplémentaire.

Quels sont les avantages d’isoler son bâtiment ?

Il y a quatre avantages majeurs à réaliser des travaux d’isolation dans sa maison :

  • Un meilleur confort thermique : même avec le chauffage en train de tourner, les murs et fenêtres d’un logement mal isolé sont froids, source d’inconfort. Bien isoler le bâti, c’est non seulement l’assurance d’un plus grand confort thermique au quotidien, mais aussi d’un meilleur confort acoustique grâce aux propriétés d’isolation phonique propres aux matériaux isolants.
  • Des besoins amoindris en entretien : bien isolé et bien ventilé, un bâti se dégrade moins rapidement. Condensation, humidité, dégradation des peintures ou des murs sont limitées. Vous réalisez moins de travaux d’entretien.
  • Des économies d’énergie : la réduction des pertes de chaleur permet de moins solliciter votre système de chauffage et donc de réduire le montant de vos factures d’énergie.
  • Une valorisation de votre bien immobilier : en choisissant de rénover votre habitation, vous bénéficierez d’un meilleur score au DPE (diagnostic de performance énergétique) lors de la revente de votre bien. En d’autres termes, une maison bien isolée, c’est aussi une maison qui vaut plus cher !

Quels sont les différents types de travaux d’isolation ?

Face aux déperditions thermiques, vous disposez de plusieurs solutions pour isoler votre habitation ! Découvrez avec Economie d’Energie les différents types de travaux d’isolation thermique auxquels vous pouvez songer !

Isolation du sol

Il est possible de procéder à l’isolation des planchers bas par le dessus ou par le dessous. L’isolation par le dessous consiste alors à isoler le plafond de l’étage inférieur. Plusieurs situations peuvent se présenter selon la configuration du bâti : il peut s’agir d’une isolation sur vide sanitaire ou au contraire, d’isoler une surface située entre une pièce chauffée et une pièce non-chauffée.

Isolation des murs

L’isolation des murs par l’intérieur ou l’isolation des murs par l’extérieur sont les deux solutions possibles pour vos travaux. Mais il existe également des méthodes d’isolation thermique spécifiques pour chacune d’entre elle. Citons par exemple l’isolation sous bardage dans le cas d’une isolation par l’extérieur, ou encore l’isolation par soufflage dans le cas d’une isolation par l’intérieur.

Isolation des fenêtres

L’isolation des fenêtres passe par l’épaisseur du vitrage. Vous pouvez choisir entre des fenêtres en double vitrage ou des fenêtres en triple vitrage.

Isolation de toiture

Isolation des combles perdus

L’isolation des combles, sous les toits, est la plus rentable pour conserver la chaleur de son logement. En effet, l’air chaud, plus léger, vient se loger en grande partie sous le toit et s’en échappe. Un logement bien isolé peut faire économiser jusqu’à 30% sur la facture énergétique d’un foyer. L’isolation des combles perdus concerne un espace sous toiture non habitable.

Isolation des combles aménageables

A l’inverse, l’isolation des combles aménageables concerne comme son nom l’indique des combles habitables, parfois déjà des combles aménagés. Il est possible d’effectuer une isolation de toiture par l’extérieur ou au contraire de poser des isolants (en rouleau ou en plaques) sous les rampants de toiture.

Quel est le matériau le plus isolant ?

Choisir le meilleur isolant thermique, c’est opter pour celui qui offre la meilleure performance thermique, sans perdre de son pouvoir isolant dans le temps, et au meilleur rapport qualité-prix.

Quels sont les différents matériaux isolants ?

On distingue plusieurs grandes familles de matériaux isolants :

  • Isolants naturels ou biosourcés (d’origine animale ou végétale) : liège, laine de bois, laine de chanvre, ouate de cellulose, laine de mouton, plume de canard…
  • Isolants minéraux : laine de verre, laine de roche, verre cellulaire, perlite…
  • Isolants synthétiques : polystyrène expansé, polystyrène extrudé, mousse de polyuréthane…

Performance thermique des matériaux isolants

Vous devez retenir quatre indicateurs de performance afin de sélectionner l’isolant thermique pour vos travaux :

  • Résistance thermique R : la performance du matériau isolant, exprimée en m².K/W (mètre carré-kelvin par watt). C’est le rapport entre l’épaisseur de l’isolant et sa conductivité thermique. Plus la résistance thermique est élevée, meilleure est la capacité isolante de la paroi.
  • Conductivité thermique λ : la capacité du matériau à conduire la chaleur, s’exprimant en W/m.K (watt par mètre-kelvin). Moins la conductivité thermique est élevée, plus la paroi est isolante.
  • Transmission thermique U : la performance des parois lorsqu’elles sont composées de plusieurs matériaux. Plus la transmission thermique est basse, meilleure est le pouvoir isolant.
  • Transmission solaire Sw : la part d’énergie solaire passant à travers une paroi vitrée.

Quel est le prix des isolants thermiques ?

Voici un tableau récapitulant le prix des matériaux isolants les plus répandus sur le marché :

placeholder image

Quel est le prix des travaux d’isolation thermique ?

En moyenne, le prix de l’isolation thermique Ce montant dépend de la méthode choisie et de la zone de déperdition de chaleur que vous souhaitez isoler. Voici un tableau présentant les prix moyens en vigueur :

placeholder image

Quelles sont les aides financières pour financer vos travaux d’isolation ?

Trouvez un artisan RGE et bénéficiez d’aides financières pour vos projets d’isolation thermique

Lorsque vous réalisez des travaux de rénovation énergétique (isolation des combles/murs, remplacement des fenêtres etc…), sachez que vous pouvez bénéficier d’aides financières publiques et privées parmi lesquelles un Crédit d’Impôt (pour les travaux effectués avant fin 2020), une Prime Energie, un Prêt à Taux Zéro, le dispositif MaPrimeRénov’, des aides de l’ANAH, la TVA à taux réduit ou encore des aides locales.

Pour cela, les professionnels réalisant les travaux chez vous doivent avoir une qualification bénéficiant d’une mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Retour sur la fin de l’isolation à 1€

Jusqu’au 30 juin 2021, l’isolation des combles perdus, particulièrement efficace pour faire des économies d’énergie, pouvait être quasi intégralement financée par des aides. Les offres d’isolation à 1 € ont beaucoup fait parler d’elles en raison d’arnaques, occultant le travail impeccable d’une majorité d’artisans.

Questions fréquentes au sujet de l’isolation thermique

Quelles sont les différences entre isolation thermique et isolation phonique ?

Les différences entre isolation thermique et isolation phonique se situent principalement autour des matériaux utilisés et des techniques employées. En matière d’isolation thermique, les matériaux isolants sont généralement plus souples et moins denses que pour l’isolation acoustique, impliquant des matériaux plus rigides. Néanmoins, les isolants thermiques possèdent des propriétés permettant de bénéficier d’une certaine capacité isolante !

Qu’est-ce qu’une bonne isolation thermique ?

Une bonne isolation thermique passe d’abord par l’utilisation d’isolants thermiques dont la résistance thermique est élevée. Plus la résistance thermique R est importante, moins vous aurez besoin de consommer d’énergie.

Qu’est-ce que la réglementation thermique ?

La réglementation thermique est une norme qui encadre la construction de bâtiments neufs afin de limiter leur consommation énergétique. Certains travaux de rénovation énergétique sont également soumis à la réglementation thermique en vigueur, d’abord la RT 2012, puis la Réglementation Environnementale 2020 (ou RE 2020).

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).