Lire la suite
Accueil > Actualités > Rénovation énergétique en Europe : l’exemple de la Suède

Rénovation énergétique en Europe : l’exemple de la Suède

27 Nov 20 Rénovation énergétique

Mardi 24 novembre, le Haut Conseil pour le Climat a publié un rapport à la demande du gouvernement, comparant les politiques de décarbonation des bâtiments de la France avec celles de nos voisins européens. En rénovation énergétique, comme ailleurs, nous avons quelques leçons à prendre de la Suède.

Le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire), est le deuxième secteur le plus polluant dans le monde, se classant juste derrière celui du transport. En France, le bâtiment représente 18% des émissions nationales de CO2.

Alors que la France accuse du retard dans sa trajectoire vers la neutralité carbone, objectif fixé pour 2050, la rénovation énergétique des bâtiments est pointée du doigt.

La France a pour objectif de rénover 1% des bâtiments résidentiels par an à partir de 2022. En 2020, seuls 0,2% du parc subit les travaux de rénovation prévus. Les politiques publiques actuelles en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments ne suffisent manifestement pas pour atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre nationaux. D’où une étude sur les bonnes pratiques de quatre voisins européens : la Suède, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Lire le rapport complet
Rénover mieux leçons d'Europe le rapport du Haut Conseil pour le Climat

En Suède : des primes énergie et une taxe carbone mises en place dans les années 1990

La Suède est le meilleur élève parmi les pays étudiés. En effet, c’est la seule à avoir réussi une décarbonation quasi-totale du secteur des bâtiments.

Un tel succès a été permis par la mise en place d’une taxe carbone très tôt, dès les années 1990. Cela a contribué à réduire considérablement l’utilisation des énergies fossiles, en particulier le charbon, très émetteur. A contrario, l’utilisation de la biomasse (bois et dérivés) est fortement incitée. “Les énergies fossiles ne représentaient plus que 8,3 % de la production de chauffage urbain en Suède en 2016, contre 47 % en France la même année” précise le rapport du Haut Conseil pour le Climat.

La Suède développe en parallèle des programmes de subventions pour l’investissement dans les énergies renouvelables : la biomasse donc, mais aussi les pompes à chaleur.

La Suède doit également sa réussite de son programme d’efficacité énergétique des bâtiments au fait qu’elle a fixé très tôt des normes de performance énergétique, notamment pour la construction de bâtiments neufs.

 

“Dès 1978, les normes d’isolation (pour le neuf) étaient déjà très importantes, et d’ailleurs assez proches de la norme française pour le neuf selon la réglementation thermique de… 2012.”

Extrait du rapport Rénover mieux : leçons d’Europe, du Haut conseil pour le climat

Notons également que la Suède, contrairement à la France, inclut le sujet de la précarité énergétique à sa politique sociale : la précarité énergétique est un des enjeux de la précarité de manière générale.

En France, une politique d’aide aux particuliers en évolution

Les systèmes de chauffage fonctionnant aux énergies fossiles (chaudières gaz et fioul) sont encore majoritaires en France malgré les politiques favorisant les systèmes à énergies renouvelables, notamment les pompes à chaleur.

Pour soutenir les particuliers dans leurs démarches de rénovation, il existe différentes primes énergies, en fonction des travaux souhaités et des revenus du foyer. Le Plan de relance lancé en 2020 a été l’occasion d’annoncer l’élargissement de ces aides avec une volonté affichée d’optimisation et de simplification.

L’aide MaPrimeRénov’ est notamment étendue à tous les particuliers à partir de 2021. Elle couvre donc également les ménages plus aisés.

Côté primes énergie CEE, le gouvernement a lancé un nouveau Coup de pouce (il s’agit de primes plus importantes sur certains travaux clés) : le Coup de pouce Rénovation globale, qui incite à réaliser plusieurs travaux de rénovation. En effet, les travaux isolés (changement de chaudière ou de fenêtre sans isolation par exemple), ne permettent généralement pas de gagner en efficacité énergétique. D’où cette volonté de favoriser les bouquets de rénovation !

Les primes CEE sont proposées aux particuliers via diverses entreprise, notamment les producteurs et distributeurs d’énergie (EDF, Auchan, Carrefour, Cora…).

Découvrez toutes les primes énergie
MaPrimeRénov'

Bénéficiez d'aides à la rénovation pour isoler votre logement

Avec la prime Coup de Pouce,
isolez vos combles et vos planchers bas à partir d’1 €.

C’est le moment de tester votre éligibilité ! 

En savoir plus
Renover en france isolation 1euro combles planchers bas

Articles similaires

Les derniers éco-gestes

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).