Lire la suite
Accueil > Actualités > Fin du chauffage au fioul : quelles sont les alternatives ?

Fin du chauffage au fioul : quelles sont les alternatives ?

05 Mai 21

Les objectifs de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) prévoient des mesures claires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050, face à l’urgence climatique. En effet, le secteur du bâtiment est l’un des secteurs les plus polluants en France et représente ainsi un axe important dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pour répondre aux objectifs de décarbonation de ce secteur, le Gouvernement a annoncé dans un décret l’interdiction des systèmes de chauffage ainsi que des modes de production d’eau chaude sanitaire utilisant des combustibles d’origine fossiles, tels que le fioul et le charbon, extrêmement nocifs pour la planète. C’est donc la fin du chauffage au fioul.

Quels sont les objectifs du gouvernement avec la fin du chauffage au fioul ?

Le Gouvernement souhaite donc éliminer tous les moyens de chauffage polluants d’ici 2028. Ainsi, à partir du 1er juillet 2021, l’installation de chauffage au fioul dans les logements neufs sera interdite. Puis, le 1er janvier 2022, il s’agira d’interdire l’installation ou le remplacement des chaudières fioul dans les logements actuels. La fin du chauffage au fioul sera donc effective et il faudra trouver des alternatives pour aménager un logement neuf ou changer un équipement défectueux.

À savoir : les mesures annoncées dans ce décret ne concernent pas tous les logements, notamment lorsque la configuration de l’habitation ne permet pas l’installation d’un mode de chauffage utilisant d’autres sources d’énergies. C’est le cas d’un logement non raccordé à un réseau de gaz, d’un logement possédant de faibles apports en électricité empêchant ainsi l’installation d’une pompe à chaleur, ou encore d’un espace insuffisant pour l’installation d’une chaudière à bois ainsi que son silo de stockage.

 

Quelles sont les alternatives à la chaudière fioul ?

Le fioul, en plus d’être l’un des combustibles les plus polluants au monde, est aussi connu pour avoir une efficacité énergétique inférieure à celle d’autres énergies. La fin du chauffage au fioul va donc dans le sens d’une amélioration de la consommation d’énergie.

En effet, il existe des systèmes de chauffage moins polluants mais aussi plus performants. Arrêter le fioul et choisir un mode de chauffage utilisant des énergies renouvelables, c’est donc s’orienter vers plus de confort, réaliser des économies sur votre facture d’énergie et faire  un beau geste pour la planète.  Bien qu’il n’existe pas d’obligation de changer une chaudière au fioul avant 2022, il reste tout de même judicieux de prévoir dès maintenant sa transition vers un mode de chauffage plus responsable et plus performant.

Mais la fin du chauffage au fioul n’est pas un obstacle insurmontable. Les alternatives à la chaudière fioul sont nombreuses. L’une des solutions souvent envisagées est d’opter pour une chaudière gaz à condensation à très haute performance énergétique (THPE). Cette dernière peut fonctionner avec du gaz naturel. Ces chaudières THPE ont une efficacité énergétique saisonnière (ETAS) supérieure ou égale à 92%. Aujourd’hui, la majorité des chaudières gaz condensation commercialisées sont dites THPE et ont l’avantage d’être à ce jour les plus économiques.

Grâce à un système de récupération de chaleur, elles consomment moins d’énergie que les chaudières basse température.  Enfin, elles possèdent l’avantage de ne pas nécessiter d’espace de stockage supplémentaire et s’installent facilement. D’autres modes de chauffage peuvent aussi être envisagés, tels que, la pompe à chaleur, la chaudière au bois, ou encore le solaire thermique.

Pour vous accompagner dans vos démarches à l’occasion de la fin du chauffage au fioul, et financer à moindre coût le changement de votre chaudière vétuste, vous pouvez profiter de l’offre Energie biogaz, cette prime vous permet de remplacer votre chaudière fioul par un équipement utilisant des énergies renouvelables, tels que la chaudière THPE, mentionnée ci-dessus. Le plus ? Elle est cumulable avec d’autres aides financières : MaPrimeRénov, l’éco prêt à taux zéro

 

Les derniers éco-gestes

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).