Lire la suite
Accueil > Choisir votre fournisseur > Comparer les énergies > Les GPL - Gaz de pétrole liquéfié
placeholder image

Les GPL – Gaz de pétrole liquéfié

Le Butane et le Propane, appelés couramment « GPL » sont des Gaz de Pétrole Liquéfiés. Il s’agit de dérivés du pétrole et/ou du gaz naturel.

L’appellation « GPL » est exclusivement réservée au Propane et au Butane, car ils sont les seuls à être gazeux à pression et température ambiante (1,013 bar et 15°C) et à se laisser liquéfier sous faible pression (respectivement à 7,5 et 1,5 bar).

Le Butane et le Propane partagent de nombreuses caractéristiques :

incolores,
inodores à l’état naturel (pour des raisons de sécurité, on y ajoute du mercaptan, qui par son odeur bien caractéristique permet de détecter toute fuite) ;
non toxiques ;
non corrosifs (mais dissout le caoutchouc, la graisse et l’huile) ;
fluidité.

Néanmoins, ils se distinguent par deux éléments :

leur pression de liquéfaction (passage de l’état gazeux à l’état liquide) ;
leur température d’ébullition (à laquelle un liquide se vaporise).

A température ambiante et à pression atmosphérique, les GPL ont la propriété d’être à l’état gazeux. Mais ils se liquéfient aisément en augmentant leur pression, facilitant ainsi leur stockage et utilisation.

Comment choisir sa bouteille de Gaz ou son système de stockage ?

Vous trouverez sur le marché différents types (matériels) de distribution des Gaz de Pétrole Liquéfiés (GPL) :

en bouteille de 5 kg à 35 kg ;
en citerne de 300 kg à 50 tonnes ;
en réseaux canalisés (pour alimenter tout un quartier ou village).

Les bouteilles
La plupart du temps, les bouteilles sont construites en tôle d’acier. Afin d’alléger leur poids et pour vous en faciliter le transport, le stockage et l’utilisation, les fournisseurs de GPL ont travaillé à réduire leur épaisseur, ou à créer des bouteilles en composites. Il existe aujourd’hui différents types de bouteilles en fonction du gaz qu’elles contiennent (du butane ou du propane).

Le choix du gaz se fera en fonction des usages que vous lui destinez

pour les usages extérieurs, préférez le propane (qui doit obligatoirement être stocké à l’extérieur de votre habitation et dont l’utilisation est possible par des températures avoisinant les -40°C) ;
pour les usages intérieurs, préférez le butane (qui doit obligatoirement être stocké à l’intérieur, car son efficacité en dessous des 5°C est plus limitée).

L’ASTUCE : Afin de distinguer les bouteilles par type de gaz, mais aussi par marque, chaque fournisseur de GPL possède son propre code couleur. Vous ne pourrez donc pas vous tromper !

Les citernes ou stockages de grandes capacités

On en distingue deux types :

les stockages aériens
Il s’agit de la solution la plus simple et la plus économique. Après le choix du lieu de son installation, ce dernier est simplement posé et scellé sur une dalle de béton armé ; ce qui ne prend que quelques heures. Pour des raisons d’esthétisme, il peut aisément être caché par de la végétation (plantes, arbustes…). Les stockages aériens sont dans la majorité des cas en acier classique, recouvert de peintures résistantes.

De la source au consommateur

Le GPL de la source à la consommation

les stockages enterrés
Cette solution allie esthétique et pratique. En effet, votre réservoir sera placé dans une fosse sous terre (en général, sur une dalle en béton placée au fond de la fosse), ce qui évite d’encombrer mais aussi de dénaturer votre jardin ! Une fois recouvert, vous ne voyez plus rien.
Il peut s’agir selon les constructeurs de réservoir en acier enterrés :
tels quels, avec une protection cathodique,
ou dans une coque de protection en Polyéthylène (un type de plastique)

De la bouteille de gaz au consommateur

Le GPL, de la source à la bouteille

Le territoire français compte plus de 900 000 stockages de grandes capacités, dont la majorité est constituée des réservoirs aériens et seuls 25% d’entre eux sont enterrés (source CFBP).
Ces stockages peuvent assurer le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire mais aussi la cuisson. Leurs capacités diffèrent en fonction de l’usage que vous leur réservez.

A SAVOIR : Comme pour les bouteilles, la réglementation est stricte concernant leur fabrication et exploitation. Ils sont aussi soumis à des contrôles systématiques lors du remplissage et à des contrôles périodiques, mais cette fois tous les trois ans.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).