Lire la suite
VMC double flux

Tout savoir sur la VMC double flux

Les performances de la VMC double flux vous permettent de bénéficier des aides à la rénovation énergétique mises en place par l’Etat.

Qu’est-ce que la ventilation double flux ?

La ventilation double flux permet d’extraire l’air vicié d’un bâtiment pour l’envoyer à l’extérieur. Il récupère ensuite l’air en provenance de l’extérieur pour l’insuffler à l’intérieur. Il présente toutefois un certain nombre de différences par rapport à la VMC simple flux.

Principe de fonctionnement de la ventilation double flux

Le principe de fonctionnement de la VMC double flux consiste à échanger les calories de l’air extrait en provenance des pièces de service du bâtiment (salle d’eau, toilettes, cuisine…), avec celles de l’air entrant, c’est-à-dire l’air neuf et assaini récupéré depuis l’extérieur.

En d’autres termes, avec ce type de ventilation, on récupère la chaleur de l’air ambiant pour la transmettre au nouvel air sain. Il n’y a pas de mélange entre les deux, mais uniquement un échange de chaleur. On limite ainsi les déperditions thermiques. Cet air neuf est envoyé dans les pièces à vivre telles que la chambre à coucher ou le salon, par exemple. La ventilation double flux se compose des éléments suivants :

  • Une entrée d’air neuf et un rejet d’air pollué
  • Une bouche d’extraction
  • Une bouche d’insufflation ou unité de soufflage
  • Une centrale double flux composée d’un échangeur, de ventilateurs, de filtres et d’une régulation
placeholder image

Quelle est la différence entre une VMC simple flux et une VMC double flux ?

La principale différence entre une VMC simple flux et une VMC double flux est la présence de l’échangeur thermique dans le système double flux. Cet échangeur de chaleur permet de récupérer les calories de l’intérieur, ce qui n’est pas le cas avec une ventilation mécanique contrôlée simple flux. En d’autres termes, la ventilation double flux permet d’optimiser la consommation d’énergie au sein du bâtiment.

Quelles sont les fonctions d’une VMC thermodynamique ?

La VMC double flux thermodynamique associe une pompe à chaleur air-air à la ventilation. Cette PAC aérothermique permet de récupérer de produire de la chaleur en hiver, et offre une solution de climatisation en été. Ses étapes de fonctionnement :

  1. La ventilation évacue l’air vicié par son réseau de tuyaux d’évacuation.
  2. La pompe à chaleur réversible capte les calories de cet air extrait pour produire de la chaleur ou rafraîchir selon les besoins de l’utilisateur.
  3. L’air neuf en provenance de l’extérieur passe par le système de la pompe à chaleur pour être chauffé ou refroidi.
  4. Il est ensuite diffusé via la bouche de soufflage dans les pièces de vie.

Comment installer une VMC double flux ?

Il est recommandé de faire appel à un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement) l’installation d’une VMC double flux, notamment afin de pouvoir bénéficier d’aides à la rénovation énergétique. Plusieurs éléments doivent faire l’objet d’une attention particulière lorsque l’on souhaite installer une ventilation mécanique contrôlée double flux :

  • Choisir un appareil conforme aux normes en vigueur
  • Vérifier le bruit des ventilateurs afin d’éviter les nuisances sonores
  • Choisir un modèle dont le débit d’air correspond aux besoin du logement ou du local professionnel
  • Opter pour des gaines isolées, de préférence rigides ou semi-rigides
  • Choisir un emplacement idéal pour le caisson et les conduits de l’installation, en fonction du volume de l’appareil et de la surface du bâtiment

Notez que pour optimiser la durée de vie de l’installation et ses performances, il est également recommandé de l’entretenir régulièrement : changer les filtres, nettoyer les conduits, dépoussiérer l’échangeur…

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une VMC double flux ?

Pourquoi prendre une VMC double flux ?

Les avantages d’une VMC double flux sont nombreux :

  • Les économies de chauffage occasionnées par la récupération de chaleur de la VMC double flux sont importantes. En effet, ce système permet de récupérer entre 70 et 95% de la chaleur contenue dans l’air extrait, selon le modèle choisi.
  • Installer cet appareil permet de réduire de 7 à 10% le montant des factures d’énergie.
  • Lorsque les températures grimpent, cet équipement permet de rafraîchir les pièces à vivre, notamment grâce à un système de contournement de l’échangeur, dit bypass. Ce dispositif introduit l’air frais de l’extérieur durant la nuit.
  • La ventilation mécanique contrôlée assure le renouvellement de l’air et contrôle les débits.
  • La présence de filtres limite l’encrassement de l’échangeur et contribue à l’assainissement de l’air intérieur.

Quels sont les inconvénients d’une VMC double flux ?

Quelques inconvénients doivent être mentionnés :

  • La ventilation double flux est plus onéreuse que la version simple flux et consomme davantage d’électricité.
  • Pour un fonctionnement optimal, il est recommandé de procéder au calorifugeage des gaines passant dans des pièces non isolées. Ceci afin d’éviter la condensation.
  • Il est nécessaire de changer les filtres de l’installation entre 1 et 2 fois par an.
  • La présence de deux ventilateurs au lieu d’un pour une VMC simple flux peut être à l’origine de nuisances sonores.
  • La rentabilité de cet équipement est peu élevée.
  • En cas de mauvaise installation, le risque de condensation existe. L’émergence des moisissures qui en découle pose alors un problème pour la santé des occupants.

Quel est le prix d’une VMC double flux ?

Le prix d’une VMC double flux moyen est d’environ 4 600 euros. Il existe toutefois des aides pour les travaux d’une maison ou d’un local professionnel tels que l’installation d’une ventilation contrôlée.

Quelles aides financières pour une ventilation double flux ?

L’Etat poursuit des objectifs de réduction de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble du territoire. En ce sens, le gouvernement a mis en place un certain nombre de mesure visant à inciter et à aider les consommateurs :

  • MaPrimeRénov’, en remplacement du CITE (crédit d’impôt transition énergétique) et des subventions du programme Habiter Mieux Agilité de l’Anah (agence nationale de l’habitat).
  • MaPrimeRénov’ Sérénité : en remplacement du programme Habiter Mieux Sérénité, ce volet du dispositif MaPrimeRénov’ concerne les ménages modestes et très modestes.
  • Prime énergie : la prime CEE (certificats d’économies d’énergie) versée par les « obligés » à l’égard de l’Etat que sont les vendeurs d’énergie.
  • TVA à 5,5% : le taux applicable aux travaux visant à l’amélioration des performances énergétiques d’un bâtiment.
  • Eco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) : un emprunt entre 15 000 euros pour une action simple de rénovation énergétique et 50 000 euros pour une rénovation globale, remboursable sur 20 ans et sans intérêt.
  • Aides locales : certaines collectivités territoriales proposent également des aides financières. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre département, de votre commune ou de votre région.

Questions fréquentes au sujet de la VMC double flux

Quel chauffage avec une VMC double flux ?

Il est possible de produire du chauffage par l’intermédiaire d’une pompe à chaleur avec une VMC double flux thermodynamique.

Comment installer une VMC double flux dans une maison à étage ?

Les bouches d’extraction et d’insufflation peuvent être situées à l’étage d’une maison ou aller jusqu’au rez-de-chaussée. Le caisson est installé dans une pièce de service et les bouches de soufflage dans la chambre ou tout autre pièce de vie située à l’étage.

Où mettre la VMC double flux ?

La VMC double flux doit être mise à un endroit accessible et dans un volume chauffé du bâtiment.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).