Lire la suite
Accueil > Vos travaux de rénovation énergétique > Le prix de vos travaux de rénovation > Quel est le prix d’une pompe à chaleur géothermique ?
Prix pompe à chaleur géothermique

Quel est le prix d’une pompe à chaleur géothermique ?

Le prix d’une pompe à chaleur géothermique varie en fonction de son dimensionnement et des besoins de chauffage du bâtiment. Cet équipement est éligible aux aides à la rénovation énergétique.

Comment fonctionne une pompe à chaleur à géothermie ?

La pompe à chaleur à géothermie fonctionne à l’aide de forages dans le sol. Des capteurs verticaux ou horizontaux, selon la composition et la surface du terrain, captent les calories du sous-sol afin de les restituer directement dans l’air ou bien au sein du système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire du bâtiment. Une telle installation présente néanmoins un coup : le prix de la pompe à chaleur géothermique dépend notamment des travaux d’installation et du coût de l’appareil.

Pourquoi la géothermie est-elle de plus en plus utilisée ?

La géothermie est de plus en plus utilisée car elle présente de nombreux avantages : en plus d’être une énergie renouvelable, elle est moins soumise aux variations de températures extérieures que les pompes à chaleur aérothermiques par exemple. Il s’agit d’un autre élément à prendre en compte concernant le prix d’une pompe à chaleur géothermique.

Par ailleurs, à l’heure où la transition énergétique est un enjeu international et où il importe que les bâtiments soient mieux chauffé, de manière plus économiques, ce principe se présente comme l’une des solutions à mettre en œuvre afin d’améliorer les performances du parc immobilier français.

Quels les avantages et les inconvénients de la géothermie ?

Les points forts de la géothermie

Comme évoqué plus haut, la géothermie présente un certain nombre d’avantages :

  • Les températures souterraines sont stables tout au long de l’année, ce qui garantit des performances et un confort thermique équivalent en été comme en hiver.
  • En recourant à une énergie renouvelable et en libre accès, cet appareil génère moins de gaz à effet de serre que d’autres systèmes de chauffage, tels que la chaudière à gaz.
  • Le coefficient de performance énergétique (COP) d’une PAC géothermique, lorsqu’il est de 4, indique que pour 1 kWh d’électricité consommée, l’équivalent de 4 kWh est restitué sous forme de chaleur. Le prix d’une pompe à chaleur géothermique est donc en partie justifié par ces performances.
  • Il est d’ailleurs possible de compenser le prix d’une pompe à chaleur géothermique à long terme, par les économies d’énergie qu’elle permet de réaliser. Ses performances élevées induisent en effet une diminution du montant des factures d’énergie dès sa mise en marche.
  • L’appareil et les travaux nécessaires pour l’installer son éligibles aux aides à la rénovation énergétique.
  • En comparaison d’une PAC air-air ou d’une PAC air-eau, les nuisances sonores sont bien moindres.

Quels sont les inconvénients de la géothermie ?

Quelques limites doivent toutefois être indiquées concernant la géothermie :

  • Il est nécessaire de réaliser des travaux annexes, notamment des forages afin d’installer les sondes thermiques dans la terre.
  • Le montant des travaux ainsi que le prix de la pompe à chaleur géothermique elle-même peuvent s’avérer élevés pour les ménages modestes.
  • Le système utilise un fluide frigorifique qui en cas de fuite ou de dysfonctionnement peut s’avérer être polluant.

Quelle PAC à géothermie choisir ?

Il existe différents types de PAC à géothermie :

  • La pompe à chaleur eau-eau, un cas particulier puisant ses calories directement à partir d’une nappe phréatique.
  • La pompe à chaleur sol-sol, qui est raccordée à un plancher chauffant hydraulique : de l’eau glycolée chauffée par la chaleur présente dans le sol alimente ce plancher chauffant.
  • La pompe à chaleur sol-eau, qui est raccordée à des radiateurs basse température afin d’optimiser les performances et les gains énergétiques.
  • La pompe à chaleur sol-air, qui peut être raccordée à des ventilo-convecteurs afin de directement chauffer l’air du bâtiment.

Comment installer une pompe à chaleur géothermique ?

Quelle profondeur pour la géothermie ?

Selon l’association QUalit’EnR, un forage géothermique avec capteurs verticaux peut aller de 10 à 200 mètres de profondeur. La chaleur ambiante du sous-sol y est alors d’environ 15°C. A l’inverse, les capteurs horizontaux sont quant à eux enterrés à une profondeur comprise entre 0,6 et 1,8 mètres, et le terrain doit être plat. Selon la puissance de chauffe nécessaire, la surface du site doit donc être plus ou moins grande.

Faire appel à une société ou à un artisan RGE

En faisant appel à une entreprise ou à un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement), vous êtes sûr de que vos travaux seront effectué dans les règles de l’art et que vous pourrez recevoir vos aides à la rénovation énergétique.

Quel est le coût de la géothermie ?

Selon l’Ademe (agence de la transition écologique), sur la base du prix moyen du kWh d’électricité en 2020, la consommation annuelle d’une PAC à géothermie pour 100 m² est de l’ordre de de 4 900 kWh, soit environ 930 euros.

Le prix d’une pompe à chaleur géothermique n’est donc pas le seul élément à prendre en compte dans son achat : il faut aussi considérer son coût d’usage. Celui est globalement inférieur à d’autres systèmes de chauffage plus classiques.

Quel est le prix d’une pompe à chaleur géothermique ?

Le prix d’une pompe à chaleur géothermique moyen est de 13 500 euros, et celui de la main d’œuvre nécessaire à son installation est de 3 000 euros. En moyenne, le coût de cette installation est donc de 16 500 euros. L’amplitude de ce montant varie en fonction de l’ampleur des travaux à réaliser et du terrain concerné, le forage représentant l’un des coûts les plus importants.

Quelles sont les aides pour une PAC géothermique ?

Une PAC géothermique vous permet de bénéficier des aides à la rénovation énergétique suivantes :

  • Aides locales : vous pouvez demander à votre collectivité territoriale (mairie, département, région) si elle propose des aides financière pour ses administrés qui décident de rénover leur bâtiment.
  • Eco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) : vous empruntez jusqu’à 50 000 euros, dont la période de remboursement peut aller jusqu’à 20 ans. Les intérêts sont pris en charge par l’Etat.
  • MaPrimeRénov’ : ce dispositif remplace le CITE (crédit d’impôt transition énergétique) et le dispositif Habiter Mieux Agilité de l’Anah (agence nationale de l’habitat).
  • MaPrimeRénov’ Sérénité : vous êtes un ménage modeste ou très modeste ? Cette aide supplémentaire, venant en remplacement du programme Habiter Mieux Sérénité, vous est destinée.
  • Prime énergie : vous bénéficier d’une aide financière versée par les obligés du dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie) que sont les grands distributeurs et fournisseurs d’énergie.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).