Lire la suite
Accueil > Vos travaux de rénovation énergétique > Le prix de vos travaux de rénovation > Quel est le prix d’une chaudière à condensation ?
Prix chaudière condensation

Quel est le prix d’une chaudière à condensation ?

Une chaudière à très haute performance énergétique vous permet de réaliser des économies d’énergie. Zoom sur le prix de la chaudière à condensation et les aides disponibles !

Quelle chaudière gaz choisir ?

Les chaudières à gaz classiques doivent être distinguées des chaudières basse température et des chaudières à condensation THPE (très haute performance énergétique). Les modèles qui offrent le rendement énergétique le plus élevé sont les chaudières gaz à condensation, puisqu’elles récupèrent les calories présentes dans les vapeurs et fumées de combustion. Ce rendement énergétique tourne donc généralement autour de 90%, et peut parfois atteindre 102 à 108%.

Afin de bénéficier des aides à la rénovation énergétique, il faut donc opter pour une chaudière à condensation.

Quel prix pour une chaudière gaz à condensation ?

Le prix d’une chaudière gaz à condensation est en moyenne de 4 600 euros. Il faut par ailleurs compter en moyenne 1 000 euros pour la main d’œuvre et les travaux d’installation. Cela signifie que le prix d’une chaudière à condensation moyen est de 5 600 euros.

Le coût réel de ces travaux dépend de plusieurs facteurs, tels que la marque de l’appareil, ou encore sa puissance. L’opération peut toutefois s’avérer onéreuse, notamment pour les ménages modestes. Toutefois, grâce aux économies d’énergie réalisées avec cet équipement, il est possible d’en amortir le coût au fil des années.

Quelle économie avec une chaudière à condensation ?

L’Ademe (agence de la transition écologique) estime qu’il est possible de faire des économies à hauteur de 25 à 30% sur la consommation annuelle avec une chaudière à condensation, en comparaison d’une chaudière à gaz classique de 25 ans. Le prix d’une chaudière à condensation peut donc être amorti avec le temps !

Quelle est la durée de vie d’une chaudière à gaz ?

La durée de vie d’une chaudière gaz à condensation est en moyenne comprise entre 15 et 25 ans. Le prix d’une chaudière à condensation peut donc être amorti sur le long terme. Pour lui assurer le maximum de longévité, il est important de l’entretenir régulièrement. Au quotidien, l’utilisateur est en mesure de :

  • Vérifier la pression de l’appareil
  • Purger l’installation en mettant de l’eau dans le circuit de chauffage central pour en chasser l’air
  • Vérifier les jointures et les raccords de la tuyauterie
  • Nettoyer les tuyaux à l’aide d’un produit de désembouage

De manière plus large, une inspection par un professionnel est obligatoire à raison d’une fois par an. Au cours de cet entretien, le professionnel vérifie le rendement énergétique de l’installation, son dimensionnement ainsi que les émissions de gaz à effet de serre et autre polluants.

Quelles sont les aides pour changer sa chaudière à gaz ?

Vous pouvez bénéficier d’un certain nombre d’aides pour changer votre chaudière à gaz :

  • La subvention MaPrimeRénov’, qui a remplacé celles du programme Habiter Mieux Agilité de l’Anah (agence nationale de l’habitat) ainsi que les crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Pour en bénéficier, il faut vous inscrire sur la plateforme officielle du dispositif. Grâce à ce dispositif, l’installation d’une chaudière gaz à condensation permet de percevoir :
    • 800 euros pour MaPrimeRénov’ Jaune (ménages modestes)
    • 1 200 euros pour MaPrimeRénov’ Bleu (ménages très modestes)
  • Les ménages modestes et très modestes peuvent quant à eux bénéficier de l’aide supplémentaire MaPrimeRénov’ Sérénité, qui remplace Habiter Mieux Sérénité de l’Anah.
  • La prime CEE (certificats d’économies d’énergie), un montant perçu sous forme de chèque, sur une carte fidélité ou encore de bon d’achat par les grands distributeurs et fournisseurs d’énergie. Avec le Coup de pouce, certaines opérations sont également bonifiées, c’est le cas de la chaudière gaz à condensation qui vous permet de bénéficier de :
    • 1 200 euros supplémentaires pour les ménages modestes
    • 600 euros supplémentaires pour les autres ménages
  • Le prix de votre chaudière à condensation est également atténué par la TVA à 5,5%, qui s’applique pour ce type de travaux d’installation.
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), dont les intérêts sont pris en charge par l’Etat. En fonction du nombre d’opérations réalisées dans le bâtiment, vous pouvez emprunter jusqu’à 50 000 euros. Cette somme est remboursable sur une période pouvant s’étaler jusqu’à 20 ans.
  • Enfin, certaines collectivités territoriale proposent des aides locales, vous pouvez donc vous renseigner auprès de votre commune, de votre département ou de votre région afin d’en apprendre davantage.

Quelle prime pour une chaudière à condensation ?

Vous pouvez notamment cumuler la prime énergie CEE avec MaPrimeRénov’ afin de pouvoir financer jusqu’à 90% du prix de votre chaudière à condensation. L’Etat a mis en place ces aides financières afin d’inciter les consommateurs finaux, particuliers comme entreprise, à rénover leurs bâtiments. L’objectif poursuivi est la neutralité carbone à horizon 2050.

En effet, le coût des opérations peut s’avérer élevé, notamment pour les ménages les plus modestes. Afin de permettre d’amortir et d’atténuer l’impact du prix d’une chaudière à condensation, ces aides et primes ont donc été créées. Elles doivent permettre de faciliter l’achat des équipements, les travaux d’installation, afin que les bénéficiaires puissent profiter de leurs économies d’énergie le plus rapidement possible.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).