Lire la suite
Accueil > Vos travaux de rénovation énergétique > Vos travaux d’isolation thermique > Tout savoir sur l’isolation des murs par l’extérieur
isolation-mur-exterieur

Tout savoir sur l’isolation des murs par l’extérieur

L’isolation de mur par l’extérieur est l’une des techniques d'isolation thermique éligibles aux aides à la rénovation énergétique.

Pourquoi opter pour l’isolation de mur par l’extérieur ?

Les murs constituent l’une des principales sources de déperditions thermiques au sein d’un logement. De fait, il est important de bien les isoler afin de conserver la chaleur à l’intérieur et d’améliorer l’efficacité de votre système de chauffage. L’isolation de mur par l’extérieur limite les déperditions de chaleur et les ponts thermiques.

L’isolation extérieure est celle qui doit être envisagée en priorité. Contrairement à l’isolation des murs par l’intérieur, elle permet non seulement d’isoler, mais aussi de faire le ravalement de façade du bâtiment. Les avantages de l’isolation des murs par l’extérieur sont les suivants :

  • On conserve l’inertie thermique des murs, c’est-à-dire leur capacité à accumuler ou à restituer rapidement la chaleur ou la fraîchir vers l’intérieur.
  • On limite la condensation et les ponts thermiques plus efficacement car l’isolant n’est pas discontinu. Sa continuité, en particulier au niveau des planchers entre les étages, favorise cette efficacité.
  • Les changements météorologiques et climatiques ont moins d’impact sur l’intégrité du mur.
  • Il n’est pas nécessaire de toucher à la surface habitable, contrairement à l’isolation intérieure qui elle peut empiéter sur l’espace de vie au sein du logement.
  • L’isolation de mur par l’extérieur fait partie des travaux de rénovation énergétique éligibles aux aides de l’Etat.

Il convient toutefois de mentionner quelques limites concernant l’isolation par l’extérieur. En effet, cette méthode s’avère plus onéreuse que l’isolation par l’intérieur, et implique de changer l’apparence extérieure du bâti (contraignant à faire une déclaration de travaux ou à demander un permis de construire).

Comment se fait l’isolation de mur par l’extérieur ?

Il existe plusieurs techniques pour isoler un mur par l’extérieur : le bardage, l’isolation sous enduit, l’isolation extérieure avec double mur…

Le bardage pour une maison ancienne

Un bardage consiste dans un premier temps à fixer des montants au mur : on y installe alors les panneaux isolants. On y installe ensuite des tasseaux à l’horizontale afin d’assurer la pose d’un bardage extérieur. Une lame d’air est laissée entre l’isolant et le bardage. Le bardage, c’est tout simplement cette couche de revêtement à l’extérieur du bâtiment. Elle peut être en bois, en métal ou encore en pierres.

Les limites de cette technique résident dans les montants fixés au mur, qui peuvent être à l’origine de ponts thermiques. La solution ? Mettre en place une couche d’isolant venant les recouvrir.

Isoler sous enduit

L’isolation de mur par l’extérieur sous enduit figure parmi les méthodes les moins onéreuses du marché. Il est possible de le faire de deux manières : d’une part, en vissant ou en collant des panneaux isolants sur le mur. On recouvre ensuite ces panneaux isolants d’un treillis d’homogénéisation, avant d’appliquer un enduit de finition.

La seconde solution consiste tout simplement à l’application de l’enduit isolant directement sur le mur. Il peut s’agir par exemple d’un matériau isolant d’originale minérale ou végétale. Cet enduit est alors recouvert par un crépi. Malheureusement, il n’est pas systématiquement garanti que l’efficacité de cette méthode d’isolation permette de bénéficier d’aides à la rénovation énergétique.

Désolidarisation des balcons

L’un des ponts thermiques les plus importants qui découlent de travaux d’isolation thermique par l’extérieur est celui qui se trouve au niveau de la liaison entre la dalle bétonnée d’un balcon et le mur. Il est toutefois possible d’y mettre fin via découpage du balcon.

En la coupant de manière partielle, il est possible de placer un isolant entre la dalle et le mur. Néanmoins, les accroches qui portent le balcon demeurent présentes

Isolation extérieure avec double mur

L’isolation extérieure avec double mur consiste à fixer l’isolant sur la paroi extérieure du mur du bâtiment. On construit alors un second mur, qui recouvre totalement l’isolant. Selon les spécificités du chantier, il peut être décidé d’y laisser une lame d’air. Des ancrages dotés d’une rondelle de maintien sont posés à intervalles réguliers afin d’assurer l’unité entre les deux murs.

Quel isolant choisir pour isoler un mur par l’extérieur ?

Il existe différents types de matériaux isolants, chacun présentant ses forces et ses faiblesses, tant en matière de performance thermique que de coût.

On peut par exemple recourir à des laines minérales, ininflammables et résistantes au long terme, telles que la laine de roche. Ne craignant pas l’humidité et disposant de performances thermiques intéressantes, la laine de roche est un matériau isolant à considérer lorsque l’on souhaite isoler ses murs par l’extérieur.

Seul bémol, il s’agit d’une solution pouvant s’avérer onéreuse pour les ménages les plus modestes. C’est la raison pour laquelle vous pouvez vous appuyer sur l’une des nombreuses aides mises en place par l’Etat.

Autre solution, la laine de verre : sous forme de panneaux ou de rouleaux, elle présente l’avantage de ne pas se tasser au fil du temps. Grâce à ses performances thermiques et acoustiques, il s’agit d’une solution qui peut durer dans le temps lorsqu’elle est convenablement protégée par la pose d’un pare-vapeur.

Les isolants synthétiques peuvent également faire l’affaire. C’est le cas du polystyrène, par exemple, qui est l’une des solutions les plus utilisées en raison de son excellent rapport qualité-prix. Evolution du polystyrène expansé, le polystyrène graphité en améliore les performances thermiques jusqu’à 20%.

Quel coût pour isoler un mur par l’extérieur ?

Voici un tableau récapitulant le coût moyen des matériaux, de la main d’œuvre et des travaux globaux en matière d’isolation de mur par l’extérieur :

placeholder image

Quelles sont les aides à la rénovation énergétique pour l’isolation de mur par l’extérieur ?

Pour financer vos travaux d’isolation thermique, vous pouvez recourir aux aides à la rénovation énergétique de l’Etat, et même cumuler certaines d’entre elles :

  • La prime CEE : dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie, les « obligés » de l’Etat versent des primes d’aide à la rénovation énergétique afin d’inciter le grand public à effectuer des travaux. Il faut pour cela notamment faire appel à un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement) et la résistance thermique de l’isolant choisi doit être supérieure ou égale à 3,7 m².KW.
  • MaPrimeRénov’ : remplaçant le CITE depuis le début de l’année 2021, MaPrimeRénov’ n’est pas soumise à conditions de ressources, mais octroie des montants plus importants aux ménages modestes.
  • TVA réduite : à 5,5% pour les logements construits depuis plus de deux ans et dont les travaux de rénovation sont effectués par un artisan RGE.

Vous pouvez également compter sur certaines aides communales, départementales ou régionales selon votre localisation géographique. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre collectivité territoriale.

Questions fréquentes au sujet de l’isolation de mur par l’extérieur

Quel est le meilleur isolant pour un mur extérieur ?

Tout dépend des spécificités de votre logement et de votre budget : la laine de roche présente de nombreuses qualités, mais certains isolants synthétiques tels que le polystyrène expansé ou graphité offrent un bon rapport qualité-prix.

Quel R pour l’isolation d’un mur extérieur ?

La résistance thermique pour l’isolation d’un mur extérieur doit disposer d’un coefficient R supérieur ou égal à 5 m².K/W selon la RE 2021.

Quelle épaisseur pour l’isolation d’un mur par l’extérieur ?

Voici les épaisseurs à retenir pour les exemples d’isolant cités plus haut :

placeholder image

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).