Lire la suite
Accueil > Vos travaux de rénovation énergétique > La production d’eau chaude sanitaire > Tout savoir sur le Système Solaire Combiné (SSC)
Système solaire combiné

Tout savoir sur le Système Solaire Combiné (SSC)

Le système solaire combiné permet à la fois de chauffer un bâtiment et son eau sanitaire. En raison de son énergie entièrement renouvelable, le SSC ouvre le droit à des aides à la rénovation énergétique !

Qu’est-ce qu’un système solaire combiné ?

Le système solaire combiné est une installation fonctionnant à l’aide de panneaux solaires thermiques. Elle valorise encore davantage la ressources en libre accès qu’est le soleil en étant à la fois raccordée au circuit d’eau chaude sanitaire et au système de chauffage central du bâtiment.

Un SSC présente un intérêt dans toutes les zones géographiques, mais est encore plus performant dans les régions froides bénéficiant d’un ensoleillement important. C’est le cas, par exemple, des zones montagneuses et du nord de l’Hexagone.

Concrètement, le système solaire combiné se compose d’un réseau de tuyauteries pour la distribution, similaire aux autres systèmes de chauffage. Il comprend également des émetteurs de chaleur qui peuvent être des radiateurs ou un plancher chauffant.

Comment fonctionne un système de chauffage solaire combiné ?

Le principe de fonctionnement du système solaire combiné allie celui du chauffage solaire à celui du chauffe-eau solaire (CESI). Des capteurs solaires thermiques sont installés sur le toit du logement ou du local professionnel, ou bien à proximité du bâtiment. La taille de ces capteurs varie en fonction des besoins en matière de chaleur, donc de la localisation géographique, de la surface à chauffer, de l’exposition et du niveau d’isolation thermique.

L’inclinaison des capteurs en hiver, alors que les occupants ont besoin de davantage de chaleur, doit s’adapter à la position du soleil dans le ciel. Il est donc recommandé de les positionner plein sud, avec une inclinaison d’environ 60° dans l’idéal. En été, les surchauffes doivent être gérées en raison d’un niveau d’ensoleillement plus fort. Les capteurs thermiques sont donc dotés d’un dispositif de contrôle de surchauffe car ils atteignent généralement des températures particulièrement élevées.

Le SSC nécessite un chauffage d’appoint car il ne permet pas de couvrir l’intégralité des besoins en chauffage d’un bâtiment. Il peut s’agir d’un appoint indépendant tel qu’une pompe à chaleur ou d’un poêle de chauffage. Mais il peut également être associé au système solaire combiné, par exemple dans le cas d’une chaudière à condensation THPE (très haute performance énergétique) pouvant prendre la suite de l’installation de manière automatique.

Il existe également des technologies récentes et hybrides telles que les panneaux solaires aérovoltaïques. Avec ces panneaux solaires mixtes, la chaleur générée par le panneau photovoltaïque est récupérée par un fluide caloporteur. Celui-ci vient alors réchauffer l’eau d’un cumulus solaire ou directement l’air intérieur du bâtiment.

Comment monter un chauffage solaire combiné ?

L’Ademe (agence de la transition écologique) désigne deux grandes méthodes pour l’installation d’un SSC : à hydroaccumulation ou « direct ».

Système à hydroaccumulation

Le système à hydroaccumulation : en prévision des variations d’ensoleillement, un ballon d’eau chaude « tampon » stocke la chaleur produite par les panneaux thermiques. Ce volume d’eau tampon alimente alors directement le circuit de chauffage et transmet ses calories à un autre ballon immergé à l’intérieur pour l’eau chaude sanitaire. Dès lors que vous disposez de radiateurs ou d’un plancher chauffant, la mise en place du système à hydroaccumulation est facile à mettre en œuvre en rénovation.

placeholder image

Système solaire combiné direct

Avec le système solaire combiné direct, le fluide caloporteur circule directement dans le circuit de chauffage et les émetteurs de chaleur. L’eau sanitaire est produite quant à elle à l’aide d’un circuit de dérivation. Ce dispositif offre de meilleure performances que par hydroaccumulation en limitant notamment les pertes thermiques. Néanmoins, les travaux sont plus importants et sont donc à privilégier dans le cadre d’une rénovation énergétique lourde.

placeholder image

Quels sont les avantages et les inconvénients du système solaire combiné ?

Les avantages du système solaire combiné sont les suivants :

  • En fonction de l’emplacement géographique, le chauffage solaire est en mesure de couvrir jusqu’à 60% des besoins du foyer.
  • En recourant à une énergie totalement gratuite, le SSC permet de réduire le montant des factures énergétiques. En région de montagnes, les économies d’énergie peuvent aller jusqu’à 70% ! Et dans le nord de la France, les économies énergétiques sont plus importantes que dans le sud car les besoins en chauffage y sont plus élevés.
  • Opter pour le système solaire combiné, c’est faire le choix d’une eau chaude sanitaire et d’un chauffage aux énergies renouvelables. Les rayons solaires sont en effet en libre accès, disponibles où qu’un bâtiment se trouve, ne polluent pas. Vous diminuez donc l’empreinte environnementale de votre bâtiment.
  • Le prix des panneaux solaires eux-mêmes ne varie que très peu au fil du temps.
  • Pour financer cette installation, vous avez la possibilité de faire appel aux aides à la rénovation énergétique.

Un inconvénient principal doit toutefois être rappelé : cette installation ne permet pas de couvrir l’intégralité des besoins en production de chaleur du bâtiment, d’où la nécessité de prévoir un chauffage d’appoint.

Quel est le prix d’un chauffage solaire combiné ?

Le prix d’un chauffage solaire combiné dépend à la fois du coût du matériel et de celui de la main d’œuvre :

  • En moyenne 97 euros par m² pour les capteurs solaires et le matériel
  • En moyenne 23 euros par m² pour la main d’œuvre

Il faut donc compter en moyenne 130 euros par m² pour installer un système solaire combiné. Le montant total varie notamment en fonction de la surface à chauffer et du type d’installation choisi.

Quelles aides financières pour le système solaire combiné ?

La mise en place d’un système solaire combiné vous fait bénéficier des aides pour les travaux dans une maison ou un local professionnel qui visent à en améliorer la performance énergétique :

  • MaPrimeRénov’ : cette subvention a pris le relai du programme Habiter Mieux Agilité de l’Anah (agence nationale de l’habitat) ainsi que du crédit d’impôt transition énergétique (CITE).
  • MaPrimeRénov’ Sérénité : un autre volet du dispositif MaPrimeRénov’ qui remplace les aides financières du programme Habiter Mieux Sérénité pour les ménages à revenus modestes et très modestes.
  • Prime CEE : aussi appelée prime énergie, elle est régie par le dispositif des certificats d’économies d’énergie. Ce sont les « obligés » à l’égard de l’Etat que sont les vendeurs d’énergie qui vous la versent sous différentes formes.
  • TVA 5,5% : vous bénéficiez d’une taxe sur la valeur ajoutée à taux réduit lorsque vous choisissez de réaliser des opérations visant à améliorer la performance énergétique de votre bâtiment.
  • Eco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) : il s’agit d’un emprunt dont les intérêts sont pris en charge par l’Etat. Vous pouvez emprunter jusqu’à 50 000 euros remboursables sur 20 ans, selon le nombre d’actions de rénovation mises en œuvre.
  • Aides locales : votre commune, votre département ou votre région proposent peut-être des solutions de financement aux foyers qui rénovent leur logement. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre collectivité territoriale pour en apprendre davantage.

Questions fréquentes au sujet d’un SSC

Quel est le taux de couverture annuel maximum d’un chauffe-eau solaire sur un logement individuel ?

Le taux de couverture annuel d’un chauffe-eau solaire sur un logement individuel peut aller jusqu’à 80% à l’année. Il est au minimum de 50%.

Comment poser un ballon d’eau chaude solaire ?

Poser un ballon d’eau chaude solaire passe généralement par trois étapes : la mise en place des capteurs solaires, la mise en place du ballon d’eau chaude, puis celle du circuit pour le fluide caloporteur.

Quel chauffage avec des panneaux photovoltaïques ?

Les panneaux photovoltaïques peuvent alimenter en électricité tous les appareils de chauffage qui utilisent de l’énergie électrique, comme les radiateurs électriques, voire même les pompes à chaleur !

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).