Lire la suite
Accueil > Vos travaux de rénovation énergétique > La climatisation et le confort thermique
Climatisation

La climatisation et le confort thermique

La climatisation permet de profiter de températures agréables en été et son installation ouvre le droit à certaines aides à la rénovation énergétique.

Pourquoi climatiser ?

Climatiser rafraîchit un logement ou un local professionnel lorsque les températures sont élevées à l’extérieur. Un climatiseur peut venir en complément d’une bonne isolation thermique et d’une bonne ventilation afin d’améliorer le confort thermique du bâtiment.

Certains modèles sont automatisés et peuvent donc être réglés en fonction de chaque pièce et des besoins de leurs occupants, à l’aide d’un thermostat. Il est cependant important de bien entretenir son installation afin qu’elle demeure saine et ne présente aucun danger pour la santé.

Quels sont les différents systèmes de climatisation ?

Il existe des systèmes de climatisation individuels et unitaires d’une part, et centralisés d’autre part. Les premiers permettent de climatiser une pièce, quand les modèles centralisés offrent la possibilité de climatiser plusieurs pièces à la fois.

Climatiseur monobloc

Le climatiseur monobloc mobile peut être facilement transporté et installé d’une pièce à une autre. Ces climatiseurs mobiles sont équipés d’un conduit d’évacuation qui doit pouvoir être placé à travers une fenêtre, il faut donc généralement les installer à proximité d’une paroi vitrée. Il s’agit sans doute d’un des modèles les moins efficaces en raison de sa puissance limitée.

Climatiseur split

Le climatiseur split peut à la fois être mobile ou fixe :

  • Le climatiseur split mobile dispose de deux bloc reliés entre eux par des tuyaux. L’unité extérieur comporte un condenseur qui évacue l’air chaud, tandis que l’unité intérieure fournit l’air frais.
  • Le climatiseur split fixe se compose également de deux unités. Il s’agit d’une climatisation gainable, puisqu’une gaine relie les deux. Il est possible de fixer l’unité intérieure au sol ou d’en faire une climatisation murale, et de placer la seconde unité à l’extérieur du bâtiment. Un trou doit être percé dans le mur afin que la gaine d’air chaud puisse être posée.
  • On parle également de clim double split, ou de climatiseur multi-split pour désigner les modèles centralisés qui raccordent plusieurs unités intérieures à la fois. Plusieurs pièces peuvent ainsi être climatisées.

Puits climatique

Le puits climatique, ou puits canadien, est un système de climatisation air-sol. Avec cette installation, l’air extérieur passe par des tubes enterrés en sous-sol, où la température fluctue peu. De fait, l’air ainsi capté se rafraîchit ou se réchauffe selon la période de l’année. Un système de ventilation l’insuffle ensuite à l’intérieur du bâtiment.

Climatisation Inverter

La climatisation Inverter est dotée d’une technologie qui adapte la vitesse de l’appareil à la température ambiante. On évite ainsi les arrêts et redémarrages successifs du compresseur, ce qui permet de réaliser d’importantes économies d’énergie (jusqu’à 30%). Par ailleurs, la température programmée avec la technologie Inverter varie moins que dans le cas d’un climatiseur classique, ce qui offre un meilleur confort thermique encore.

Climatisation réversible

La climatisation réversible offre à son utilisateur une fonction de chauffage. Ces dispositifs fonctionnent soit à l’aide de résistances chauffantes, soit en faisant circuler un fluide frigorigène. Lorsqu’ils sont placés en mode rafraîchissement, ils captent les calories de l’air intérieur pour les envoyer à l’extérieur. En phase de chauffage, ce sont les calories extérieures qui sont utilisées afin de générer de la chaleur à l’intérieur.

En ce sens, le fonctionnement d’une climatisation réversible est similaire à celui d’une pompe à chaleur air-air.

Climatisation réversible ou pompe à chaleur ?

La climatisation réversible et la pompe à chaleur air-air… c’est la même chose ! Avec la PAC air-air, on parle également de pompe à chaleur réversible, qui produit soit de l’air chaud, soit de l’air froid. L’installation contribue donc au confort thermique du logement ou du local professionnel tout au long de l’année, été comme hiver.

Avec un coefficient de performance énergétique (COP) généralement élevé, son rendement énergétique est intéressant. En effet, un COP de 3 signifie que pour 1 kWh d’électricité consommée, l’équivalent de 3 kWh d’énergie est restitué sous forme de chaleur ou de fraîcheur.

Comment choisir sa climatisation ?

Pour choisir sa climatisation, il faut déterminer le nombre de pièces que l’on souhaite climatiser, la surface concernée, ainsi que le type des pièces climatisées. Quelques exemples :

  • Pour une seule pièce, on se tournera vers un climatiseur monosplit ou un climatiseur monobloc
  • Pour plusieurs pièces, on préférera opter pour un climatiseur bi-split ou multisplit
  • Pour une surface supérieure à 100m², il faut envisager une climatisation gainable
  • Un climatiseur mural encombre peu, un avantage esthétique important
  • Si vous êtes en copropriété ou pour toute autre raison empêchant la mise ne place d’une unité extérieure, vous pouvez utiliser un climatiseur gainable ou une climatisation monobloc

Comment installer la climatisation ?

Installer la climatisation au sein d’un bâtiment dépend du modèle choisi. Il n’est pas nécessaire par exemple de percer le mur dans le cas d’un climatiseur monobloc. Néanmoins, lorsque l’installation nécessite au moins une unité extérieure et une unité intérieure, alors il est généralement nécessaire de percer le mur afin de passer la gaine reliant les deux unités entre elles.

Pour que les travaux se passent dans les meilleures conditions, n’hésitez pas à faire appel à une société ou à un artisan RGE (reconnus garants de l’environnement). Vous pourrez ainsi par ailleurs bénéficier des aides pour les travaux dans votre maison ou votre logement professionnel visant à améliorer votre confort thermique.

Quel prix pour climatiser une maison ?

Le prix pour climatiser une maison dépend du modèle choisi. Deux exemples :

  • Jusqu’à 2 500 euros pour une climatisation monobloc fixe réversible
  • Jusqu’à 4 500 euros pour un climatiseur multi-split

Le coût total de l’opération dépend de la surface concernée par la climatisation, par le fonctionnement de l’appareil et de la main d’œuvre. Il existe toutefois des aides à la rénovation énergétique qui permettent dans certains cas d’amortir ces dépenses.

Quelles aides pour une clim réversible ?

Vous pouvez bénéficier des aides financières en choisissant d’installer une clim réversible :

  • Prime CEE : dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie, vous pouvez recevoir cette prime énergie de la part des grands distributeurs et fournisseurs d’énergie.
  • MaPrimeRénov’ : une aide qui remplace le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) et le programme Habiter Mieux Agilité de l’Anah (agence nationale de l’habitat).
  • MaPrimeRénov’ Sérénité : à compter du 1er janvier 2022, les ménages modestes et très modestes peuvent bénéficier de MaPrimeRénov’ Sérénité, qui prend la suite du programme depuis le 1er janvier 2022. MaPrimeRénov’ Sérénité remplace Habiter Mieux Sérénité.
  • Eco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) : vous pouvez emprunter jusqu’à 50 000 euros remboursables sur 20 ans sans avoir à payer pour les intérêts.
  • TVA à taux réduit : les travaux qui permettent de gains énergétiques bénéficient de la taxe sur la valeur ajoutée à 5,5%.
  • Aides locales : renseignez-vous auprès de votre collectivité territoriale, il se peut que des aides complémentaires puissent vous être attribuées.

Questions fréquentes au sujet du climatiseur réversible

Est-ce qu’une clim réversible consomme beaucoup ?

Une clim réversible consomme moins d’énergie qu’elle n’en restitue sous forme de chaleur ou de fraîcheur.

Quelle est la consommation d’une clim réversible ?

Avec un coefficient de performance énergétique (COP) de 3, la consommation d’1 kWh pour une clim réversible lui permet de restituer l’équivalent de 3 kWh sous forme de chaleur ou de fraîcheur.

Quel climatiseur pour une maison de 100 m² ?

Pour une maison de 100m², la puissance d’un climatiseur devrait approximativement être de 9 700 W.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).