Lire la suite
Radiateurs

Tout savoir sur les radiateurs

Eléments indispensable d’un système de chauffage central, les radiateurs peuvent aussi servir de chauffages d’appoint. En voici un tour d’horizon.

Quelle est la différence entre un radiateur et un convecteur ?

Les radiateurs et les convecteurs sont parfois confondus, mais il s’agit bien de deux appareils différents. Economie d’Energie vous en dit plus !

Comment fonctionne un radiateur ?

Par définition, un radiateur diffuse une chaleur radiante, aussi appelée chaleur rayonnante. Cette forme de chauffage est dite « directe », c’est-à-dire que les ondes de chaleur réchauffent l’environnement de l’appareil. En d’autres termes, ce sont les objets, les surfaces, les murs et les personnes elles-mêmes qui sont qui sont chauffés. Il en résulte une sensation de confort thermique plus importante.

Le fonctionnement à proprement parler du radiateur dépend du modèle en question : il peut par exemple faire partie d’un système de chauffage central, tel que les radiateurs à eau chaude. Dans ce cas, la source de chaleur peut être par exemple :

Mais le radiateur peut aussi servir en tant que chauffage d’appoint et être décentralisé, comme peut l’être le radiateur électrique, auquel cas son principe est complètement différent. Ils disposent dans ce cas de leur propre source d’alimentation et peuvent généralement être déplacés.

Quel est le rôle d’un convecteur de chauffage ?

Le convecteur est généralement considéré comme moins « sain » que le radiateur. En cause, sa chaleur dite « convective », qui chauffe son environnement de manière indirecte. La chaleur provient donc d’un d’un appareil qui émet aussi des particules.

Concrètement, l’air froid de la pièce est capté par l’appareil, qui le réchauffe avant de le restituer. L’air chaud s’élève ensuite vers le plafond, avant de redescendre une fois refroidi pour recommencer le cycle. On considère que les convecteurs répartissent la chaleur de manière plus homogène que les radiateurs.

Quel radiateur choisir ?

Radiateur gaz ou à eau, radiateur électrique, panneaux rayonnant… Il existe une multitude d’émetteurs de chaleur sur le marché.

Radiateur à eau chaude

Les radiateurs de chauffage central, c’est-à-dire les radiateurs à eau, appartiennent tous au même circuit. Ce circuit est alimenté par un fluide caloporteur en provenance d’une chaudière à gaz, d’une chaudière électrique, d’une chaudière biomasse ou encore de panneaux solaires thermiques. Les calories transmises aux radiateurs sont restituées sous forme de chaleur qui est diffusée au sein des pièces dans lesquelles ils se trouvent.

Parmi les radiateurs à eau chaude, on peut mentionner le radiateur basse température qui chauffe l’eau à un maximum de 50°C (en comparaison des 90°C d’un système classique). Ces appareils disposent d’une surface de contact importante qui offrent un confort thermique similaire aux modèles classiques.

Radiateur électrique

Les convecteurs électriques et radiateurs électriques fonctionnent sur le principe de l’effet joule. Cela signifie qu’un courant électrique passe à travers une résistance, qui devient alors source de chaleur directe.

Radiateur solaire

On parle de radiateur solaire pour désigner les émetteurs de chaleur incorporés à un système de chauffage central solaire. En captant les calories du soleil, les panneaux solaires thermiques chauffent un liquide caloporteur. Ce dernier est envoyé via le circuit de chauffage de la maison aux radiateurs qui diffusent ensuite leur chaleur.

Evoquons également les radiateurs électro-solaires, qui sont des radiateurs électriques que l’on alimente avec l’énergie produite par des panneaux solaires photovoltaïques.

Radiateur à inertie

Le radiateur à inertie accumule de la chaleur et son corps de chauffe la restitue progressivement, sans interruption. Deux possibilités ici :

  • Radiateur à inertie sèche : la chaleur est stockée par de la céramique, de la fonte ou de l’aluminium.
  • Radiateur à inertie fluide : comme son nom l’indique, ce modèle a recours à un fluide caloporteur pour accumuler les calories qu’il restitue peu à peu.

Radiateur à panneaux rayonnants

L’avantage des panneaux rayonnants est d’allier les principes d’inertie et de rayonnement. Un ensemble de résistances électriques vient chauffer une plaque métallique, en aluminium ou en verre. La chaleur de ce panneau est ensuite diffusée en linge droite par rayonnement infrarouge. Contrairement aux convecteurs qui laissent l’air chaud monter, les radiateurs à panneaux rayonnant chauffent directement les surfaces sur le chemin de leur rayonnement.

Radiateur à accumulation

Souvent confondu avec les modèles à inertie, le radiateur à accumulation repose en fait sur un mode de fonctionnement différent. Il accumule de l’énergie en « heures creuses » des fournisseurs d’électricité, et restitue la chaleur pendant les « heures pleines », ce qui permet de réaliser des économies d’énergie.

A titre de comparaison, les appareils à inertie chauffent sur une durée beaucoup plus courte et la température de surface du radiateur ne varie que très peu, en fonction des besoins en chauffage de la pièce dans laquelle il est installé.

Radiateur vertical ou radiateur horizontal ?

La forme d’un radiateur, qu’elle soit verticale ou horizontale, n’a pas la moindre importance sur la qualité du chauffage ! Choisir un radiateur vertical ou un radiateur horizontal dépendra donc avant tout de vos considérations esthétiques, mais aussi de l’agencement de votre logement ou de votre local professionnel (certains emplacements étant plus appropriés à un modèle vertical qu’à un modèle horizontal, par exemple !).

D’autres types de radiateurs

Les variétés existant sur le marché sont nombreuses. On peut par exemple citer le radiateur soufflant, qui dispose tout simplement d’un ventilateur afin de diffuser sa chaleur. Autre modèle, le radiateur halogène qui sert bien souvent de chauffage d’appoint en raison de son rayonnement infrarouge court qui ne permet que de chauffer à proximité de son emplacement.

Quels sont les différents matériaux d’un radiateur ?

Les matériaux les plus répandus pour un radiateur sont les suivants :

  • La céramique : la céramique est notamment utilisée pour les radiateurs à inertie sèche. Parmi ses qualités, on peut citer la manière avec laquelle ce matériau diffuse la chaleur, très homogène.
  • La fonte : bonne inertie thermique qui lui permet de continuer à chauffer même une fois éteint. On attribue à la fonte une longue durée de vie.
  • L’acier : un matériau très répandu en raison de son coût plus abordable que les autres. On lui attribue toutefois une inertie inférieure à celle de la fonte par exemple.
  • L’aluminium : également accessible sur le plan financier, ce matériau permet de chauffer les pièces très rapidement, mais n’atteint pas les niveaux d’inertie de la fonte ou de la céramique.

Quel est le prix d’un radiateur ?

Le prix d’un radiateur peut aller de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines d’euros, quelques milliers d’euros pour les modèles les plus récents utilisant des matériaux de qualité tels que la fonte.

Quelles aides pour l’installation d’un radiateur ?

L’Ademe (agence de la transition écologique) liste les « radiateurs basse température pour un chauffage central » ainsi que les émetteurs « émetteurs électriques à régulation électronique à fonctions avancées » parmi les radiateurs vous ouvrant le droit à des aides pour les travaux dans votre maison ou votre local professionnel :

Questions fréquentes au sujet des radiateurs

Quels sont les radiateurs électriques les plus économiques ?

Les radiateurs électriques les plus économiques sont sans doute les radiateurs à inertie, puisqu’ils permettent de réduire les factures d’énergie de près de moitié en comparaison d’un convecteur électrique.

Quels sont les radiateurs électriques les plus performants ?

Les radiateurs électriques les plus performants sont les radiateurs à inertie, puisqu’ils diffusent la chaleur de manière progressive en fonction des besoins de la pièce en chauffage.

Quels sont les meilleurs radiateurs à eau chaude ?

Les meilleurs radiateurs à eau chaude sont en fonte et disposent d’un très bon niveau d’inertie.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).