Lire la suite
Poêle chauffage

Tout savoir sur le poêle de chauffage

Pouvant à la fois faire office de chauffage principal ou de chauffage d’appoint, le poêle de chauffage est l’un des équipements préférés des Français.

Qu’est-ce qu’un poêle de chauffage ?

Il existe différents types de poêles de chauffage, utilisant notamment des sources d’énergie différentes. Economie d’Energie revient pour vous sur le principe de fonctionnement et les avantages de cet équipement.

Comment fonctionne le poêle ?

Le poêle de chauffage fonctionne sur le principe de la combustion. Le combustible brûle et l’air autour de l’appareil est chauffé, se diffusant progressivement dans le bâtiment. Il dispose d’un conduit d’évacuation des fumées vers l’extérieur, et doit être alimenté régulièrement selon le combustible utilisé.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un poêle de chauffage ?

Un certain nombres d’avantages vont avec l’installation d’un poêle de chauffage au sein de votre domicile :

  • Des économies d’énergie en choisissant un modèle performant.
  • Un geste en faveur de l’environnement en choisissant un combustible émettant peu de gaz à effet de serre.
  • Des aides financières pour installer votre appareil, notamment si vous optez pour un poêle à bois.
  • Un coût à l’usage plus faible pour les bûches de bois ou les granulés de bois que pour les énergies fossiles.

Quelques inconvénients à relever toutefois, à commencer par le fait que vous devrez réaliser des travaux d’aménagement si vous ne disposez pas déjà de voie d’évacuation des fumées. Par ailleurs, selon la puissance de l’équipement, vous devrez peut-être le considérer comme un chauffage d’appoint et le compléter avec une solution plus permanente.

Quels sont les différents types de poêles ?

Du poêle à bois ouvrant droit aux aides à la rénovation énergétique aux poêles électriques, en passant par le poêle à gaz, il existe une multitude d’appareils sur le marché. Faisons le point sur les modèles les plus intéressants pour vous !

Poêle à bois

Le poêle de chauffage à bois est non seulement une solution économique, mais les modèles les plus récents sont aussi très performants. A l’image de la chaudière biomasse, s’agit également d’un chauffage aux énergies renouvelables et naturelles. Deux possibilités ici : le poêle à bois bûches ou le poêle à granulés ou à pellets. On trouve également des modèles mixtes sur le marché ! Le poêle à bûches offre généralement un rendement inférieur à celui du poêle à pellets.

Poêle double combustion

Les poêles à bois classiques n’ont pas la possibilité de tirer le plein potentiel de leur combustible. Et ce, qu’il s’agisse de bûches de bois ou de granulés. Avec le poêle simple combustion, il n’y a qu’une seule arrivée d’air. Cela signifie qu’une portion des gaz de combustion s’évacuent dans le conduit en compagnie des fumées. Ils n’ont donc pas l’occasion d’être brûlés et constituent une perte d’énergie.

L’avantage des poêles à double combustion est d’opérer dans un premier temps la combustion du bois, puis dans un second temps des gaz issus de la combustion initiale. On améliore ainsi considérablement la performance énergétique de l’appareil en exploitant toutes ses capacités ! Pour cela, on le dote notamment d’une seconde arrivée d’air qui lui permet d’avoir suffisamment d’oxygène afin de brûler les gaz.

Poêle de masse

Aussi appelé poêle à lente restitution de chaleur, le poêle de masse effectue jusqu’à deux flambées maximum chaque jour. L’objectif ? Fournir une chaleur diffuse et douce tout au long des 24 heures de la journée et de la nuit. La flambée est effectuée à très haute température, diminuant considérablement les émissions de monoxyde de carbone et de particules. Grâce à ce procédé, le poêle de chauffage de masse atteint un rendement comparable à celui des poêles à granulés.

Poêle électrique

Un poêle à gaz fonctionne comme son nom l’indique en brûlant du gaz. Il peut s’agir d’un modèle à convection diffusant sa chaleur autour de lui, ou par rayonnement qui la diffuse par l’avant. Un brûleur est utilisé pour la combustion du gaz et l’appareil est doté d’un thermocouple. Cette solution de sécurité permet d’éviter les accidents dus à une interruption brutale des flammes. Là encore, il est nécessaire de disposer d’un conduit d’évacuation pour les fumées.

L’un des inconvénients majeurs du poêle gaz et du chauffage au gaz en général est de recourir à une énergie fossile dont le coût est élevé. De fait, il ne permet pas d’être éligible à des aides financières.

Poêle à pétrole et poêle au fioul

Les poêles à fioul (ou mazout) et les poêles à pétrole tendent à perdre en popularité. La principale raison à cela réside entre autres dans leurs émissions de gaz à effet de serre. Les modèles les plus anciens sont par ailleurs moins sécurisés que les nouveaux appareils. Les risques d’intoxication au monoxyde de carbone sont également plus élevé.

Quel est le prix des différents types de poêles de chauffage ?

On ne parlera ici que du prix des poêles de chauffage à bois, qui sont les seuls de la liste à permettre de bénéficier d’aides à la rénovation énergétique :

placeholder image

Selon le modèle choisi, il faut donc compter en moyenne entre 3 900 et 4 700 euros pour acheter et installer cet équipement. Notez que ces montants varient encore davantage selon la puissance de l’appareil, elle-même dépendante de la surface à chauffer.

Quelles sont les aides à la rénovation énergétique pour l’installation d’un appareil de chauffage poêle ?

Les aides et primes pour un poêle à bois ont des montants différents car leur rendement n’est pas le même selon qu’il s’agisse d’un poêle de chauffage à granulés ou à bûches. Avec un rendement proche de 90%, le poêle à pellets dispose de montants supérieurs. En comparaison, le rendement du poêle à bois bûches généralement compris entre 70 et 85%. Les deux modèles bénéficient du label Flamme Verte. En installant ce type de poêle de chauffage au sein de votre bâtiment, vous pouvez donc bénéficier des aides suivantes :

Questions fréquentes au sujet des poêles de chauffage

Quelle est la forme d’énergie du poêle à bois ?

La forme d’énergie du poêle à bois se décline sous différentes formes telles que les bûches, les granulés ou encore les plaquettes.

Est-ce qu’un poêle à granulé chauffe bien ?

Un poêle à granulé chauffe bien dans la mesure où son rendement est proche de 90%. C’est pourquoi vous pouvez bénéficier d’aides financières en faisant le choix de l’installer chez vous.

Quel poêle chauffe mieux ?

Le poêle à granulés est sans doute celui qui chauffe le mieux, même si de nos jours tous les poêles de chauffage sont performants.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).