Lire la suite
Installation chaudière gaz

Tout savoir sur l’installation d’une chaudière gaz

Pour réaliser l’installation d’une chaudière gaz, vous devez déposer votre ancienne chaudière et poser la nouvelle. Le coût de ces travaux peut être financé par des aides à la rénovation énergétique !

Pourquoi installer une chaudière au gaz ?

Malgré l’interdiction d’installer des chaudières au gaz dans les constructions de logements neufs, il demeure possible de réaliser l’installation d’une chaudière gaz en rénovation. Le marché propose différents modèles : chaudières classiques, chaudières à basse température, ou encore chaudières à condensation.

En optant pour une chaudière gaz à condensation, vous bénéficiez par ailleurs des aides à la rénovation énergétique mises en place par l’Etat. En effet, ce modèle vous permet de réaliser de véritables économies d’énergie, avec la possibilité de réduire jusqu’à 25% du montant de votre facture énergétique en comparaison de vos appareils anciens. Mais il ne s’agit pas là du seul avantage de cet équipement de chauffage :

  • Avec l’installation d’une chaudière gaz à condensation, vous bénéficiez d’un rendement énergétique élevé, de l’ordre de 100%.
  • Au long terme, les économies d’énergie réalisées vous assurent un excellent rapport qualité-prix.
  • Vous faites un geste pour l’environnement car l’appareil rejette moins de gaz à effet de serre qu’un modèle classique.
  • Vous alimentez non seulement votre chauffage, mais également votre circuit d’eau chaude sanitaire.

Plus globalement, la chaudière gaz à condensation est l’équipement de chauffage fonctionnant à l’énergie fossile le plus économique. C’est d’ailleurs le seul modèle en mesure de vous faire profiter des aides à la rénovation énergétique.

En effet, contrairement aux appareils classiques, elle récupère l’énergie calorique contenue dans les fumées de combustion : la vapeur d’eau est condensée et la chaleur qu’elle génère est ainsi récupérée. Les condensats issus de cette condensation sont évacués par le réseau des eaux usées.

Quelles sont les étapes de l’installation d’une chaudière gaz ?

L’installation d’une chaudière gaz par un professionnel passe par plusieurs étapes :

  1. Vous choisissez dans un premier temps l’emplacement de l’appareil. Cet endroit est important puisqu’il détermine notamment le type d’installation à réaliser (au mur ou au sol).
  2. Si vous n’avez pas de conduit d’évacuation, des travaux doivent être réalisés à cet effet.
  3. Le professionnel procède alors au raccordement de la chaudière au circuit d’eau du bâtiment en s’assurant que le système de chauffage au gaz fonctionne correctement.
  4. Ensuite, il raccorde l’équipement au gaz de ville (dans le cas d’un modèle fonctionnant au gaz naturel). Pour cela, il faut au préalable en avoir fait la demande auprès d’un fournisseur d’énergie. Seul un professionnel peut vous fournir un certificat de conformité à l’issue des travaux de raccordement.
  5. L’étape suivante de l’installation d’une chaudière gaz consiste à raccorder l’appareil au circuit d’eau chaude sanitaire qui alimente douches, lavabos, baignoires…
  6. Un robinet de vidange est ensuite installé afin de pouvoir nettoyer le circuit du système de chauffage.
  7. Après avoir vérifié que le niveau et la pression de l’eau dans le système sont bien ajustés, le professionnel peut finir l’installation de votre chaudière gaz en la mettant en service.

Quel est le prix de la pose d’une chaudière gaz ?

Pour comprendre le prix de l’installation d’une chaudière gaz, il faut inclure le prix de la chaudière gaz à condensation ainsi que celui de la main d’œuvre :

  • Le prix d’une chaudière gaz à condensation moyen est de 4 600 euros.
  • Le coût de la main d’œuvre est en moyenne de 1 000 euros.
  • Le prix de la pose d’une chaudière gaz est donc en moyenne de 5 600 euros.

Ces montants sont des moyennes, le prix de l’installation d’une chaudière gaz réel peut varier en fonction du modèle choisi pour vos travaux. Dans certains cas, l’achat, la pose et les coûts annexes peuvent aller au-delà :

  • Vous pouvez choisir pour une chaudière murale, ou bien pour l’installation d’une chaudière gaz au sol. Plus petit, le modèle mural réclame moins de temps et d’impératifs techniques qu’une pose de chaudière gaz au sol. Cette différence de niveau se ressent sur la facture.
  • Le coût du raccordement au gaz, aux eaux usées ou encore de la création d’un conduit d’évacuation peut venir s’ajouter au montant final des travaux.
  • Vous pouvez soit vous raccorder au gaz de ville (gaz naturel) si votre commune le permet, soit installer un modèle fonctionnant au propane GPL et ainsi devoir poser une cuve de stockage supplémentaire.
  • Le bâtiment doit disposer d’un système de chauffage central. Si tel n’est pas le cas, il devient alors nécessaire de le mettre en place si l’on souhaite faire l’installation d’une chaudière gaz.
  • Des travaux annexes peuvent être à prévoir : une ventilation si la pièce où est installée l’équipement n’est pas suffisamment ventilée, des travaux d’isolation thermique si le bâtiment est mal isolé et subit des déperditions thermiques, la pose d’un ballon d’eau chaude sanitaire…
  • L’entretien d’une chaudière gaz est obligatoire ! Vous devez donc prévoir un contrat d’entretien avec votre installateur ou un autre prestataire.

Pour faciliter votre financement, il existe toutefois de nombreuses aides à la rénovation énergétique auxquelles la pose d’une chaudière gaz est éligible.

Quelles aides à la rénovation énergétique pour l’installation d’une chaudière gaz ?

En faisant appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour l’installation d’une chaudière gaz, vous vous ouvrez le droit à certaines aides permettant de financer vos travaux :

  • La prime CEE des fournisseurs d’énergie et des grands distributeurs qui s’inscrit dans le dispositif des certificats d’économies d’énergie.
  • Les aides de l’Anah (agence nationale de l’habitat) avec le programme Habiter Mieux Sérénité.
  • Le dispositif MaPrimeRénov’ qui remplace le CITE en 2021 (crédit d’impôt pour la transition énergétique) et les aides du programme Habiter Mieux Agilité de l’Anah.
  • La TVA à taux réduit de 5,5% qui concerne les travaux de rénovation énergétique.
  • L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) jusqu’à 15 000 euros pour la pose de votre chaudière gaz ou jusqu’à 30 000 euros si vous l’accompagnez d’autres actions en faveur des économies d’énergie. Vous n’avez pas à rembourser les intérêts de cet emprunt.
  • Les aides locales à l’échelle de votre commune, de votre département ou de votre région. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre collectivité territoriale pour en savoir plus.

Certaines de ces aides sont cumulables entre elles. Vous pouvez par exemple financer jusqu’à 90% du montant de vos travaux de rénovation en cumulant MaPrimeRénov’ avec la prime énergie.

Questions fréquentes au sujet de l’installation d’une chaudière gaz

Qui peut installer une chaudière gaz ?

Faites appel à un professionnel RGE certifié Qualigaz pour installer une chaudière gaz et ainsi bénéficier des aides pour la rénovation énergétique.

Où placer une chaudière gaz ?

Il est préférable de placer une chaudière gaz à proximité d’un conduit de cheminée pour l’évacuation des fumées, lorsque c’est possible. La pose de votre chaudière gaz peut se faire idéalement sur une paroi murale extérieure ou dans une pièce dédiée pour une pose au sol.

Quand remplacer votre chaudière ?

Mieux vaut remplacer votre chaudière ancienne par un modèle à condensation si :

  • Son rendement est inférieur à 70%
  • Elle a plus de 15 ans
  • Elle commence à tomber en panne fréquemment
  • Vous constatez que son efficacité diminue
  • Vos besoins en chauffage changent (changement de taille de la famille)
  • Le montant de votre facture d’énergie augmente

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).