Lire la suite
Pompe à chaleur air-air

Tout savoir sur la pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air (PAC air-air) est un appareil fonctionnant à l’énergie renouvelable ouvrant droit à des aides à la rénovation énergétique.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-air ?

On parle de PAC air-air pour désigner le modèle de pompe à chaleur captant les calories contenues dans l’air extérieur à un bâtiment pour les restituer sous forme de chaleur à l’intérieur.

Comment fonctionne une pompe à chaleur aérothermique ?

La pompe à chaleur air-air fait partie de la catégorie des PAC aérothermiques, c’est-à-dire qu’elle puise son énergie de l’air extérieur. La pompe à chaleur air-eau fait partie de cette même catégorie, mais restitue sa chaleur dans un liquide caloporteur envoyé aux émetteurs de chaleur du chauffage central. Le fonctionnement de la pompe à chaleur aérothermique air-air la restitue directement dans l’air du logement ou du local professionnel :

placeholder image

Concrètement, le fluide frigorigène est envoyé à une unité qui est placée à l’intérieur du bâtiment, qui elle-même le distribue à des ventilo-convecteurs, ces derniers faisant office de diffuseurs de chaleur. Un ventilo-convecteur peut être placé au mur ou au plafond. A noter que lorsque le sens de circulation peut être inversé, il s’agit d’une pompe à chaleur réversible air-air, qui permet de produire du froid.

placeholder image

Quels sont les avantages d’une PAC air-air ?

  • La pompe à chaleur aérothermique fait partie des appareils de chauffage aux énergies renouvelables, ce qui lui ouvre le droit aux aides et aux primes pour les pompes à chaleur.
  • La PAC air-air valorise la chaleur captée dans l’air extérieur avec un coefficient de performance énergétique (COP) de 3 au minimum, restituant alors l’équivalent de 3 kWh en chaleur pour 1 kWh d’électricité consommée. Elle permet donc de réaliser des économies sur les factures d’énergie.
  • Cet appareil émet moins de gaz à effet de serre que des chauffages aux énergies fossiles, ce qui est positif pour l’environnement.
  • Il intervient notamment dans le fonctionnement de la VMC double flux.
  • Il s’installe très bien dans les logements déjà équipés de radiateurs.
  • Les pièces et l’installation d’une PAC aérothermique sont moins complexes que dans le cas d’une pompe à chaleur eau-eau ou d’une pompe à chaleur géothermique.
  • Dans le cas d’une pompe à chaleur réversible air-air, on peut également s’en servir en été en tant que système de climatisation.
  • La climatisation réversible permet de bénéficier du même niveau de confort thermique tout au long de l’année, été comme hiver.

Quels sont les inconvénients d’une pompe à chaleur air-air ?

Quelques inconvénients doivent toutefois être mentionnés. Certains modèles peuvent en effet se montrer bruyants et la PAC aérothermique est plus sensible aux variations de température à l’extérieur, ce qui fait varier son rendement. Par ailleurs, elle a besoin d’un entretien régulier.

Comment faire l’entretien d’une pompe à chaleur aérothermique ?

L’entretien d’une pompe à chaleur aérothermique passe par le dépoussiérage et le nettoyage des ventilo-convecteurs, ainsi que de l’unité extérieure afin de s’assurer que l’air circule bien. Un professionnel pourra également s’assurer de plusieurs points importants, tels que des performances du compresseur, de l’étanchéité pour la circulation du liquide frigorigène, ou encore du bon état de l’installation électrique.

Pourquoi recourir à un chauffage d’appoint avec un chauffage air-air ?

En raison de son principe de fonctionnement, le dimensionnement d’un chauffage air-air est tributaire des températures extérieures. Ses performances sont donc moins importantes en hiver que lorsqu’il fait plus chaud dehors.

Il peut donc s’avérer judicieux de s’équiper d’un chauffage d’appoint si vous décidez d’opter pour une pompe à chaleur air-air, ou bien de faire de cette dernière le chauffage d’appoint d’un système plus permanent. Notez que l’on distingue trois types de dimensionnement pour une PAC air-air :

  • Monovalent : lorsque la PAC couvre à elle-seule 100% des besoins en chauffage du bâtiment, même en hiver.
  • Bivalent : la version la plus répandue, qui implique l’activation d’un chauffage d’appoint lorsque le besoin en chauffage commence à se montrer supérieur à ce que la pompe à chaleur air-air peut fournir. Le chauffage d’appoint peut être une chaudière à gaz, une chaudière au fioul ou encore au propane.
  • Monoénergétique : ce terme est employé lorsque la puissance de la PAC air-air doit être complétée par un appareil d’appoint alimenté par une même source d’énergie, c’est-à-dire l’électricité.

Quel prix pour une pompe à chaleur air-air ?

Le prix d’une pompe à chaleur air-air dépend du montant de l’appareil lui-même ainsi que du coût de la main d’œuvre nécessaire à son installation :

  • Les pompes à chaleur air-air coûtent en moyenne 6 200 euros.
  • La main d’œuvre pour l’installation d’une PAC aérothermique coûte en moyenne 1 700 euros.

Il faut donc compter en moyenne 7 900 euros pour installer une PAC air-air au sein de votre logement ou de votre local professionnel. Attention, il s’agit bien d’une moyenne et ces prix peuvent varier en fonction de la puissance de l’appareil et du modèle choisi.

Quelles sont les aides financières pour une PAC air-air ?

Il existe des aides et primes pour les pompes à chaleur, et notamment des aides pour les pompes à chaleur air-air :

  • La prime énergie, aussi appelée prime CEE, du nom des certificats d’économies d’énergie qui donnent aux grands distributeurs et fournisseurs d’énergie des objectifs en matière de réduction de la consommation énergétique. Ces objectifs peuvent être remplis en versant notamment aux consommateurs finaux une prime les incitant à rénover leurs bâtiments.
  • MaPrimeRénov’, qui remplace le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) en 2021 ainsi que les aides du programme Habiter Mieux Agilité de l’Anah (agence nationale de l’habitat). A noter que les aides du programme Habiter Mieux Sérénité deviennent MaPrimeRénov’ Sérénité à compter du 1er janvier 2022.
  • L’éco-PTZ, qui permet d’emprunter jusqu’à 50 000 euros remboursables sur 20 ans et dont vous n’avez pas à rembourser les intérêts si vous faites le choix d’une rénovation globale.
  • La TVA 5,5% qui s’applique automatiquement aux travaux de rénovation énergétique.
  • Les aides locales, dont vous pouvez en apprendre davantage en vous renseignant auprès de votre commune, de votre département ou de votre région.

Notez que vous pouvez également utiliser le chèque énergie, si vous y êtes éligibles, afin de financer une partie de votre projet.

Questions fréquentes au sujet des pompes à chaleur air-air

Quelle puissance de pompe à chaleur air-air pour 100m² ?

La puissance d’une pompe à chaleur air-air pour 100m² doit être comprise environ entre 4,2 kW et 5,3 kW.

Où installer une pompe à chaleur air-air ?

Il est possible d’installer une pompe à chaleur air-air dans tous les types de bâtiment. Pour l’unité extérieur, il faut toutefois disposer d’un espace extérieur suffisant, c’est-à-dire un jardin par exemple. Quant aux unités intérieures, elles peuvent s’installer sans trop d’encombrement dans les différentes pièces à chauffer.

Qu’est-ce que le chauffage par aérothermie ?

Le chauffage par aérothermie consiste à puiser dans la chaleur naturellement contenue dans l’air, c’est-à-dire en captant les calories qui y sont présentes.

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).