Lire la suite
Accueil > Actualités > Rénovation Energétique : les chiffres positifs de l’Anah

Rénovation Energétique : les chiffres positifs de l’Anah

13 Mai 22 Aides et subventions

Au vu des résultats encourageants enregistrés au cours de l’année 2021, l’Anah souhaite augmenter le nombre de logements rénovés, pour l’année 2022. Quelles solutions pour y arriver ? Economie d’Energie vous répond.

ANAH

Quel est le bilan de l’Anah ?

Pour rappel l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) est un organisme public de l’État qui travaille à l’amélioration des logements privés sur le territoire français. L’Anah lutte ainsi contre la précarité énergétique en proposant différentes aides financières pour inciter les ménages à la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

En 2021, l’Anah a ainsi participé à la rénovation de plus de 750 000 logements, soit une hausse de 204% par rapport à l’année précédente. Ce succès s’explique par la distribution de nombreuses aides et notamment grâce au développement du programme MaPrimeRénov’. En effet, depuis le 1er janvier 2021, le dispositif est ouvert à tous les ménages, sans conditions de revenus. L’aide permet de financer plusieurs types de travaux, tels que l’isolation, le chauffage, la ventilation ou encore les travaux de rénovation globale.

Le déploiement de cette aide a permis de comptabiliser 750 000 dossiers déposés dont 650 000 acceptés. Une enquête réalisée par Ipsos permet également de confirmer la réussite du programme. D’après les résultats de l’enquête, 88% des personnes sondées se disent satisfaites du dispositif MaPrimeRénov’. De plus, 7 personnes sur 10 déclarent qu’elles n’auraient pas effectué de travaux de rénovation énergétique, sans le soutien de cette aide.

Comment accélérer les travaux de rénovation énergétique ?

Pour les acteurs de la rénovation énergétique, l’objectif principal de l’année 2022 est d’accélérer la rénovation des logements. En effet, on compte en France encore 4,8 millions de passoires thermiques, c’est-à-dire, des logements classés F ou G sur le DPE.

Pour atteindre cet objectif, l’Anah bénéficie de plusieurs leviers parmi lesquels :

  • Une enveloppe de 3,2 milliards d’euros : ce budget doit permettre de financer la rénovation énergétique de 800 000 logements.
  • Le remplacement du programme Habiter Mieux Sérénité par MaPrimeRénov’ Sérénité. Bien que les critères d’éligibilité restent les mêmes, le but de ce remplacement est d’offrir une vision plus claire aux ménages face aux nombreuses aides existantes. MaPrimeRénov’ Sérénité s’adresse aux ménages aux revenus modestes et très modestes afin de les soutenir dans leurs projets de rénovation énergétique globale. Le petit plus ? Les bénéficiaires peuvent faire appel à Mon Accompagnateur Rénov’, ce professionnel occupe différentes missions : réalisation d’un diagnostic thermique, estimation du prix des travaux mais aussi conseils pour financer un projet.
  • Le développement de la plateforme web France Rénov’. Lancée par le ministère de la Transition Ecologique, depuis le 1er janvier 2022, ce site a pour vocation d’accompagner les particuliers dans leurs projets de rénovation énergétique. La plateforme a également pour ambition de populariser l’existence des aides et d’apporter des conseils aux ménages durant l’entièreté de leurs travaux. En plus de sa plateforme web, France Rénov’ possède aussi plus de 450 espaces conseils, à travers le territoire ; les ménages peuvent ainsi se rendre à l’un de ces guichets physiques, pour définir leur projet de rénovation.

Articles similaires

Les derniers éco-gestes

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).