Lire la suite
Accueil > Actualités > Par quoi remplacer une chaudière fioul ?

Par quoi remplacer une chaudière fioul ?

31 Jan 22 Rénovation énergétique

Vous pouvez bénéficier d’aides à la rénovation énergétique en choisissant de remplacer une chaudière fioul par un équipement de chauffage performant et/ou fonctionnant aux énergies renouvelables.

Une chaudière gaz à condensation

La chaudière à condensation THPE (très haute performance énergétique) récupère les calories contenues dans la vapeur issue de la combustion du gaz naturel. Contrairement à des chaudières à gaz classiques, elles n’évacuent donc pas cette chaleur supplémentaire avec les fumées de la combustion.

Le rendement énergétique d’une chaudière gaz à condensation est élevé, ce qui offre la possibilité à son utilisateur de réaliser de véritables économies d’énergie. En raison de ces performances, elle est éligible aux aides à la rénovation énergétique et constitue une solution pour remplacer une chaudière fioul.

Une chaudière biomasse

L’énergie bois utilisée pour le fonctionnement d’une chaudière biomasse peut se présenter sous forme de bûches, de granulés ou encore de plaquettes. La biomasse est l’une des sources d’énergie renouvelable les plus répandues en France. C’est également une ressource écologique, entièrement naturelle.

La chaudière biomasse est efficace pour remplacer une chaudière fioul car au même titre que la chaudière à condensation, elle peut être utilisée pour la production d’eau chaude sanitaire. Elle émet par ailleurs peu de gaz à effet de serre.

Une pompe à chaleur

Il existe différents modèles de pompe à chaleur (PAC) pouvant remplacer une chaudière fioul et ainsi substituer des énergies entièrement renouvelables à une énergie fossile polluante. Le rendement énergétique des pompes à chaleur est élevé. Par exemple, avec un coefficient de performance énergétique (COP) d’une valeur de 3, l’appareil restitue sous forme de chaleur l’équivalent de 3 kWh d’énergie en consommant seulement 1 kWh d’électricité.

La pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air est une PAC aérothermique : sa source d’énergie est l’air extérieur au bâtiment dans lequel elle est installée. Concrètement, l’unité extérieure de l’installation capte les calories présentes dans l’air extérieur et les transmet à un fluide caloporteur. Ce dernier s’évapore avant de passer par un compresseur qui fait grimper sa température.

Une fois à haute pression, le liquide frigorigène passe par un condenseur pour se liquéfier. La chaleur est transmise à l’intérieur du bâtiment directement dans l’air ambiant, par le biais de ventilo-convecteurs. Avec une pompe à chaleur réversible, le sens de circulation du liquide frigorigène peut être inversé pour rafraîchir l’air intérieur et faire office de climatisation.

En raison de son rendement élevé ainsi que de son énergie entièrement renouvelable et en libre accès, la PAC air-air vous ouvre le droit à des aides à la rénovation énergétique.

La pompe chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau est également une PAC aérothermique. Néanmoins, au lieu de restituer la chaleur captée à l’extérieur dans l’air du bâtiment, elle la transmet à l’eau de son circuit de chauffage et/ou de son eau chaude sanitaire. En d’autres termes, elle fonctionne de manière semblable à une chaudière. C’est la PAC air-eau qui est utilisée dans le fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique.

La pompe à chaleur géothermique

Les pompes à chaleur géothermiques sont enterrées dans le sol, cela signifie que contrairement aux pompes à chaleur aérothermiques, elles ne sont pas tributaires des variations de température extérieures. Ainsi, avec la pompe à chaleur eau-eau, une pompe de relevage fait remonter l’eau d’une nappe phréatique en sous-sol. L’appareil récupère alors sa chaleur (constante tout au long de l’année) et la transmet au circuit de chauffage du bâtiment.

Plus onéreuse et plus complexe à mettre en place, cette installation est également plus performante que les pompes à chaleur air-air ou air-eau. Remplacer une chaudière fioul avec une PAC hydrothermique, c’est donc réaliser des économies d’énergie encore plus importantes et ainsi pouvoir bénéficier des aides à la rénovation énergétique.

Articles similaires

Les derniers éco-gestes

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).