Lire la suite
Accueil > Actualités > Mon Accompagnateur Rénov’ : comment ça marche en 2022 ?

Mon Accompagnateur Rénov’ : comment ça marche en 2022 ?

13 Avr 22 Aides et subventions

Face à la complexité du domaine de la rénovation énergétique en France, le gouvernement a créé un service, mettant à disposition des ménages un interlocuteur unique : Mon Accompagnateur Rénov’.

En quoi consiste le service Mon Accompagnateur Rénov’ ?

Mon Accompagnateur Rénov’ est un interlocuteur unique qui accompagne les ménages français tout au long de leur projet de rénovation énergétique. Sa présence a pour vocation de simplifier la mise en œuvre de travaux aboutissant à une amélioration de la performance de l’habitat, que ce soit geste à geste ou bien par le biais d’une rénovation globale.

Outre l’aspect technique des travaux, il a également pour but d’aider les particuliers à obtenir un maximum d’aides à la rénovation via des dispositifs comme MaPrimeRénov’ ou les primes CEE.

Le suivi personnalisé de Mon Accompagnateur Rénov’ concerne les dimensions sociales (aides spéciales pour les revenus modestes), financières (mobilisation des financements), techniques (choix des entreprises, des devis, des travaux) et administratives (démarches) d’un projet de rénovation énergétique.

Avant le démarrage des travaux, c’est lui qui prend en charge l’audit énergétique initial. Cet audit détermine les opérations stratégiques à mettre en œuvre afin d’améliorer la performance énergétique du bâtiment et permet de mesurer les dépenses avant et après travaux pour constater les économies d’énergie réalisées.

Depuis début 2022, les accompagnateurs sont soit des opérateurs agréés par l’Anah (agence nationale de l’habitat), soit parmi les 450 agences françaises rassemblés dans les espaces conseil France Rénov’. Il est prévu pour 2023 d’ouvrir le titre à d’autres acteurs privés, le décret concernant cette mesure étant toujours en concertation.

Qui peut en bénéficier ?

Tous les ménages français qui envisagent de rénover leur bâtiment ont la possibilité de faire appel à Mon Accompagnateur Rénov’, et ce sans conditions de ressources. Le dispositif s’adresse a priori davantage aux propriétaires bailleurs et aux propriétaires occupants

Dans le cadre de la rénovation globale, un accompagnement d’un Assistant à la Maîtrise d’ouvrage (AMO) est obligatoire pour ces projets souvent complexes. De plus, les travaux de rénovation globale doivent permettre un gain énergétique de l’ordre de 55% et le suivi d’un spécialiste Mon Accompagnateur Rénov’ doit permettre d’atteindre cet objectif en sélectionnant les travaux les mieux adaptés à votre bâtiment.

Pourquoi cette mesure a-t-elle vu le jour ?

L’Etat s’est fixé des objectifs de réduction de la consommation énergétique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. La rénovation énergétique est l’un des moyens nécessaires pour y parvenir. Mais face à la multiplicité des travaux et des aides, les ménages français ont parfois du mal à y voir clair.

Le dispositif MaPrimeRénov’ et la prime CEE sont les aides financières les plus connues et les plus répandues, mais il en existe d’autres et leur système de cumul peut varier d’une mesure à l’autre. Ces difficultés de compréhension constituent l’un des freins majeurs à la progression des rénovations dans l’Hexagone.

Avec Mon Accompagnateur Rénov’, l’idée est de cibler principalement les logements classés F ou G sur l’étiquette énergétique. En d’autres termes, les passoires énergétiques, qui ont besoin d’être rénovées en profondeur et dont les montants de travaux sont les plus élevés.

Mon Accompagnateur Rénov’ est une mesure prise à la promulgation de la loi Climat et résilience de 2021. Avec le service France Rénov’, l’objectif est d’intensifier la rénovation énergétique du parc immobilier français en la rendant plus accessible, mais également plus compréhensible.

La mise en place de cet accompagnement professionnel semble donc répondre à ce besoin de clarté généralement exprimé par les ménages français. Car en effet, une fois les travaux choisis et les demandes d’aides effectuées, il importe que les chantiers se déroulent dans les meilleures conditions et offrent des gains énergétiques suffisants pour que des subventions puissent être obtenues.

La présence d’un spécialiste doit donc constituer une garantie supplémentaire pour les bénéficiaires qui décident de rénover leur bâtiment. Il s’agit de supprimer progressivement le frein que constitue la diversité et parfois le manque de clarté des dispositifs mis en place afin d’aider les ménages à franchir le pas.

Articles similaires

Les derniers éco-gestes

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).