Lire la suite
Accueil > Actualités > LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE FRAPPE PLUS DUREMENT À LA CAMPAGNE

11 Mar 13 Comparer les énergies

LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE FRAPPE PLUS DUREMENT À LA CAMPAGNE

Une étude du Credoc publiée jeudi 7 mars dévoile que les habitants des petites villes et des zones rurales sont les plus touchés par la hausse du prix de l’énergie.

Pour une facture d’énergie moyenne de 120 € par mois en 2006, les villes comptant entre 2000 et 20.000 habitants présentaient des factures plus élevées de 17%, et de 23% pour les communes rurales. Deux raisons : le type de logement qui est souvent une maison individuelle de grande taille, et le fait que la densité résidentielle impacte directement la façon dont peuvent s’alimenter les ménages.

En outre, le Credoc indique qu’il lui semble pertinent d’ajouter les frais de mobilité à la définition de précarité énergétique, et à ne donc pas se limiter aux frais d’énergie lié au logement comme c’est le cas actuellement.

Articles similaires

Les derniers éco-gestes

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).