Lire la suite
Accueil > Agir pour l'environnement > Les éco-gestes > Nos conseils pour faire des économies d'énergie en hiver

Nos conseils pour faire des économies d’énergie en hiver

23 Nov 20

Avec le confinement et l’arrivée de l’hiver, on aimerait tous pouvoir être au chaud chez soi, sans voir sa consommation et sa facture d’énergie grimper. Voici nos conseils pratiques pour faire des économies d’énergie en hiver en préservant son confort, et la planète.

Les éco-gestes du quotidien pour faire des économies d’énergie en hiver

 

  • Enfilez pulls et chaussettes. C’est un peu évident, mais c’est un excellent conseil. Selon l’ADEME, rajouter un degré au thermostat augmente votre facture de 7%. Pour éviter cela, vous pouvez limiter la température des chambres à 17 degrés et de 19 à 21 degrés pour les autres.
  • Programmez votre chauffage. Des systèmes de régulation par programme d’intermittence vous permettront de programmer les heures de chauffage. Ces systèmes, tout comme les robinets thermostatiques sont soutenus par les dispositifs CEE ; Ce sont les dispositifs de primes proposés par des grands groupes comme EDF, Carrefour, Auchan…
  • Surveillez votre consommation d’eau chaude. Laissez les mitigeurs côté froid quand vous les fermez. Pour une douche à la bonne température, réglez votre chauffe-eau entre 55 et 60° et entre 45 et 50°C pour un chauffe-eau thermodynamique. Si vous vous absentez pendant un long moment (le jour où nous serons déconfinés…), pensez à couper l’eau et le gaz ainsi qu’à éteindre votre chauffe-eau et/ou votre ballon d’eau chaude. En effet, pendant votre absence, la chauffe de l’eau est inutile et vous permettra de faire des économies d’énergie.
  • Faites le ménage ! Eh oui, un radiateur plein de poussières est moins performant et consomme davantage.
  • Pensez aussi à aérer votre logement tous les jours. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’aération permet de diminuer l’humidité, de rendre l’air plus sec, donc de chauffer les pièces plus rapidement. Bien sûr, on pense à éteindre le chauffage pendant l’aération.
  •  Fermez les portes. C’est aussi une bonne astuce pour éviter de perdre la chaleur créée dans les pièces.

Des économies substantielles sur le long terme :
les travaux de rénovation énergétique soutenus par des primes énergies

Les petits gestes du quotidien ont leur utilité. Mais la véritable économie d’énergie passe par l’action de fond. Celle qui vous permettra de vraiment gagner en confort chez vous et de faire baisser votre facture. Premier conseil : l’isolation.

Rénovation énergétique n°1 : l’isolation

Une mauvaise isolation de votre habitation a un lourd impact sur votre confort et entraîne également une hausse de votre facture d’énergie de manière conséquente.

Il est possible d’isoler toute l’enveloppe d’un logement : le toit, le plancher bas, les murs, et les fenêtres. Ces travaux d’isolation sont une étape essentielle pour éviter la déperdition de chaleur.

Conseils pour faire des économies d'énergie en hiver

Pour vous aider à réaliser ces travaux, l’État a mis en place depuis les années 2000 plusieurs dispositifs d’aides complémentaires, accessibles sur demande.

La demande doit être réalisée avant le lancement des travaux et même avant la signature du devis concernant les aides CEE.

Les principales aides financières accessibles à tous sont :

  • Les primes énergies CEE proposées par certaines entreprises. Pour les travaux clés, comme l’isolation,  l’État a prévu une augmentation de l’aide de base, avec les primes énergies Coup de pouce. Le Coup de pouce isolation couvre l’isolation des planchers bas et l‘isolation des combles perdus (la fameuse Isolation à 1€) . Notre plateforme Rénover en France vous permet de réaliser des simulations et de monter un dossier de demande de prime.
  • MaPrimeRénov’ peut venir compléter les aides CEE pour la plupart des travaux d’isolation.

En cumulant les deux aides, vos travaux peuvent être financés jusqu’à 90 % (voir notre tableau de simulation sur cette page).

D’autres aides et primes financières existent, notamment :

  • l’Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) à souscrire auprès de votre banque si elle est agréée ;
  • l’aide Habiter mieux sérénité (de l’Anah) pour les ménages les plus modestes ;
  • Action Logement, réservé aux logements situés dans certaines régions prioritaires et dont les occupants sont des salariés du privé aux revenus modestes.
  • Le CITE est en train de disparaître au profit de MaPrimeRénov’ qui est étendue à tous les ménages à partir de 2021.

Rénovation énergétique n°2 : changer de système de chauffage

Votre facture d’énergie peut doubler selon votre système de chauffage. Le moins onéreux reste le chauffage au bois avec bien sûr les autres énergies renouvelables qui ne vous coûtent presque rien après installation du système. On pense aux panneaux solaires ou à la pompe à chaleur.

La pompe à chaleur : Si vous possédez un chauffage individuel et décentralisé, vous pouvez remplacer votre chaudière par une pompe à chaleur (PAC). Elle peut fonctionner de différentes manière : il y a les pompes à chaleur air/eau ou eau/eau ou encore la pompe à chaleur air/air. De quoi s’agit-il ? Le système de ces pompes à chaleur repose sur l’utilisation des calories présentent naturellement dans votre environnement (air, eau) pour les transformer en chaleur dans votre habitation voire en eau chaude sanitaire.

Chaudière biomasse, poêle ou insert : Ces trois systèmes utilisent le bois, énergie renouvelable, pour vous chauffer. Pour que cette énergie soit véritablement renouvelable, il faut que le bois soit issue de filières responsables (label PEFC). Pour utiliser ces systèmes de chauffage, il est nécessaire de disposer d’un conduit de fumée (ou de le faire installer), et d’avoir suffisamment d’espace pour installer l’appareil et stocker le bois ou les granulés.

La chaudière à condensation ou chaudière à très haute performance énergétique (THPE) : c’est une chaudière à gaz très performante et très économique. Vous pourrez réaliser des bénéfices financiers sur votre facture de chauffage allant jusqu’à 25 % d’économie. Tout en réduisant votre impact sur l’environnement car la chaudière à condensation rejette moins de Co2 qu’une chaudière classique. Notre partenaire Action Habitat Travaux vous permet de bénéficier du Coup de pouce Chauffage pour ce type de chaudière.

Ces changements de système de chauffage permettant des économies d’énergie sont éligibles à une grande partie des aides financières, tels que : les Primes CEE dont les Coup de pouce l’aide MaPrimeRénov’, et l’éco-prêt à taux zéro ; mais aussi pour les ménages précaires l’aide Habiter Mieux Sérénité ou le programme Action logement.

Changer de fournisseur d’énergie

Une autre possibilité pour réduire sa facture d’énergie est de renégocier son contrat d’énergie en changeant de fournisseur.

Pour vous aider dans vos démarches, notre plateforme payermoinscherlenergie.fr vous accompagne pour trouver un fournisseur et un contrat adapté à votre situation et vos besoins. Vous indiquez vos consommations ordinaires et leurs experts négocient les offres les plus avantageuses du marché.

En plus, ce service est totalement gratuit et particulièrement utile alors que les fournisseurs se multiplient, alors n’hésitez pas.

En savoir plus
Faites des économies d'énergie en hiver avec payermoinscherlenergie.fr

Le prix, la confiance en +

Les experts de payermoinscherlenergie.fr accompagnent les particuliers et les professionnels dans la réduction de leurs factures : ils dénichent l’offre la plus compétitive qui comblera au mieux leurs besoins.

En savoir plus
Payer moins cher l'énergie Les experts de payermoinscherlenergie.fr accompagnent les particuliers et les professionnels dans la réduction de leurs factures

Les derniers éco-gestes

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).