Lire la suite
Accueil > Actualités > Climat : compte à rebours lancé pour l'État

Climat : compte à rebours lancé pour l’État

04 Mar 22 Environnement

Face à l’urgence climatique, l’État français est pointé du doigt face à des actions jugées encore inefficaces et incohérentes pour réduire la production de gaz à effet de serre et limiter le réchauffement du climat à 1,5°C.

Un ultimatum pour l’État français :

En octobre 2021, l’état français avait été condamné pour inaction climatique par la région de Grande-Synthe et quatre associations environnementales : Oxfam France, Greenpeace France, Notre Affaire A Tous, Fondation Nicolas Hulot. En effet, le Conseil d’Etat, a confirmé le non-respect des Accords de Paris, qui fixait un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2030.

Ainsi, les mesures prises par la France ont été jugées insuffisantes pour répondre à cet objectif et faire face au réchauffement climatique. Les juges ont décidé de laisser à l’état, jusqu’au 31 décembre 2022, pour prendre des « mesures utiles » et efficaces pour respecter les objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ?

A quelques mois de la fin du délai fixé par le Conseil d’Etat, certaines organisations environnementales, estiment que le gouvernement demeure toujours inactif, en matière de mesures climatiques et environnementales. Greenpeace France déplore notamment un manque de visibilité données aux sujets environnementaux durant la campagne présidentielle 2022.

Le récent rapport du GIEC (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), vient lui aussi souligner l’urgence climatique et la nécessité pour les gouvernements de mettre en place des actions urgentes. En effet, les donnée du rapport indiquent des conséquences pour l’Homme et la biodiversité, à présent irréversibles et proposent leurs solutions.

L’état possède aussi une obligation vis-à-vis de l’Union Européenne, qui a établi ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre entre 40 et 55%, d’ici 2030, par rapport aux niveaux de 1990. Puis, dans un second temps, l’UE souhaite atteindre la neutralité carbone en 2050. Pour y parvenir, la Commission Européenne, effectuera des contrôles auprès des états membres, à partir de 2023.

Articles similaires

Les derniers éco-gestes

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).