Lire la suite
Accueil > Actualités > Canicule : rénover son bâtiment pour faire face aux vagues de chaleur

Canicule : rénover son bâtiment pour faire face aux vagues de chaleur

26 Juil 22 Aides et subventions

Les travaux de rénovation énergétique permettent de lutter contre les vagues de chaleur. Il existe des aides financières pour faciliter leur mise en œuvre.

La France en proie aux vagues de chaleur

Les incendies sont de plus en plus nombreux et de plus en plus importants en France, intensifiés par des niveaux de température records dépassant les 40°C. Les émissions de gaz à effet de serre contribuent à intensifier la durée et la fréquence des feux. La communauté scientifique désigne ces situations météorologiques extrêmes comme l’une des conséquences du dérèglement climatique.

Si la vigilance orange canicule a été levée dans les départements concernés ce lundi 25 juillet, les températures demeurent très élevées dans l’Hexagone. Santé Publique France rappelle par ailleurs que les fortes chaleurs peuvent avoir des effets importants sur la santé de chacun, en particulier celle des personnes fragiles.

Pour faire face à ces risques, des gestes simples peuvent être adoptés en prévision des signes d’alerte : s’hydrater régulièrement, éviter l’effort physique aux heures les plus chaudes, rester à l’écart du soleil, ou encore maintenir les bâtiments au frais. Pour ce dernier point, outre la fermeture des volets et persiennes côté soleil en journée, il existe également des travaux de rénovation énergétique à envisager pour des effets à plus long terme.

Confort thermique et rénovation énergétique

Les travaux d’isolation thermique ne sont pas uniquement utiles pour lutter contre les déperditions thermiques en hiver. Un bâtiment bien isolé permet de maintenir des températures agréables à l’intérieur même en cas de canicule, en maintenant la chaleur à l’extérieur. L’Ademe (agence de la transition écologique) évoque plusieurs types de travaux :

  • L’isolation des combles, par l’extérieur via rehaussement de toiture à l’image du sarking par exemple, ou bien par l’intérieur par soufflage d’une mousse isolante pour des combles perdus. Le choix de la méthode à employer s’effectue notamment selon l’habitabilité des combles.
  • L’isolation des murs, là aussi par l’intérieur ou par l’extérieur. Les deux méthodes présentent leurs propres avantages et inconvénients : si l’isolation des murs par l’intérieur est moins onéreuse et n’altère pas la façade du bâtiment, l’isolation des murs par l’extérieur permet de conserver la surface habitable.
  • L’isolation des planchers bas, par le dessous par le dessus selon la hauteur entre le plancher et le plafond.
  • Le remplacement des fenêtres en simple vitrage par des fenêtres en double vitrage afin d’améliorer le facteur solaire des parois vitrées et limiter la chaleur transmise à l’intérieur du bâtiment.

D’autres opérations de rénovation peuvent aussi être envisagées pour améliorer le confort thermique de votre bâtiment, tels que la mise en place d’une climatisation réversible, éligible aux aides à la rénovation énergétiques comme la prime énergie.

Des primes énergie pour faciliter vos travaux de rénovation

Il est possible de bénéficier d’une prime énergie pour chaque action de rénovation énergétique réalisée au sein d’un bâtiment. Cette subvention relève du dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie) dont font partie un certain nombre de grands distributeurs et fournisseurs d’énergie.

Ces derniers poursuivent des objectifs de réduction de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble du territoire. Afin de remplir ces objectifs, ils proposent donc une prime énergie aux consommateurs finaux, à savoir les particuliers et les entreprises :

A noter que d’autres aides financières peuvent se joindre à la prime CEE, telles que le dispositif MaPrimeRénov’ ou encore l’éco-prêt à taux zéro.

Articles similaires

Les derniers éco-gestes

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).