Lire la suite
Accueil > Agir pour l'environnement > Réduire ses déchets

Réduire ses déchets

Comment se fait la gestion des déchets en France et comment optimiser la gestion des déchets à la maison

Les ménages français produisent plus de 21 millions de tonnes de déchets par an (chiffres 2016, Ministère de la Transition écologique). C’est beaucoup surtout quand on sait que le chiffre a doublé en 40 ans et que nous faisons face à de belles problématiques de gestion de ces déchets. A noter cependant : depuis 2007, les déchets produits par habitant ont baissé de 4,6% notamment grâce à la prévention, à la réutilisation, la réparation et la réduction du gaspillage alimentaire.

Comment sont traités nos déchets ? Comment diminuer notre production de déchets à la maison ? Ici on vous donne de l’information pratique pour bien gérer les déchets au quotidien !

En réponse aux modes de vie et de consommation de chacun, la quantité de déchets produits chaque année ne cesse d’augmenter.

La gestion des déchets gary-chan-unsplash

Il est donc indispensable d’agir et de procéder au tri des déchets pour que ceux-ci soient recyclés. En effet, il est possible d’offrir une seconde vie à de nombreux déchets recyclables.
Exemples de produits recyclés

Bouteilles plastiques à pull polaire
Boîtes de conserves à industrie sidérurgique
Aluminium à pièces automobiles
Papier/carton/verre à papier/carton/verre

Gestion des déchets

Minimisez les encombrants, maximisez la réparation et le réemploi. C’est-à-dire, préférez la recyclerie à la déchetterie pour votre électroménager par exemple. Le concept de la recyclerie est un concept très intéressant du point de vue environnement. En effet, au-delà du simple réemploi, il implique aussi une diminution de la production en amont et donc des déchets correspondants. Néanmoins, ayez le réflexe déchetterie pour ce qui ne peut convenir à la recyclerie.

Ne jetez pas les produits dangereux et toxiques dans les toilettes et éviers, pensez à bien déposer les produits et leurs emballages vides en déchetterie.

Dans la cuisine

Quelques bons gestes assez simples à mettre en œuvre :

Pratiquez activement le compostage des déchets de cuisine
Dans votre réfrigérateur, consommer d’abord les produits dont la date de péremption est proche
Préparez des plats maisons à partir de produits frais plutôt que de recourir à des plats préparés ou des produits suremballés
Triez vos emballages et pensez à rapporter les emballages consignés
Réduisez vos consommations de bouteilles d’eau et buvez de l’eau du robinet
Utilisez par exemple une yaourtière et fabriquez vos yaourts avec du lait acheté en ferme
Fabriquez vos fromages/fromages blancs avec du lait acheté en ferme : production de zéro déchet
Respectez et minimisez les doses de produits nettoyants. Ils sont déjà surdosés
Vous pouvez remplacer votre lessive actuelle par les noix de lavage. Il s’agit d’une lessive totalement écologique; les coques des noix contiennent de la saponine, qui est une lessive naturelle.

CONSEIL : laissez votre eau du robinet s’aérer dans une carafe afin que les éléments volatiles s’évaporent et donc les éventuels « mauvais goûts » s’atténuent.

 

Dans la salle de bain

Évitez d’utiliser des produits jetables : mouchoirs en papier, lingettes, rasoirs, etc …
Réutiliser les serviettes en papier aux toilettes.
Concernant les déchets médicaux, pensez à les amener aux services spécialisés dans leur collecte ou dans votre pharmacie.

Là encore, il est possible de réduire sensiblement notre production de déchets :

Pour les enfants

Optez pour des couches lavables, qui ont énormément évolué et qui permettent un gain économique très important tout en protégeant l’environnement
Les jouets de vos enfants sont source de déchets, en eux-mêmes, mais aussi à travers ce qui assure leur fonctionnement. Pensez à les apporter en recyclerie dès que vos enfants n’en veulent plus. Ainsi vous ferez d’autres heureux et vous favorisez le réemploi, diminuant ainsi la quantité de déchets rejetés.

Concernant l’alimentation des jouets, de nombreuses alternatives existent aux jouets à piles :

Jouets sans fonction électronique : peluches, poupées, voiture miniaturisée sans bruitage
Jouets mécaniques (jouets à remontoir, boîtes à musique) ou alimentés par de l’énergie solaire (voiture téléguidée, moteur pour jeux de construction)
Jouets fonctionnant sur piles rechargeables ou sur batterie se rechargeant sur le secteur.

Astuces : Préférez investir dans un chargeur de piles avec les piles rechargeables correspondantes. Sinon, pensez à bien les collecter. Les piles et batteries usagées peuvent être rapportées auprès de tout vendeur de piles, mais aussi dans certains lieux publics qui disposent parfois de conteneurs spécifiques pour cette collecte. L’intérêt de la valorisation des piles et des accumulateurs réside dans la réutilisation de métaux comme le zinc, le plomb, le nickel, le cadmium, … (voir www.batribox.fr).

Les courriers publicitaires nominatifs

Signalez votre refus de recevoir des publicités dans votre boîte aux lettres à l’aide d’un autocollant du type Stop-pub. Si l’adresse de l’expéditeur est inscrite sur l’enveloppe, remettez le courrier dans la boîte à lettre de votre poste avec la mention « NON SOLLICITE ». Sinon, ouvrez le courrier et utilisez l’enveloppe T qui s’y trouve souvent pour signifier à l’expéditeur que vous ne souhaitez plus rien recevoir. Si l’enveloppe n’est pas prépayée, renvoyez le courrier à son expéditeur en ne mettant pas de timbre, cela créera des complications administratives à l’entreprise qui recevra le courrier.

Les déchets médicaux

Les pharmacies se doivent de récupérer les médicaments usagés. Ils seront ensuite dirigés vers les incinérateurs. Veillez donc, pour des questions de sûreté sanitaire et de respect de l’environnement à les ramener à votre pharmacien de quartier. Concernant les déchets de soins, sachez que les professionnels de santé sont responsables de l’élimination des déchets de soins issus de leurs propres produits (seringues, tubules de perfusion…). Ils doivent avoir leur propre filière d’élimination, renseignez-vous. Certains pharmaciens les récupèrent également. Mais surtout évitez de les jeter tels quels dans les poubelles, les opérateurs qui font le tri des déchets recyclables (à la main) pourraient s’y blesser.

Renseignez-vous sur les collectes spécifiques organisées par votre commune.

ATTENTION : ne jetez pas les produits dangereux dans les toilettes et éviers, pensez à bien déposer les produits et leurs emballages vides en déchetterie. 

Imprimer écologique

Chez vous ou au bureau, lorsque vous imprimez :

  • Choisissez l’option « brouillon », qui vous permet de réaliser des économies de papier et d’encre. Si vous le pouvez, imprimez en recto verso, sinon utilisez l’envers des feuilles jetées en papier de brouillon. Conseil : barrez d’un coup de crayon au préalable le recto pour éviter de se tromper et stockez les dans un unique endroit bien précis.
  • Evitez d’imprimer les documents pouvant être lus et archivés directement sur ordinateur : ce sont des économies de papier et d’encre. Par exemple, imprimez uniquement les photos réussies avec votre appareil photo numérique.
  • Faites collecter les consommables d’impression vide par un prestataire spécialisé ;
  • Mutualisez, pour des utilisations non quotidiennes

Jardinage et travaux

  • Louez ou empruntez le matériel que vous n’utilisez pas souvent, comme une décolleuse papier, une voiture pour les citadins, etc… ;
  • Mutualisez les achats, par exemple utilisez une tondeuse pour quatre voisins. Cela requiert un petit peu d’organisation, mais réduit vos dépenses et diminue surtout la quantité de déchets rejetés ;
  • Utilisez des alternatives aux engrais et aux produits phytosanitaires, qui sont vraiment très peu respectueux de l’environnement, comme :
  • Le purin d’ortie comme engrais
  • La coccinelle contre les pucerons
  • Le piège à limaces avec un récipient rempli de bière
  • La bouillie bordelaise contre le mildiou (à employer avec modération car à base de cuivre)

Articles similaires

Découvrez aussi

Newsletter

Transition écologique, rénovation énergétique, marché de l'énergie... On vous tient informé de l'actu clé (sans vous spammer, promis, pas plus d'un e-mail par mois ! ).