Connectez-vous

×
Vous êtes ici : Accueil » Sarkozy / Hollande : Quels engagements en matière d’efficacité énergétique ?

Sarkozy / Hollande : Quels engagements en matière d’efficacité énergétique ?

Au-delà des opinions politiques que défendent chacun des deux candidats à l’élection présidentielle, les notions d’efficacité énergétique, de précarité énergétique ou encore du nucléaire sont des points sur lesquels François Hollande et Nicolas Sarkozy devront se pencher sérieusement durant leur quinquennat. L’importance de la problématique énergétique a pris une toute autre dimension dans les préoccupations des français depuis l’incident de Fukushima l’année dernière (18% des français considèrent que le nucléaire est le problème « le plus préoccupant » en 2011 d’après le baromètre de l’IRSN, contre 8% en 2010). Afin de vous éclairer sur les engagements de chacun sur leur programme énergie, nous vous avons synthétisé ci-dessous les engagements des candidats socialistes et UMP :
 
François Hollande : « Ma priorité : les économies d’énergie »
 
François Hollande souhaite réduire la part du nucléaire dans le mix électrique français de 50 à 75 % d’ici à 2005, tout en prévoyant de fermer la centrale de Fessenheim (qui est la plus ancienne de France) durant son quinquennat, sans avoir pour autant planifier la fermeture définitive du site. Le responsable énergie de l’équipe de campagne du socialiste François Brottes justifie cette incapacité de fixer un calendrier précis car « cette décision ne doit pas avoir de conséquences sociales. » Par ailleurs, il faut prévoir une substitution partielle en matière de production électrique. C'est un sujet qui doit être traité sérieusement, socialement et techniquement ». En voulant lancer un vaste projet d’isolation auprès d’environ un million de logements, François Hollande fixe sa priorité : « les économies d’énergie ». Cependant, les coûts liés à une telle opération (aux alentours de 15 milliards d’euros) semblent difficile à réunir d’après les spécialistes. Sans doute manquent-ils encore d’éléments concerts concernant le succès rencontré par les programme sur le sujet. En adéquation avec son projet d’économie d’énergie, la multiplication de l’utilisation d’énergies renouvelables à hauteur des objectifs fixés par le grenelle de l’environnement (20%) s’inscrit comme deuxième levier de proposition du candidat de gauche afin de substituer à l’utilisation du nucléaire.
 
Nicolas Sarkozy : « Le choix du nucléaire »
 
Quant à Nicolas Sarkozy, il envisage clairement de poursuivre sa politique énergétique sur un axe : conserver le « choix du nucléaire » tout en prolongeant la durée du parc énergétique actuel de 40 ans. Il justifie que le choix du nucléaire, « énergie qui émet le moins de gaz à effet de serre » permettra de ne pas augmenter la facture d’électricité. De plus, il souhaite poursuivre « le développement des énergies renouvelables ». Ces affirmations provenant des propositions de son programme restent floues car ni priorité, ni chiffres n’accompagnent ses engagements. Toutefois, il peut être gratifié d’une belle perspective d’amélioration du parc énergétique national grâce au lancement du programme d’éoliens Off-shore issu du grenelle de l’environnement signé récemment, qui permettra d’alimenter 3.5% de la consommation électrique française ainsi que de créer environ 2500 emplois à terme. Espérons qu’il persiste dans la voie des économie d’énergie et des certificats d’économie d’énergie qui peut être considéré comme un véritable modèle au niveau européen.
 
Des propositions définitives ?
 
Ces propositions pourraient être amenées à être réévalués durant le quinquennat du candidat vainqueur ; en fonction de la situation économique du pays, des directives européennes ou qui sait, d’une décision collective des deux partis dans le but de réduire la précarité énergétique et donc d’optimiser l’efficacité énergétique en France.
 
Categorie: 


Connectez-vous

Saisissez votre nom d'utilisateur pour economiedenergie.fr.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

×

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'énergie et participez aux débats.