Connectez-vous

×
Vous êtes ici : Accueil » J'agis : les Eco-gestes » Ayez les bons réflexes! » L'eau
Isolez vos combles pour 1€ !

L'eau



salle de bain économie d'énergie L’eau est sans aucun doute la ressource la plus abondante de notre planète. La Terre est recouverte d’eau à 70%, d’où son surnom  de « Planète bleue ». Voici nouveaux réflexes à adopter dans la gestion de l’eau dans la maison.

Vous souhaitez vous engager dans les éco-gestes liés à l'eau ? Par ici



Au niveau du chauffe-eau 

    • Réglez la température de votre eau chaude entre 55 et 60°C 
    • Faites fonctionner votre chauffe-eau électrique seulement en mode « heures creuses » (si vous en avez un). 
    • Quand vous vous absentez plusieurs jours, coupez le chauffe-eau.


Dans la salle de bain 
 
    • Prenez des douches de moins de 5 minutes
    • Coupez l’eau lorsque vous vous savonnez ou vous brossez les dents
    • Lavez-vous les mains à l’eau froid
    • Equipez vos toilettes d’une chasse d’eau à deux volumes
    • Installer un sac ou une bouteille remplie d’eau dans le réservoir des toilettes
    • Laissez les mitigeurs sur la position la plus froide
    • Installez un économiseur d’eau sur votre pommeau de douche. Un économiseur injecte de l’air dans votre jet d’eau, les gouttelettes d’eau s’en trouvent plus agréables, plus douces. Les économiseurs réduisent le débit de vos jets d’eau, sans atteindre votre confort.
    • Veillez à ne plus jeter les détergents, peintures, détachants et autres produits chimiques dans vos toilettes ou éviers. Allez les jeter en déchetterie.

Privilégiez les douches aux bains, qui consomment cinq fois plus d’eau en moyenne. Pour une douche, comptez 30L à 70L alors qu'un bain nécessite 150L à 200L d'eau. Hypothèses de départ de ce calcul : La température de sortie de l’eau est de 40°C. Elle est chauffée par un chauffe-eau électrique. Nous considérons que :
 
    • Une douche de 7 minutes nécessite un apport de 60L d’eau (soit 40 bouteilles de 1,5L d’eau), dont 40L nécessitent d’être chauffés
    • Un bain nécessite un apport de 160L d’eau (soit 170 bouteilles de 1,5L d’eau), dont 100L nécessitent d’être chauffés


Ce tableau vous indique quelles économies vous pourrez réaliser en préférant la douche au bain :

Pour 1 personne 1 douche / jour 1 bain / semaine 1 bain / jour
Quantité d'eau consommée par an 22 000 L 27 000 L 58 240 L
Equivalence en bouteille d'1,5L mise bout à bout 14 667 bouteilles d'eau soit 4,4 km 18 000 bouteilles d'eau soit 5,4 km 38 826 bouteilles d'eau soit 11,6 km
Equivalence de consommation pays en voie de développement Consommation annuelle en eau de 6 personnes en Ethiopie Consommation annuelle en eau de 7 personnes en Ethiopie  Consommation annuelle en eau de 16 personnes en Ethiopie
Coût annuel moyen de la fourniture d'eau 66€ 81€ 175€
Quantité d'eau à chauffer 14 600 L 17 700 L 36 400 L
Coût moyen pour chauffer l'eau 62 € 74 € 139 €
Coût total annuel 128 € 155 € 314 €
En préférant les douches... économies par an 27€, soit le prix de deux bandes dessinées 186€, soit le prix d'un vélo pour enfant de 8-12 ans
Sources : © Fondation Nicolas Hulot | Générale des Eaux SETDN et VEOLIA | Eurostat 2001, Ifen 2002


Dans la cuisine 
 
    • Installez des mousseurs sur vos robinets
    • Equipez-vous de robinets thermostatiques
    • Rincez la vaisselle à l’eau froide
    • Préférez le lavage en machine de la vaisselle qui consomme moins d’eau qu’à la main
    • Choisissez des appareils électroménagers de classe A et regardez leur consommation en eau

Afin de conserver la qualité de l’eau jusqu’à votre robinet, l’ajout de chlore en faibles quantités à la sortie de l’usine puis en différents points du réseau d’eau potable est nécessaire. Le chlore joue un rôle de désinfectant et de conservateur alimentaire qui garantit une eau de qualité. Le taux est d’environ 0,17 mg par litre, ce qui correspond, au robinet du consommateur, à une goutte pour 1.000 litres d’eau soit l’équivalent de cinq baignoires. Ce taux peut être dépassé ponctuellement pour répondre à des impératifs sanitaires. Le consommateur peut donc utiliser et boire l’eau du robinet en toute sécurité car elle est garantie sans risque de contamination. Si vous trouvez que votre eau a un goût de chlore ; ceci n’est précurseur d’aucun danger sanitaire ; remplissez votre carafe d’eau puis laissez la reposer ouverte au réfrigérateur pendant une heure. Notez qu’il est important de diversifier votre eau de boisson. Evitez les surcharges et les carences en certains minéraux.

    • Installez un récupérateur d’eau de pluie
    • L’eau de cuisson des œufs, légumes, etc… peut vous servir à arroser vos plantes. Cette eau, plus grasse leur sera bénéfique. Néanmoins, veillez à attendre que l’eau soit bien refroidie, sinon vous risquez de brûler les racines de vos plantes. Les plantes sont à 80% - 90% constituées d’eau. La journée, sous l’effet de la chaleur du soleil, elles transpirent. L’eau ainsi rejetée s’évapore. C’est ce que l’on appelle l’évapotranspiration. En France, près de 2/3 des pluies repartent ainsi vers l’atmosphère (Source : Eau France). Pour cette raison, il est primordial d’arroser vos plantes en soirée ou le matin de très bonne heure, afin que l’eau soit absorbée par la plante. Pensez également à utiliser des binettes, elles modèrent l’arrosage.



La récupération d’eau de pluie
La gestion des ressources en eau est devenue un problème majeur pour les pouvoirs publics. Pour cela une solution écologique et économique a été développée: la récupération des eaux pluviales; solution qui peut s’appliquer tant aux industries, qu’aux collectivités locales ou qu'aux particuliers. Le principe est simple : on récupére l’eau de pluie qui s’écoule de votre toiture par les gouttières. L’eau est alors filtrée et acheminée vers une « cuve de stockage », de laquelle elle sera dispatchée selon vos besoins. La récupération des eaux pluviales vous garantit une autonomie relative et vous permet de réaliser des économies. La législation française vient de clairement définir les usages de l’eau de pluie ainsi récupérée, pour les usages intérieurs et extérieurs à l’habitat. Aujourd’hui, l’eau de pluie collectée à l’aval des toitures inaccessibles peut être utilisée pour :

    • Les usages domestiques extérieurs au bâtiment
    • L’arrosage des espaces verts publics en dehors des périodes de fréquentation
    • L’évacuation des excrétas et lavage des sols (toiture autre qu’en amiante-ciment et plomb)
    • A titre expérimental pour le lavage du linge avec obligation du vendeur de déclarer le système au ministère en charge de la santé
    • Certains usages professionnels et industriels de l’eau

Pour tous ces usages, et si tant est que le professionnel respecte les conditions fixées dans le dernier arrêté publié le 29 août 2008, le particulier qui réalise des travaux pour sa résidence principale bénéficie d’un crédit d’impôt de 15 % (sur le matériel, hors système de pompe).
Image: 

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'Énergie et participez aux débats.



Connectez-vous

Saisissez votre nom d'utilisateur pour economiedenergie.fr.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

×

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'énergie et participez aux débats.