Connectez-vous

×
Vous êtes ici : Accueil » Je rénove » Qualité de l'air » Les systèmes de ventilation
Isolez vos combles pour 1€ !

Les systèmes de ventilation

La ventilation est le système de renouvellement d'air dans les habitations qui favorise le confort et l'hygiène de vie des occupants. Elle apporte un air plus sain en évacuant odeurs et fumées et contribue à limiter l'humidité due à la condensation et par conséquent les dégradations qui en résultent. Dans le cadre d’une rénovation, bien choisir sa ventilation est gage d’économie d’énergie.


La ventilation naturelle
Le renouvellement d’air s’effectue par le principe naturel du tirage thermique et du balayage des volumes. La ventilation naturelle exploite les effets de surpressions et de dépressions générées par les vents autour du bâtiment. Il n’y a pas de moteur donc pas de consommation ni d’apport d’énergie. Globalement l’air neuf entre par des grilles installées en partie basse et une fois devenu de l’air vicié il est rejeté par les grilles hautes. C’est donc un dispositif efficace quand il existe une plus grande différence de température entre l’intérieur et l’extérieur, au final trop efficace en hiver et en panne en été...

L'ASTUCE : Si l’on peut constater l’effet négatif d’une cheminée classique à foyer ouvert qui va générer un courant d’air même quand elle est éteinte, on peut également exploiter cette particularité en construisant une « cheminée de ventilation tour à vent ». C’est un procédé ancestral qui existe depuis plus d’un millier d’années dans certains pays soumis à un climat particulièrement chaud (maison traditionnelle iranienne, « tour à vent africaine »).



La ventilation mécanique
Des grilles d’extraction d’air sont positionnées dans les pièces dites humides ou de service et raccordées à un conduit d’aération dont le tirage est assuré par un extracteur. Cet élément appelé plus techniquement stato-mécanique est asservi à la pression du vent et prend le relais en s’enclenchant quand le tirage naturel ne se fait plus.

 
La Ventilation à Mécanisme Contrôlé (VMC) simple flux
Les grilles d’extraction sont raccordées grâce à un réseau de gaines à un caisson d’extraction centralisé motorisé. L’ensemble fonctionne en permanence, le renouvellement d’air s’effectuant par balayage des volumes. Les entrées d’air sont installées en façade et le caisson suspendu dans les combles, ceci pour éviter des nuisances sonores générées par le moteur.

Les VMC simple flux auto réglables 

Les VMC sont réglées dès l’installation et ne s’adapte pas aux conditions de son environnement (vent, pluie, humidité…) ; c’est-à-dire qu’elles permettent de contrôler et maîtriser la quantité d’air apportée au logement. Par conséquent, elles génèrent des économies d’énergie.
 

Les VMC simple flux hygroréglables

Plus efficace que les VMC auto réglables, elles s’adaptent à la quantité d’humidité de la pièce afin de l’assainir, tout en limitant les gaspillages. Il existe deux types de VMC simple flux hygroréglable.
 
Type A : L'humidité n'est prise en compte qu'à l'extraction
Type B : L'humidité est réglée à la fois à l'aspiration et à l'extraction. La régulation est donc encore plus fine


ATTENTION : Il est formellement déconseillé de mettre des entrées d'air hygrorégulées dans un logement équipé d'un système de climatisation.


Les caissons de VMC à consommation réduite
Le caisson VMC à consommation réduite permet d’améliorer un système de VMC simple flux déjà installé, en limitant la consommation électrique nécessaire au fonctionnement de la ventilation. L’air neuf pénètre par les entrées d’air installées préalablement dans les pièces choisies.
 
On compte deux classes de caisson de VMC :
 
    • Les caissons VMC à « consommation améliorée » si la puissance absorbée est inférieur à 35W.
    • Les caissons à « basse consommation » si la puissance absorbée est inférieur à 25W.


La VMC double flux 
Le principe de fonctionnement est similaire à la V.M.C. simple flux mais il n’y a qu’une entrée d’air en façade qui amène l’air neuf à un caisson d’extraction plus sophistiqué qui possède la fonction d’échangeur : Il va être capable de récupérer une grande partie des calories de l’air vicié avant de le rejeter et de les transmettre à l’air neuf qui une fois ainsi réchauffé va être redistribué par un réseau de gaines séparées. En bref, la VMC double flux extrait l’air des pièces humides (cuisine, salle de bain) et le remplace en soufflant de l’air neuf dans les chambres et le séjour.


vmc double flux Cette installation est de nos jours la plus performante avec l'arrivée de moteurs à très faible consommation électrique (on parle de micro-watt) et la possibilité de relier l'arrivée d'air neuf à un puit canadien.


En conclusion 
Si l’air intérieur présente au final une qualité inférieure à l’air extérieur, appelé dans la majorité des règlements et bases de calcul « air neuf », il convient de placer le plus judicieusement les grilles et prises d’air entrant. Par exemple il vaut mieux éviter la proximité de fenêtres qui sont normalement prévues performantes au niveau thermique et acoustique mais plutôt placer simplement les entrées d’air sur les coffres des volants roulant.
Il faut aussi penser aux éléments pouvant parasiter la ventilation mécanique en place ou lui diminuer son efficacité :
 
    • Une cheminée à foyer ouvert : Prévoir une trappe de fermeture du conduit pendant la période de non-utilisation.
    • Une hotte aspirante dans la cuisine : Surtout ne pas la raccorder à la V.M.C., lui fournir sa propre sortie d’évacuation ou mieux la faire fonctionner en recyclage.
    • Partir à la chasse aux fuites en inspectant les fissures et encadrements des menuiseries extérieures (portes et fenêtres).
    • Pensez au nettoyage des bouches, conduits et filtres régulièrement, c’est-à-dire tous les ans, et donc gardez en mémoire la possibilité d’accéder facilement et en toute sécurité aux divers éléments de votre ventilation. Le plus serait de faire appel à un spécialiste tous les trois ans.
Image: 

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'Énergie et participez aux débats.



Connectez-vous

Saisissez votre nom d'utilisateur pour economiedenergie.fr.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

×

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'énergie et participez aux débats.