Connectez-vous

×
Vous êtes ici : Accueil » Glossaire Énergie - Eau - Air - Déchets
Isolez vos combles pour 1€ !

Glossaire Énergie - Eau - Air - Déchets

Pour mieux comprendre les économies d'énergie, la qualité de l'air, de l'eau et la gestion des déchets nous avons mis cet abécédaire à votre disposition.

Les économies d'énergie, la qualité de l'air, de l'eau et la gestion des déchets sont des sujets qui possèdent des terminologies propres et associées. Retrouvez la définition que vous cherchez, afin de mieux comprendre les enjeux des économies d'énergie d'aujourd'hui et de demain !

L'ENERGIE EST NOTRE AVENIR, ECONOMISONS-LA !

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

c
 
C.E.S.I.
Chauffe-Eau Solaire Individuel. Consultez notre dossier.
 
C.N.D.D.
Conseil National du Développement Durable. Il rassemble une centaine de membres, issus des collectivités territoriales, des entreprises et de la société civile organisés en groupes de travail chargés de faire des propositions concrètes au gouvernement en matière de développement durable.
 
C.S.T.B.
Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. Avec, pour finalité, l’amélioration du bien-être et de la sécurité dans les bâtiments et leur environnement, le CSTB exerce quatre métiers complémentaires : recherche, ingénierie innovante, évaluation de la qualité et diffusion du savoir. Associés à ses domaines d’expertise, ils lui permettent une approche globale du bâtiment, élargie à son environnement urbain, aux services et aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.
 
Calcaire
Désigne une substance minérale caractérisée par une composition chimique dans laquelle prédomine le carbonate de calcium (CaCO3), souvent d'origine organique mais aussi d'origine chimique. Les roches calcaires sont inégalement résistantes, plus ou moins perméables, et susceptibles d'être attaquées par dissolution si l'eau qui les baigne est riche en gaz carbonique.
 
Calcination
Technique de préparation d'échantillon utilisée en chimie analytique qui permet de prendre en compte le phénomène de perte de feu. Elle consiste à chauffer l'échantillon sous air à haute température (typiquement 500 à 1 000 °C) pour provoquer des réactions physiques et chimiques et mettre ainsi l'échantillon dans un état de référence.
 
Caloporteur
Fluide utilisé pour les transferts d'énergie calorifique lors d'un processus thermique. Pour les systèmes de chauffage, fluide en mouvement qui reçoit de la chaleur en un point de son circuit et en cède à un autre point.
 
CAPEB
Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment. Elle a pour but de promouvoir, défendre, représenter les intérêts matériels et moraux des entreprises artisanales du bâtiment.
 
Capteur solaire thermique
Coffre rigide et vitré au sein duquel une plaque et des tubes métalliques noirs (absorbeur) reçoivent le rayonnement solaire pour chauffer un liquide caloporteur. S’ils sont intégrés ou incorporés en toiture, ils assurent aussi une fonction de couverture du bâtiment.
Carbonatation
Combinaison avec le gaz carbonique ou un carbonate; transformation en carbonate.
 
Carburant Gaz Naturel
Il est composé à 100 % de gaz naturel. Il est utilisé dans les transports urbains (bus), les véhicules de propreté et les véhicules légers (utilitaires et voitures particulières). Le carburant gaz naturel diminue d’environ 20 % les émissions de CO2 par rapport à l’essence et il n’émet ni oxydes de soufre, ni plomb.
 
CCIP
Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris
 
CCNUCC
Convention Cadre des Nations-Unies sur le Changement Climatique (UNFCCC en anglais pour United Nations Framework Convention on Climate Change).
 
CEA
Commissariat à l'Energie Atomique.
Acteur majeur en matière de recherche, de développement et d’innovation, le CEA intervient dans trois grands domaines :
L’énergie,
Les technologies pour l’information et la santé,
La défense et la sécurité.
en s’appuyant sur une recherche fondamentale d’excellence.
 
Cellule photovoltaïque
Composant électronique semi-conducteur dans lequel l'absorption des photons libère des électrons chargés négativement et des "trous" chargés positivement. Ces charges électriques sont séparées par un champ électrique interne et collectées par une grille à l'avant et un contact à l'arrière. La cellule photovoltaïque est un générateur électrique élémentaire. Consultez notre dossier.
 
Centrale hydraulique (ou usine hydroélectrique)
Ensemble des installations, turbines… destiné à la fabrication de l'électricité. L'usine peut être implantée en pied de barrage ou reliée au barrage par une conduite forcée.
Centrale thermique
Ensemble d'unités de production d'énergie électrique qui utilisent la chaleur dégagée par la combustion du charbon, du gaz ou du fioul, par opposition aux centrales thermiques nucléaires qui exploitent la chaleur produite par la fission de l'atome. Cette chaleur sert à transformer l'eau en vapeur, dont la détente fait tourner une turbine entraînant un alternateur produisant de l'électricité. Consultez notre dossier
 
Centrale thermique nucléaire
Ensemble d'unités de production d'énergie électrique qui utilisent la chaleur dégagée par la fission de l'atome dans un réacteur. Son principe de fonctionnement est identique à celui des centrales thermiques "classiques". Seul le combustible utilisé et la technologie mise en œuvre sont spécifiques.

Il existe différents types de centrales thermiques nucléaires en France :
    • A uranium naturel/graphite-gaz (déclassées), 
    • A eau ordinaire (ou légère), 
    • A eau lourde (déclassée), 
    • A neutrons rapides. 

Les centrales à eau ordinaire sont les plus répandues dans le monde, en particulier celles qui utilisent la filière à eau pressurisée (en abrégé REP : réacteur à eau pressurisée ou PWR : pressurized water reactor). Consultez notre dossier
 
Centre de stackage des Déchets (CSD)
lieu de stockage permanent de déchets aussi communément appelé décharge. On distingue :
    • La "Classe 1" recevant des Déchets Industriels Dangereux ; 
    • La "Classe 2" recevant des déchets ménagers et assimilés ; 
    • La "Classe 3 " recevant des déchets inertes, gravats et déblais.
Centre Scientifique et Technique du Bâtiment
Avec, pour finalité, l’amélioration du bien-être et de la sécurité dans les bâtiments et leur environnement, le CSTB exerce quatre métiers complémentaires : recherche, ingénierie innovante, évaluation de la qualité et diffusion du savoir. Associés à ses domaines d’expertise, ils lui permettent une approche globale du bâtiment, élargie à son environnement urbain, aux services et aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.
 
Centres de tri
Installations qui permettent d'effectuer un tri industriel et un conditionnement des déchets. Il s'agit du lieu où sont acheminés les déchets provenant des collectes sélectives et où ont lieu les opérations de tri et de conditionnement des matériaux avant leur recyclage. On distingue les différentes étapes successives en centre de tri : la réception, la zone de stockage amont, le tri, le stockage intermédiaire, le conditionnement, le stockage aval, l'enlèvement des matériaux conditionnés, les refus de tri.
 
CET
Centre d'enfouissement Technique
 
CFC (Chlorofluocarbure)
Ce sont des composés incolores, inodores, ininflammables, non-corrosifs à l’état gazeux ou liquide et ne sont pas toxiques par eux-mêmes, mais certains de leurs produits de décomposition peuvent être dangereux. Ils sont utilisés comme gaz propulseur des aérosols, comme matières premières dans la synthèse de composés organiques, comme solvants, comme extincteurs et comme agents d’expansion dans les mousses de matières plastiques. Les CFC sont suspectés de provoquer à haute altitude (stratosphère) la dégradation de l’ozone qui protège la Terre et d'absorber les rayonnements ultraviolets de haute énergie (Effet de serre).
 
Changement climatique
Désigne de lentes variations des caractéristiques climatiques en un endroit donné, au cours du temps : réchauffement ou refroidissement. Certaines formes de pollution de l’air, résultant d’activités humaines, menacent de modifier sensiblement les climats, dans le sens d’un réchauffement global. Ce phénomène peut entraîner des dommages importants : élévation du niveau des mers, accentuation des événements climatiques extrêmes (sécheresses, inondations, cyclones, ...), déstabilisation des forêts, menaces sur les ressources d’eau douce, difficultés agricoles, désertification, réduction de la biodiversité, extension des maladies tropicales, etc.
 
Changement climatique (définition 2)
Le développement des activités humaines accroît l'effet de serre, avec pour conséquence une augmentation de la température à la surface du globe et un risque d'importants changements climatiques sur la planète. La communauté internationale a pris conscience de l'enjeu et élabore des mesures pour lutter contre ce phénomène.

D'un phénomène physique naturel à un danger potentiel pour la planète :
L'effet de serre est un phénomène physique naturel. Présents en petite quantité dans l'atmosphère, certains gaz comme le gaz carbonique ou le méthane retiennent une large part du rayonnement solaire. Ils permettent ainsi le maintien sur Terre d'une température moyenne d'environ 15°C.

Mais le développement économique, historiquement fondé sur l'utilisation de sources d'énergies fossiles (charbon, pétrole…), a entraîné des émissions croissantes de ce type de gaz, appelés "gaz à effet de serre".
Conséquence : la température à la surface du globe augmente de façon très rapide. Depuis le début du XXe siècle, elle s'est accrue de 0,6°C et pourrait prendre de 1,4 à 5,8°C supplémentaires au XXIe siècle. Cette hausse serait alors beaucoup plus importante que toutes celles survenues au cours des 10 000 dernières années. Ce réchauffement risque à son tour d'entraîner d'importantes modifications climatiques. Il pourrait par exemple rendre plus fréquents les phénomènes météorologiques extrêmes (tempêtes, inondations, canicules…).
 
Charbon de bois
Il est obtenu en carbonisant du bois de manière contrôlée en l'absence d'oxygène. Le procédé permet de retirer du bois, son humidité et toute matière végétale volatile afin de ne laisser que le carbone. Consultez notre dossier.
 
Chaudière
Système générateur de vapeur d’eau ou d’eau chaude servant à la production d’énergie, au chauffage. Consultez notre dossier.
 
Chaudière à bois à alimentation automatique
Chaudière dont l'approvisionnement en biocombustible s'effectue sans intervention manuelle, grâce à une vis sans fin, un piston-poussoir…
 
Chaudière à bois à alimentation manuelle
Chaudière à bûches dont le chargement doit s'effectuer manuellement, tous les jours généralement.
 
Chaudière à Condensation
Lors de la combustion, se produit de la vapeur d'eau. Les chaudières à condensation récupèrent la chaleur produite par cette vapeur d'eau pour préchauffer l'eau des radiateurs. Ce qui peut augmenter le rendement de 10 à 15 % et favoriser de sérieuses économies. Le rendement moyen des chaudières à condensation est de 93 %, pouvant atteindre jusqu’à 100 %.
 
Chauffage central
Distribution de chaleur dans les appartements d’un immeuble ou dans les pièces d’une maison à partir d’une source unique par le biais d'un réseau d'eau chaude ou d'air chaud.
 
Chauffage par accumulation
L'accumulation équipe certains émetteurs de chaleur électriques indépendants. Le principe : des briques réfractaires ou de l'eau sont chauffées dans une enceinte isolante. La chaleur stockée est ensuite diffusée dans la pièce par rayonnement continu. Technologiquement améliorée, l'accumulation est intéressante lorsqu'on choisit l'abonnement Tarif Heures creuses d'EDF. En effet, le bloc accumulateur se met en charge durant les heures creuses (la nuit) et restitue les calories durant les heures pleines (le jour). Les accumulateurs nouvelle génération sont équipés d'une régulation électronique et d'une programmation. L'accumulation est une alternative aux panneaux radiants ou aux convecteurs.
 
Chauffage urbain
Chauffage des immeubles à partir de centrales qui alimentent, par un réseau de canalisations, des zones urbaines entières.
 
Chauffe-eau solaire
Il peut couvrir la quasi-totalité des besoins en eau chaude d'un pavillon. Il fonctionne généralement avec un ballon de stockage qui doit être situé au plus près possible des capteurs solaires généralement placés sur le toit. Consultez notre dossier.
 
Chauffe-eau thermodynamique
Système équipé d'une pompe à chaleur géothermique autonome, qui peut ainsi fonctionner toute l'année.
 
Chaufferie
Local ou bâtiment dans lequel est installé une ou plusieurs chaudières.
 
Chaux
Liant obtenu par la cuisson de calcaire à des températures de l'ordre de 850°C, qui ne peut pas durcir sous l'eau. La matière première pour la fabrication de la chaux est soit le calcaire, soit la dolomie. Ces minéraux sont préalablement concassés puis calcinés, on obtient alors la pierre à chaux ou chaux vive, qui doit être éteinte, par exemple dans un bac d'eau, au minimum pendant 3 mois avant son utilisation.
Les chaux naturelles se divisent en deux catégories :
    • Les chaux aériennes (CL : Calcium Lime, ou DL : Dolomie Lime) sont obtenues par cuisson d'un calcaire renfermant moins de 3% d'impuretés siliceuses (argiles, etc.). 
    • Les chaux hydrauliques (NHL : Natural Hydraulic Lime) sont obtenues par cuisson d'un calcaire renfermant quelques impuretés siliceuses (3% ou plus). Leur hydraulicité est légère, la prise se faisant à l'eau au départ puis à l'air.
Chènevotte
Partie ligneuse du chanvre séparée après teillage de la fibre et utilisée pour la production de cellulose.
 
Chlorofluocarbure (CFC)
Ce sont des composés incolores, inodores, ininflammables, non-corrosifs à l’état gazeux ou liquide et ne sont pas toxiques par eux-mêmes, mais certains de leurs produits de décomposition peuvent être dangereux. Ils sont utilisés comme gaz propulseur des aérosols, comme matières premières dans la synthèse de composés organiques, comme solvants, comme extincteurs et comme agents d’expansion dans les mousses de matières plastiques. Les CFC sont suspectés de provoquer à haute altitude (stratosphère) la dégradation de l’ozone qui protège la Terre et d'absorber les rayonnements ultraviolets de haute énergie (Effet de serre).
 
Climat
Ensemble des éléments météorologiques qui caractérisent les conditions moyennes et extrêmes de l'atmosphère sur une longue période de temps, sur une région donnée de la surface du globe.
 
Climatisation
Système permettant de créer ou de maintenir dans des conditions déterminées la température, voire l'humidité, dans une pièce.
 
Climatiseur
Désigne un appareil servant à climatiser l'air d’un volume, en le refroidissant et en le déshumidifiant. Les trois principaux composants d'un climatiseur sont un condenseur, un compresseur et un évaporateur.
 
Cloison de doublage
Paroi auto-stable disposée à l’intérieur et parallèle à une certaine distance du mur. Les briques de terre cuite sont les matériaux les plus couramment utilisées.
 
CMS (Combustibles Minéraux Solides)
Houille, lignite, coke, agglomérés, briquettes.
 
CNDD
Conseil National du Développement Durable. Il rassemble une centaine de membres, issus des collectivités territoriales, des entreprises et de la société civile organisés en groupes de travail chargés de faire des propositions concrètes au gouvernement en matière de développement durable.
 
CO2 (Gaz Carbonique)
Gaz carbonique appelé aussi dioxyde de carbone. Produit en excès par la combustion des ressources fossiles, il s’accumule dans l’atmosphère depuis les débuts de l’ère industrielle provocant le réchauffement de la planète.
 
CO2 équivalence
Méthode de mesure des émissions de gaz à effet de serre qui prend en compte le pouvoir de réchauffement de chaque gaz relativement à celui du CO2.
 
Coéfficient de performance (COP)
C’est le rapport entre l’énergie utile (la chaleur délivrée par la PAC) et l’énergie fournie (l’énergie électrique pour entraîner le compresseur)
COP = énergie utile / énergie fournie (/ : divisée par)
Cogénération
production conjointe, dans la même installation et en même temps (à partir de gaz naturel, de fioul ou de toute forme d’énergie locale ou liée à la valorisation des déchets) de chaleur utilisée pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire et d’électricité.
Cette production combinée permet de réduire les pertes d'énergie de manière significative.
La cogénération gaz
 
Collecte
Ensemble des opérations qui consistent en l'enlèvement des déchets depuis des points de regroupement pour les acheminer vers un lieu de tri, de regroupement, de valorisation, de traitement ou de stockage.
 
Colombage
Les "maisons à colombages" désignent un mode de construction traditionnel : la structure est apparente et agrémentée d'un torchis. Le terme "colombage" désigne l'ensemble des poteaux placés verticalement dans ce type de réalisation.
 
Comble
Structure qui comprend la charpente et sa couverture. Désigne également le volume compris entre le plancher haut et la toiture.
 
Comburant
Substance capable d’entretenir la combustion d’un combustible.
 
Combustible
Matière (charbon, pétrole, bois,etc) dont la combustion produit une quantité de chaleur utilisable.
 
Combustible fossile
Désigne des composés issus de la décomposition sédimentaire des matières organiques (fossilisés) tout au long des temps géologiques : tourbe, charbon, pétrole, lignite. Leur combustion pour production d’énergie est la source de rejets dans l’atmosphère du dioxyde de carbone fixé par les plantes pendant des millénaires ce qui permis de constituer l’atmosphère actuelle.
 
Combustion
Réaction chimique qui unit un combustible avec l'oxygène, elle produit de l'énergie calorifique.
 
Combustion du bois
Réaction chimique d'oxydation d'un corps avec dégagement de chaleur. La combustion du bois se fait en quatre phases : séchage, pyrolyse/gazéification, oxydation des gaz et combustion du résidu charbonneux.
 
Commerce équitable
Fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, le commerce équitable a pour objectifs de :
    • Pratiquer une politique commerciale permettant une juste rémunération des producteurs pour subvenir décemment à leurs besoins, et s'inscrivant dans un objectif de rentabilité économique de l'activité de production. 
    • Respecter les droits élémentaires et fondamentaux de la personne : respect des droits sociaux du travail, etc. 
    • Favoriser la préservation de l'environnement. 

Ci-dessous un extrait du guide Afnor SD 21000 :
Le commerce équitable, est né de la prise de conscience du caractère inégal des échanges du commerce mondial traditionnel. Sa démarche consiste à mettre en place des mécanismes permettant de modifier les conditions des échanges avec les producteurs/salariés "désavantagés". C'est une démarche qui tente de corriger au mieux les préjudices vécus par ces producteurs en leur garantissant des conditions de vie décentes et la possibilité de prendre en charge eux-mêmes leur développement. Le commerce équitable permet par l'application de critères économiques et sociaux, de répartir de façon plus juste, la valeur ajoutée entre producteurs et importateurs et de leur assurer une meilleure stabilité des prix et des revenus.
En visant le respect des équilibres écologiques et la mise en place de mécanismes de financement spécifiques permettant d'appuyer les initiatives locales, le commerce équitable s'inscrit dans une perspective de développement durable. Le commerce équitable a également pour vocation de développer une consommation "éthique" et "citoyenne" par l'information et de faciliter le repérage des produits ou magasins du commerce équitable.
 
Complexes isolants
Ensemble manufacturé constitué d’un isolant collé sur une plaque de plâtre qui peut-être revêtue d’un pare-vapeur.
 
Composé organique
Désigne un corps chimique composé uniquement de carbone, d'oxygène et d'hydrogène et parfois d'autres atomes (soufre, azote, ...).
 
Compost
Produit organique issu du compostage.
 
Compostage
Procédé biologique contrôlé de conversion et de valorisation des substrats organiques (sous-produits de la biomasse, déchets organiques d'origine biologique,...) en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau, riche en composés humiques.
Cette biodégradation conduit à :
    • Une réduction des volumes bruts initiaux de déchets. 
    • Une augmentation de la teneur en matière sèche. 
    • Une hygiénisation du produit final par la chaleur. 
    • L'obtention d'un résidu riche en matières humifiables, sels minéraux et micro-organismes. 
Les principaux déchets utilisés sont ceux du jardinage, issus de la partie organique des déchets ménagers solides, des déchets urbains solides non triés, des boues des eaux résiduelles ménagères. Consultez notre dossier
 
Compostage individuel
Compostage par les particuliers de leurs propres déchets organiques (déchets verts, déchets de cuisine, de potager…). Le compostage individuel peut être réalisé soit en tas, soit dans des bacs spécifiques appelés composteurs.
 
Compost urbain
Mélange de déchets solides d'origine principalement domestique ayant subi au cours de sa fabrication un échauffement naturel de sa masse à une température de 60°C ou plus, pendant une durée égale au moins à quatre jours et précédé ou suivi de certaines opérations mécaniques (triage, broyage, dilacération, déferrage, tamisage…).
 
Compost végétal
Mélange fermenté de matières d'origine végétale pouvant contenir des déchets d'origine animale et/ou des matières minérales et/ou des matières inertes.
 
Compresseur
Appareillage destiné à la production d'air comprimé permettant le fonctionnement des outils pneumatiques.
 
Condensation
Phénomène par lequel un gaz, une vapeur, diminue de volume et augmente de densité
 
Condenseur
Désigne un échangeur thermique au sein duquel le fluide thermodynamique gazeux à haute pression se liquéfie en cédant de la chaleur au milieu à traiter ou au fluide caloporteur. Permet de faire le vide dans certaines installations.
 
Conduction
Désigne le transport de chaleur d'un point à un autre sans déplacement de matière, contrairement à la convection.
 
Conseil National du Développement Durable (CNDD)
Conseil National du Développement Durable. Il rassemble une centaine de membres, issus des collectivités territoriales, des entreprises et de la société civile organisés en groupes de travail chargés de faire des propositions concrètes au gouvernement en matière de développement durable.
 
Consommation d'énergie finale
Quantité d’énergie disponible pour l’utilisateur final. Elle permet de suivre le taux de pénétration des différentes énergies.
 
Consommation d'énergie primaire
Consommation finale totale plus la consommation nécessaire à la production de cette énergie. Elle permet de mesurer le taux d’indépendance énergétique.
 
Consommation durable
La notion de « consommation durable » constitue une déclinaison du concept de développement durable adapté aux actes de consommation de la vie quotidienne. La consommation de milliards d'individus a une incidence très forte sur les milieux naturels et les sociétés humaines : la raréfaction de la ressource en eau, la production grandissante de déchets ménagers ou l'augmentation des émissions de carbone sont la conséquence directe de nos modes de consommation, notamment dans le monde occidental. La consommation durable est une consommation responsable qui s'efforce d'inverser les modes de consommation écologiquement et éthiquement non viables et de privilégier ceux qui le sont. L'objectif est double : limiter les effets négatifs de la consommation sur l'environnement et inciter les offreurs à proposer sur le marché de nouveaux biens plus respectueux des milieux naturels et des droits économiques et sociaux de ceux qui participent à leur production. Le consommateur est donc un acteur clé du développement durable. Au quotidien, la consommation durable est un acte très concret. Il s'agit de privilégier les produits et services les plus respectueux de l'environnement : opter pour du matériel électroménager consommant moins d'énergie, moins d'eau, orienter ses achats vers une alimentation moins industrialisée, préférer les transports publics aux déplacements individuels, etc…Il s'agit également de valoriser les démarches d'entreprises qui agissent en faveur des droits sociaux fondamentaux : absence de relations commerciales avec des fournisseurs qui recourent au travail des enfants, sélection de produits ou services issus du commerce équitable, etc… La consommation durable n'est pas synonyme de consommation écologique car elle inclut aussi les dimensions sociales du développement durable. Consultez notre dossier.
 
Container
Désigne un emballage de capacité de 500 à 1.200 litres monté sur palette bois, métallique ou plastique.
 
Contaminant
Élément ou substance contenu dans l'air, l'eau et les sédiments (sols) en quantité anormale (non naturelle). Une matière solide, liquide ou gazeuse, un micro-organisme, un son, une vibration, un rayonnement, une chaleur, une odeur, une radiation ou toute combinaison de ces éléments susceptibles d'altérer de quelque manière la qualité de l'environnement.
 
Conteneur
Désigne toute structure ou récipient, quelles que soient sa forme, sa taille, sa nature, ouvert ou fermé, contenant des produits ou des déchets. Plus spécifiquement, désigne un récipient destiné à la collecte sélective des déchets triés. Les conteneurs sont de tailles variées en fonction des objectifs et des zones de tri : voirie, bureaux, etc.

Son aptitude à empêcher ou à limiter la propagation de substances dangereuses dans l'environnement est fonction de son état physique et à de la compatibilité produits ou déchets avec les matériaux constitutifs.
 
Contrefort
Barrage constitué d'une série de murs parallèles à l'axe de la vallée et sur lesquels s'appuient des bouchures (dalles planes, voûtes…).
Convecteur
Appareil de chauffage électrique qui répand l'air chaud par convection (l'air chaud sort par une sortie frontale ou latérale). Les convecteurs radiants irradient directement la chaleur. Programmables de façon indépendante.
 
Convection
Phénomène naturel de transport d'une grandeur physique dans un fluide par le déplacement de l'ensemble de ses molécules. La convection est à l'origine des courants marins ou de déplacements de masses d'air chaud en altitude. Ainsi le chauffage par convection (convecteur) qui par opposition au chauffage par radiation (radiateur) permet de mieux répartir la chaleur dans un local. L'air froid passe à travers une grille chaude qui le réchauffe créant une circulation d'air dans la pièce et en harmonise ainsi la température.
 
COP (Coéfficient de performance)
C’est le rapport entre l’énergie utile (la chaleur délivrée par la PAC) et l’énergie fournie (l’énergie électrique pour entraîner le compresseur)
COP = énergie utile / énergie fournie (/ : divisée par)
Plus le chiffre du cop est élevé plus le rendement est important.
Copropriété
Un immeuble est constitué de parties communes et privatives. La copropriété gère et réglemente les parties communes.
 
Cornière
Barre métalique pour la toiture, composée de 2 lames (ailes) assemblées en L, T, ou en V et servant à différents usages renforcement d'assemblages).
 
Couche d'ozone
La concentration la plus importante d'ozone (90 %) forme une couche qui débute entre 8 et 18 kilomètres (5 et 11 milles) au-dessus de la surface de la Terre et qui se termine à environ 50 kilomètres (30 milles). Cette section de l'atmosphère porte le nom de stratosphère. L'ozone qui se trouve dans cette région forme ce que l'on appelle communément la couche d'ozone. Le reste de la concentration d'ozone se situe dans la basse atmosphère que l'on appelle communément la troposphère.
 
Courant électrique alternatif
Un courant électrique est dit alternatif lorsqu'il circule alternativement dans une direction puis dans l'autre à intervalles réguliers appelés cycles. Il est produit par la rotation d'un alternateur.
 
COV
Ensemble de polluants atmosphériques constitué d'une multitude de substances d'origine naturelle ou humaine, toujours composés de l'élément carbone et d'autres éléments tels que l'hydrogène, les halogènes, l'oxygène, le soufre…
Définition également reprise dans la Directive du 11 mars 1999 (relative à la réduction des émissions de composés organiques volatils dues à l'utilisation de solvants organiques dans certaines activités et installations).
Le butane, le propane, l'éthanol et les solvants dans les peintures sont parmi les COV les plus courants dans l'air. Ils ont des effets connus sur la santé, à court terme (irritation des yeux, de la gorge, gène respiratoire) et à long terme (cancérigènes comme le benzène et le formaldéhyde).
 
Covisibilité
On parle de covisibilité ou de « champ de visibilité » lorsqu’un édifice est au moins en partie dans les abords d’un monument historique et visible depuis lui ou en même temps que lui.
 
Crédit d'impôt
Disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d'amélioration énergétique portant sur leur résidence principale. Si ce crédit d'impôt est supérieur au montant de l'impôt dû, l'excédent est remboursé au ménage, c'est le cas notamment des ménages ne payant pas d'impôt. Consultez notre dossier
 
CSDU
Centre de stockage des déchets ultimes
 

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'Énergie et participez aux débats.



Connectez-vous

Saisissez votre nom d'utilisateur pour economiedenergie.fr.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

×

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'énergie et participez aux débats.