Connectez-vous

×
Vous êtes ici : Accueil » L’Ile-de-France se désengage des énergies fossiles

L’Ile-de-France se désengage des énergies fossiles

Présenté par les écologistes franciliens, le vœu de désinvestissement des énergies fossiles a été adopté ce 19 juin par le conseil régional francilien.

Selon le texte de ce vœu, la Région demandera à ses partenaires financiers (banques, établissements financiers et caisses de retraite) de rendre publics les montants placés actuellement dans des entreprises contribuant au changement climatique, puis d'engager un mouvement de « désinvestissement complet de leurs placements » dans ces sociétés. Enfin, la Région s'engage à ne plus nouer de partenariats financiers avec des établissements investissant dans de telles sociétés, listées par le « Carbon tracker initiative », groupe de réflexion dédié.

« Chaque minute, 10 millions de dollars de subventions vont à l’industrie des énergies fossiles »

«La région doit s’associer pleinement à la campagne de désinvestissement dans les énergies fossiles désormais mondialement connue et initiée par le mouvement 350.org», affirme la proposition de Mounir Satouri, président des écologistes d’Ile-de-France. «Selon le FMI, que l’on ne peut taxer de conflit d’intérêts avec les ONG environnementales, chaque minute, 10 millions de dollars (8,8 M€) de subventions vont à l’industrie des énergies fossiles. Coupons ce robinet», ajoute le conseiller régional Europe Ecologie-les Verts. Alors que les combustibles fossiles représentent 80% des émissions mondiales de CO2 et 67% des émissions de gaz à effet de serre, 220 institutions à travers le monde ont déjà pris un engagement similaire, représentant plus de 44 Md€ d’actifs.

Categorie: 

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'Énergie et participez aux débats.



Connectez-vous

Saisissez votre nom d'utilisateur pour economiedenergie.fr.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

×

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'énergie et participez aux débats.