Connectez-vous

×
Vous êtes ici : Accueil » J'économise » Pour la construction » Le C.E.L. OU Compte Epargne Logement
Isolez vos combles pour 1€ !

Le C.E.L. OU Compte Epargne Logement

Le C.E.L. ou Compte Epargne Logement est un placement de type livret d'épargne.
 
Présentation

Le taux de rémunération de ce livret est inférieur à celui d'un Livret A, mais son avantage réside dans le fait qu'il permet d'obtenir des crédits à taux préférentiels pour le financement de son habitation, auquel se rajoute une prime versée par l'état. Le CEL permet de se constituer une épargne de manière souple car il est possible de mettre ou de retirer de l'argent librement en respectant un solde minimum et maximum. Le mode de calcul des intérêts se fait par quinzaine. Les intérêts sont soumis à cotisations sociales et sont exonérés d'impôt sur le revenu. Le fonctionnement de ce livret est régi par le code de la construction et de l'habitation. Il ne peut être détenu que par une personne physique et une personne ne peut en détenir qu'un seul.
 
Rémunération 

Le montant du prêt dépend de sa durée et des intérêts acquis pendant la phase d'épargne. Son montant maximum est de 23.000 € . La durée du prêt est de 2 à 15 ans. Le prêt lié au CEL peut être cumulé avec celui obtenu grâce à un PEL, mais le montant maximum du prêt total ne peut dépasser 92.000 €. La rémunération du CEL est constituée d'intérêts bancaires et d'une prime d'État, plafonnée à 1.144 €. Les sommes déposées sur le compte rapportent, hors prime d'État, des intérêts au taux de 1,25 % depuis le 1er Février 2013 (1,5 % avant cette date). Ce taux d'intérêt, calculé par la Banque de France, est modifié (à la hausse ou à la baisse) en général le 1er février et le 1er août de chaque année. Les intérêts du CEL sont capitalisables, c'est-à-dire qu'au 31 décembre de chaque année, ils viennent s'ajouter au capital épargne et deviennent producteurs d'intérêts supplémentaires. Les intérêts sont exonérés de l'impôt sur le revenu, mais sont soumis aux prélèvements sociaux. Une prime de l'État est accordée en fin de période d'épargne lors de la réalisation du prêt. Le montant maximum de cette prime est de 1.144 € . Elle est exonérée de l'impôt sur le revenu mais est soumise aux prélèvements sociaux au taux de 15,5 %.
 
Condition 

Construire ou acheter une résidence principale, neuve ou ancienne ou acquérir un terrain à construire si le prêt finance simultanément les dépenses de construction. Il permet également de financer des travaux d'économie d'énergie ou d'amélioration. Si le CEL a été ouvert avant le 1 mars 2011, il peut permettre d'obtenir un prêt pour acheter une résidence secondaire. Il est possible d'obtenir un prêt lié au CEL s'il est ouvert depuis au moins 18 mois.
 
Affectation

    • Travaux d'économie d'énergie
    • Travaux de réparation ou d'amélioration 
    • Construction ou acquisition de logement



Date de souscription du C.E.L  Taux d'intérêt (hors assurance)
Depuis le 1er Février 2013 1,25%
Entre le 1er Novembre 2011 et le 31 Janvier 2013 1,50%
Entre le 1er Juillet 2000 et le 31 Juillet 2003 2,00%
Entre le 1er Août 1999 et 30 Juin 2000 1,50%
Entre le 16 Juin 1998 et le 1er Août 1999 2,00%
Entre le 16 Février 1994 et 16 Juin 1996 2,25%




IMPORTANT : Le C.E.L. est cumulable avec tout autre type de crédit.



Image: 

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'Énergie et participez aux débats.



Connectez-vous

Saisissez votre nom d'utilisateur pour economiedenergie.fr.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

×

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'énergie et participez aux débats.