Connectez-vous

×
Vous êtes ici : Accueil » Je rénove » Chauffage » Le chauffage électrique
Isolez vos combles pour 1€ !

Le chauffage électrique

Dans le quotidien des consommateurs, l’apparente simplicité d'installation et d'utilisation ont fait de l'électricité, l'énergie de chauffage choisie par près de 30% des Français. Ce n’est pourtant ni l’énergie la plus propre, ni la moins chère.
 
Pour rappel, la DGEMP estimait en 2006 que près de 70% des logements neufs étaient équipés à l'électrique.
Or, le prix du kWh électrique en fait l’une des énergies les plus chères. C’est certainement pour cela que les Français commencent à modérer leur besoin électrique.
 
En investissant dans une très bonne isolation, en choisissant des appareils de chauffages de qualité et par une gestion fine des Heures Creuses et Heures Pleines, votre budget chauffage annuel peut s’optimiser.
En général, pour le chauffage électrique, il n’y a pas de chaudière, le choix se porte donc sur les émetteurs de chaleur qui deviennent de plus en plus économes en énergie.


Les émetteurs

La chaleur est produite dans chaque pièce par des appareils indépendants.
Comme les émetteurs utilisés en chauffage central, ils transmettent la chaleur par convection et / ou par rayonnement.
Les émetteurs de chaleur électriques intègrent à la fois la production, l’émission de chaleur et la régulation. Ceci leur permet de prendre en compte de façon immédiate et localisée les apports gratuits de chaleur.
Il existe une grande variété d’émetteurs de chaleur électriques.
 
Les convecteurs



convecteur Comme leur nom l’indique, les convecteurs chauffent par convection : l’air froid entre par le bas de l’appareil, puis est réchauffé en passant sur une résistance électrique et ressort par une grille frontale en haut de l’appareil. Ils chauffent surtout l’air de la pièce.

 
 
Ils représentent l’investissement en chauffage le plus faible (80 € à 300 €) , mais aussi le plus gourmand en énergie. Les convecteurs réagissent très rapidement à la demande de chauffage, et la mise en température est très vite atteinte.
 
Cependant, ils ne sont pas recommandés pour les pièces à grandes hauteurs sous plafond, car l’air chaud monte et provoque une sensation de chaud-froid ou de courant d’air.
Les convecteurs, bien que permettant un chauffage efficace, procurent un niveau de confort assez faible notamment du fait du dessèchement de l’air.
Ce matériel est à proscrire si vous souffrez de problèmes respiratoires (asthmes..) par modification de l’hygrométrie ambiante et les mouvements d’air (porteur de poussières).
 
Les panneaux rayonnants ou radiants
Les rayonnants procurent un niveau de confort supérieur aux convecteurs.
Ils renferment une plaque chauffée par une résistance qui permet au radiateur de diffuser sa chaleur aux corps, objets et parois, qui réchauffent à leur tour l’air ambiant.
 
Pour une répartition homogène de la chaleur, il faut prévoir un panneau rayonnant pour une pièce de 15 à 20m². Les surfaces plus importantes nécessiteront plusieurs appareils, réglés sur la même température.
Leurs prix sont supérieurs à de simples convecteurs (de 180 € pour un modèle de salle de bain à 1.000 € pour les modèles les plus performants).
 
Les radiateurs à accumulation
Les émetteurs à accumulation restituent la chaleur par rayonnement.
Des résistances chauffent un noyau réfractaire. Celui-ci stocke la chaleur nécessaire et suffisante, produite pendant les Heures Creuses, pour la restituer en journée.

ATTENTION : un véritable radiateur à accumulation pèse plus de 100 kg et mesure environ 25 cm de large.

 
Les planchers et plafonds chauffant
Faisant appel à la basse température électrique, pour un chauffage par le sol ou pour le plafond, le système s’adapte à des hauteurs sous plafond comprises entre 2m40 et 6m, avec une homogénéité des températures.
Ce système n’est donc intéressant que pour les grandes pièces.
Un plancher rayonnant électrique se constitue de câbles électriques chauffants que l’on trouve sous 2 formes :
 
    • le chauffage direct : le câble assure la quasi-totalité du chauffage de la pièce et est régulé par un thermostat d’ambiance qui active le chauffage selon les besoins
    • le chauffage à accumulation : le câble assure une base de chauffage en accumulant la chaleur nécessaire en Heures Creuses, puis un appoint direct est nécessaire

Un plafond rayonnant électrique se compose d’un film chauffant collé sur un panneau isolant thermique, qui diffuse une chaleur douce et bien répartie.

ATTENTION : les planchers chauffants électriques n’autorisent pas la pose de moquette ou de parquet flottant et leurs coûts restent très importants ( entre 40 € ET 60 € le m²).

 
 
Régulation et programmation
La gestion du chauffage électrique est basée sur trois principes fondamentaux :
 
Régulation centrale
Le rôle de la régulation centrale en chauffage électrique direct est de limiter la puissance disponible au niveau des émetteurs terminaux (radiateurs, plancher…) en fonction de la température extérieure. C’est une pré-régulation qui facilite la régulation terminale.
 
Régulation terminale
Le rôle de la régulation terminale est d’individualiser la température de chaque local compte tenu des variations climatiques et des apports solaires et internes dans le local.
La régulation maintient la température ambiante à une valeur choisie, appelée température de consigne, en prenant en compte tous les apports gratuits de chaleur (soleil, appareils de cuisson…).
Pour ce faire, elle agit sur le fonctionnement de l’installation de chauffage.
 
Programmation
La programmation complète la régulation est établie à l’avance et permet de faire varier la température de consigne en fonction du moment de la journée et du jour de la semaine. Son rôle est d’abaisser la température lorsque les locaux sont inoccupés (ou pendant les périodes de sommeil ou d’absence dans les logements), c'est-à-dire selon les besoins et l’occupation du logement.
 
Cela est évidemment générateur d’économies d’énergie, tout en assurant le confort pendant les autres périodes.

 
Les thermostats électroniques

En système électrique, les émetteurs de chaleur sont équipés d’un thermostat électronique dit « à fil pilote » qui permet de programmer plusieurs niveaux de température.
Le fil pilote est raccordé à un programmateur centralisé qui transmet les instructions aux émetteurs.
Selon le type d’émetteur de chaleur, (convecteurs, panneaux rayonnants, radiateurs, sèche-serviettes, planchers rayonnants, radiateurs à accumulation), il existe une régulation adaptée:
 
    • Le thermostat électronique intégré est approprié pour les convecteurs, les panneaux rayonnants, les radiateurs, les sèche-serviettes et les radiateurs à accumulation. La régulation se fait ainsi pièce par pièce.
    • Le thermostat d’ambiance est adéquat pour les planchers rayonnants, les plafonds chauffants et les radiateurs à accumulation.

Pour les planchers chauffants à accumulation, et dans une moindre mesure les radiateurs à accumulation, l’installation d’une régulation en fonction de la température extérieure est préconisée.
Image: 

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'Énergie et participez aux débats.



Connectez-vous

Saisissez votre nom d'utilisateur pour economiedenergie.fr.
Saisissez le mot de passe correspondant à votre nom d'utilisateur.

×

Newsletter

Découvrez toute l'actualité d'Economie d'énergie et participez aux débats.